Virgan


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

VIRGAN 0,15% p / p gel pour les yeux.

2. Composition qualitative et quantitative

1 g de gel contient 1,5 mg de ganciclovir (0,15% p / p)

Excipient à effet notoire: chlorure de benzalkonium (75 μg / g)

Pour une liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Gel pour les yeux Gel opalescent incolore.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Traitement de la kératite herpétique aiguë (ulcères dendritiques et géographiques).

4.2 Posologie et mode d’administration

Instiller une goutte de gel dans le sac conjonctival inférieur de l’œil à traiter, 5 fois par jour jusqu’à complète réépithélialisation cornéenne. Puis 3 instillations par jour pendant 7 jours après la guérison. Le traitement ne dépasse généralement pas 21 jours.

Utilisation chez les personnes âgées:

La posologie chez les personnes âgées est la même que chez les adultes (voir ci-dessus). Il n’est pas nécessaire d’ajuster la dose chez les personnes âgées car, dans les essais cliniques, des patients âgés de moins de 85 ans ont été traités et aucun problème de santé particulier n’a été observé.

Utilisez chez les enfants:

L’utilisation du médicament chez les enfants de moins de 18 ans n’est pas recommandée car aucune étude spécifique n’a été menée.

Méthode d’administration

Instillation oculaire.

4.3 Contre-indications

Hypersensibilité au ganciclovir ou à l’acyclovir ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Ce médicament n’est pas indiqué dans le traitement des infections à cytomégalovirus (CMV) de la rétine.

L’efficacité dans d’autres types viraux de kératoconjonctivite n’a pas été démontrée.

Aucune étude clinique spécifique n’a été réalisée chez des sujets immunodéprimés.

Le chlorure de benzalkonium peut causer une irritation des yeux. Eviter le contact avec les lentilles de contact souples. Retirer les lentilles de contact avant l’application et attendre au moins 15 minutes avant de les réinsérer. Connu pour décolorer les lentilles de contact souples.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Si plus d’un médicament ophtalmique topique est utilisé, les médicaments doivent être administrés au moins quinze minutes d’intervalle. VIRGAN devrait être instillé en dernier.

Bien que les quantités de ganciclovir passant dans la circulation générale après une utilisation ophtalmique soient faibles, le risque d’interactions médicamenteuses ne peut être exclu. Des interactions avec le ganciclovir administré par voie systémique ont été observées:

La liaison du ganciclovir aux protéines plasmatiques ne représente qu’environ 1-2% et des interactions médicamenteuses impliquant un déplacement du site de liaison ne sont pas anticipées.

Il est possible que des médicaments qui inhibent la réplication de populations cellulaires à division rapide telles que la moelle osseuse, les spermatogonies et les couches germinales de la peau et de la muqueuse gastro-intestinale puissent avoir des effets toxiques additifs combinés lorsqu’ils sont administrés en concomitance avec, avant ou après ganciclovir. En raison de la possibilité de toxicité additive associée à l’administration concomitante de médicaments comme la dapsone, la pentamidine, la flucystosine, la vincristine, la vinblastine, l’adriamycine, l’amphotéricine B, les associations triméthoprime / sulpha ou d’autres analogues nucléosidiques, la combinaison avec le ganciclovir ne doit être utilisée que si avantages l’emportent sur les risques.

Étant donné que la zidovudine et le ganciclovir peuvent tous deux entraîner une neutropénie, il est recommandé de ne pas administrer ces deux médicaments de façon concomitante pendant le traitement d’induction par le ganciclovir. Le traitement d’entretien au ganciclovir associé à la zidovudine à la dose recommandée a entraîné une neutropénie sévère chez la plupart des patients étudiés à ce jour.

Des crises généralisées ont été rapportées chez des patients prenant simultanément du ganciclovir et de l’imipénem-cilastatine.

Il est également possible que le probénécide, ainsi que d’autres médicaments qui inhibent la sécrétion ou la résorption des tubules rénaux, puissent réduire la clairance rénale du ganciclovir et augmenter la demi-vie plasmatique du ganciclovir.

