Patch transdermique nitro-dur 0.6mg / h


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Nitro-Dur® 0,2 mg / h; 0.4mg / h et 0.6mg / h patch transdermique

2. Composition qualitative et quantitative

Trinitrate de glycéryle 37,4% w / w

Pour les excipients, voir 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Patch transdermique

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Pour la prophylaxie de l’angine de poitrine soit seule ou en combinaison avec d’autres traitements anti-angineux.

4.2 Posologie et mode d’administration

Adultes, y compris les patients âgés:

La dose initiale recommandée est d’un timbre Nitro-Dur de 0,2 mg / h par jour. Chez certains patients, il peut être nécessaire de titrer la dose à des doses plus élevées ou plus faibles pour obtenir un effet thérapeutique optimal.

Dose maximale: 15 mg en 24 heures.

Nitro-Dur convient à une utilisation continue ou intermittente. Les patients recevant déjà un traitement continu par des nitrates pendant 24 heures sans signes de tolérance au nitrate peuvent continuer à suivre ce traitement, à condition que la réponse clinique soit maintenue. Une atténuation de l’effet a cependant été observée chez certains patients traités avec des préparations de nitrate à libération prolongée. Chez ces patients, une thérapie intermittente peut être plus appropriée. Dans ces circonstances, Nitro-Dur est appliqué quotidiennement pendant une période d’environ 12 heures.

Le patch est ensuite retiré pour fournir un intervalle sans nitrate de 12 heures qui peut varier entre 8-12 heures pour convenir à des patients individuels (voir rubrique 4.4).

Les patients souffrant d’angine de nuit peuvent bénéficier d’un traitement de nuit avec un intervalle sans nitrate pendant la journée. Dans ce groupe de patients, un traitement anti-angineux supplémentaire peut être nécessaire pendant la journée.

Les patients souffrant d’angine sévère peuvent avoir besoin d’une thérapie anti-angineuse supplémentaire pendant les intervalles sans nitrate.

Des patchs transdermiques Nitro-Dur peuvent être appliqués sur toute zone cutanée pratique; le site recommandé est la poitrine ou le bras externe. Les sites d’application doivent être pivotés et les zones appropriées peuvent être rasées si nécessaire. Les patchs Nitro-Dur ne doivent pas être appliqués sur la partie distale des extrémités.

Enfants:

Non recommandé.

4.3 Contre-indications

• Hypersensibilité connue au trinitrate de glycéryle et aux nitrates organiques apparentés ou à tout excipient de Nitro-Dur.

• Anémie marquée.

• Insuffisance circulatoire aiguë associée à une hypotension marquée (choc).

• Affections associées à une pression intracrânienne élevée, à une hémorragie cérébrale et à un traumatisme crânien.

• Insuffisance myocardique due à une obstruction, comme dans la sténose aortique ou mitrale, la cardiomyopathie, la temponade cardiaque ou la péricardite constrictive.

• Glaucome à angle fermé.

• L’utilisation concomitante d’inhibiteurs de Nitro-Dur et de phosphodiestérase de type 5 (PDE5) comme le sildénafil (Viagra®), le tadalafil (Cialis) ou le vardénafil (Levitra) est contre-indiquée car les inhibiteurs de la PDE5 peuvent amplifier les effets vasodilatateurs de Nitro-Dur. hypotension sévère.

• Hypotension sévère (tension artérielle systolique inférieure à 90 mmHg).

• Hypovolémie sévère.

• Ne pas utiliser Nitro-Dur chez les patients prenant le riociguat (Adempas), un stimulateur soluble de la guanylate cyclase, pour l’hypertension pulmonaire thromboembolique chronique ou l’hypertension artérielle pulmonaire. L’utilisation concomitante peut provoquer une hypotension.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Avertissements

Comme pour les autres préparations à base de nitrate, le trinitrate de glycéryle doit être progressivement retiré du traitement de longue durée à l’aide d’une autre forme de médicament et le traitement doit commencer. Nitro-dur n’est pas indiqué pour le traitement immédiat des crises d’angine aiguë.

Le patch Nitro-Dur doit être retiré avant les procédures telles que la cardioversion ou la défibrillation DC, pour éviter la possibilité d’un arc électrique, avant la diathermie.

En cas d’infarctus du myocarde récent ou d’insuffisance cardiaque aiguë, le traitement par Nitro-Dur doit être effectué avec prudence sous surveillance médicale stricte et / ou surveillance hémodynamique.

L’enlèvement du patch doit être considéré comme faisant partie de la prise en charge des patients qui développent une hypotension significative.

Précautions

La possibilité d’une augmentation de la fréquence de l’angine de poitrine pendant les périodes de réparation doit être envisagée. Dans de tels cas, l’utilisation d’un traitement anti-angineux concomitant est souhaitable.

Chez certains patients, une hypotension sévère peut survenir en particulier en position debout, même avec de petites doses de trinitrate de glycéryle. Ainsi, Nitro-Dur doit être utilisé avec précaution chez les patients pouvant présenter une déplétion volumique suite à un traitement diurétique et chez les patients ayant une pression artérielle systolique basse (par exemple inférieure à 90 mm Hg).

Une bradycardie paradoxale et une angine accrue peuvent accompagner l’hypotension induite par le trinitrate de glycéryle.

La dose d’effet la plus faible doit être utilisée.

Une atténuation de l’effet s’est produite chez certains patients traités avec des préparations à libération prolongée. Chez ces patients, une thérapie intermittente peut être plus appropriée (voir rubrique 4.2).

Des précautions doivent être prises chez les patients souffrant d’hypothyroïdie, de malnutrition, d’insuffisance rénale ou hépatique sévère, d’hypothermie et d’antécédents récents d’infarctus du myocarde.

Une hypotension orthostatique sévère accompagnée d’étourdissements et de vertiges est fréquemment observée après la consommation d’alcool.

Hypoxémie

Des précautions doivent être prises chez les patients présentant une hypoxémie artérielle due à une anémie sévère (y compris les formes induites par un déficit en G6PD), car chez ces patients, la biotransformation du trinitrate de glycéryle est réduite. De même, la prudence s’impose chez les patients présentant une hypoxémie et un déséquilibre ventilation / perfusion dû à une maladie pulmonaire ou à une insuffisance cardiaque ischémique. Chez les