4.6 Grossesse et allaitement

L’expérience concernant l’administration pendant la grossesse ou l’allaitement est insuffisante pour évaluer l’innocuité de VIRGAN pendant ces périodes.

La tératogénicité et l’effet sur la fertilité ont été observés dans des études chez l’animal avec du ganciclovir administré par voie orale ou intraveineuse. De plus, le ganciclovir a montré une génotoxicité potentielle avec une marge de sécurité faible (voir rubrique 5.3).

Par conséquent, l’administration pendant la grossesse ou l’allaitement n’est pas recommandée, sauf en l’absence d’un autre traitement. Pour les femmes en âge de procréer, des mesures contraceptives doivent être utilisées.

En raison de l’effet génotoxique observé lors des études chez l’animal, il est conseillé aux hommes prenant VIRGAN d’utiliser une mesure contraceptive locale (sous forme de préservatif) pendant le traitement et jusqu’à trois mois par la suite.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Les patients doivent s’abstenir de conduire un véhicule ou d’utiliser des machines en cas de troubles visuels ou de toute autre symptomatologie visuelle.

4.8 Effets indésirables

Troubles oculaires

– Très fréquent (> 1/10): sensations de brûlure transitoire ou de piqûre

– Commun (> 1/100, <1/10): Kératite ponctuée superficielle.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système de carte jaune. Site Web: www.mhra.gov.uk/yellowcard

4.9 Surdosage

Il n’y a pratiquement aucun risque d’effets indésirables dus à l’ingestion accidentelle par voie orale, car un tube de 5 g contient 7,5 mg de ganciclovir par rapport à la dose intraveineuse quotidienne adulte de 500 à 1 000 mg.

Dans le cas improbable d’un surdosage, la dialyse et l’hydratation peuvent être bénéfiques pour réduire les taux plasmatiques du médicament.

Les manifestations toxiques observées chez les animaux recevant des doses intraveineuses uniques de ganciclovir (500 mg / kg) incluaient: vomissements, hypersalivation, anorexie, diarrhée sanglante, inactivité, cytopénie, anomalies de la fonction hépatique et BUN, atrophie testiculaire et décès.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: anti-infectieux, antiviraux; Code ATC: S01AD09

VIRGAN ® est une formulation de 0,15% de ganciclovir dans un gel aqueux transparent à base de polymère hydrophile.

Le ganciclovir, 9- (1,3-dihydroxy-2-propoxyméthyl) guanine ou DHPG, est un agent virulent à large spectre qui inhibe la réplication des virus, y compris les virus du groupe herpès, in vivo et in vitro : types d’herpès simplex 1 et 2 (HSV), le cytomégalovirus (CMV), le virus d’Epstein-Barr (EBV), le zona (HZV).

La dose efficace moyenne (DE50) in vitro du ganciclovir sur les isolats cliniques oculaires du virus de l’herpès simplex est en moyenne de 0,23 μg / ml (0,06 – 0,50). Le ganciclovir inhibe in vitro la réplication de divers sérotypes d’adénovirus. La DE50 est de 1,8 à 4,0 μg / ml pour Ad 8 et Ad 19, les plus fréquemment observés en ophtalmologie.

Les virus herpétiques induisent une ou plusieurs kinases cellulaires dans les cellules hôtes, qui phosphorylent le ganciclovir en son dérivé triphosphate. Cette phosphorylation est réalisée principalement dans les cellules infectées, car les concentrations de ganciclovir-triphosphate dans les cellules non infectées sont 10 fois plus faibles.

Ganciclovir-triphosphate agit comme un agent antiviral en inhibant la synthèse de l’ADN viral de deux façons: l’inhibition compétitive des ADN-polymérases virales et l’incorporation directe dans l’ADN viral qui a pour effet d’arrêter son allongement.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Des études de pharmacocinétique oculaire chez le lapin ont montré une pénétration rapide et pertinente du ganciclovir dans la cornée et le segment antérieur de l’œil, permettant des concentrations supérieures aux concentrations antivirales efficaces sur plusieurs heures. En effet, après instillation d’une goutte de gel de ganciclovir, les concentrations (Cmax) de ganciclovir mesurées dans la cornée (17μg / g), la conjonctive (160μg / g), l’humeur aqueuse (1μg / g) et l’iris / ciliaire corps (4μg / g), sont plus élevés que les concentrations inhibitrices pour les virus de l’herpès simplex 1 et 2 (<0,5μg / ml) sur plus de 4 heures.

L’instillation répétée 4 fois par jour pendant 12 jours chez des lapins atteints de kératite herpétique n’entraîne pas d’accumulation de ganciclovir dans le plasma.

Chez l’homme, après des instillations oculaires quotidiennes répétées 5 fois par jour pendant 11 à 15 jours au cours du traitement de la kératite herpétique superficielle, les taux plasmatiques déterminés au moyen d’une méthode analytique précise (limite de quantification: 0,005 μg / ml) sont très faibles: en moyenne 0,013 μg / ml (0 – 0,037), ce qui est 640 fois plus bas que les taux après une perfusion intraveineuse d’une heure de 5 mg / kg (Cmax = 8,0 μg / ml). La biodisponibilité orale du ganciclovir est d’environ 6% lorsqu’il est pris avec de la nourriture. Le ganciclovir a une demi-vie de 2,9 heures, la clairance systémique est de 3,64 ml / min / kg et la principale voie d’excrétion du ganciclovir est la filtration glomérulaire du médicament inchangé.

5.3 Données de sécurité précliniques

Potentiel cancérigène et mutagène

Des effets cancérogènes chez les animaux n’ont été observés qu’après une exposition systémique à long terme (20 mg / kg par voie orale) avec une exposition systémique 50 fois supérieure chez les patients traités par VIRGAN.

Le ganciclovir n’a été positif que dans trois des cinq types de tests de génotoxicité. Des résultats positifs ont été obtenus dans le test le plus sensible (lymphome de souris) à 7500 fois l’exposition systémique chez les patients traités par VIRGAN et chez les souris à 50 mg / kg / iv correspondant à 15 000 fois les taux plasmatiques au cours de la thérapie oculaire. VIRGAN.

Reproduction, fertilité

Des études intraveineuses et orales sur le ganciclovir chez les animaux ont entraîné une suppression testiculaire et ovarienne, ce qui a eu des effets sur la fertilité. La toxicité pour le système reproducteur mâle est survenue après l’exposition systémique de 12 fois chez les chiens et 19 fois chez les souris de l’exposition systémique des patients traités avec VIRGAN. La performance reproductive des souris mâles était 60 fois plus faible que celle des patients traités par VIRGAN. L’altération de la performance de reproduction chez les souris femelles s’est produite à 3000 fois l’exposition systémique des patients traités avec VIRGAN. Le ganciclovir n’a eu aucun effet sur le développement des fœtus de souris à des doses intraveineuses quotidiennes de 36 mg / kg, mais a causé une toxicité maternelle / fœtale et la mort de l’embryon à des doses quotidiennes de 108 mg / kg. Les effets tératogènes chez les lapins ont été multipliés par 100 chez les patients traités par VIRGAN.

Toxicité oculaire

L’utilisation oculaire de VIRGAN pendant 28 jours chez le lapin, avec 5 instillations par jour, n’a démontré aucun effet toxique local ou systémique.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Chlorure de benzalkonium

Carbomer 974P

Sorbitol

Hydroxyde de sodium

Eau purifiée

6.2 Incompatibilités

N’est pas applicable.

6.3 Durée de conservation

Dans le récipient non ouvert: 3 ans.

Dans le récipient ouvert: 4 semaines.

6.4 Précautions particulières de conservation

Ne pas stocker au-dessus de 25 ° C.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Tube de 5g (polyéthylène-aluminium) avec buse compte-gouttes (polyéthylène) et bouchon à vis (polyéthylène).

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Pas d’exigences particulières pour l’élimination.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

7. Titulaire de l’autorisation

LABORATOIRES THEA

12 RUE LOUIS-BLERIOT

ZI DU BREZET, 63017 CLERMONT-

FERRAND CEDEX 2

FRANCE

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

PL 20162/0006

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

Première autorisation: 21/07/2000

Renouvellement: 20/07/2005

10. Date de révision du texte

10/01/2016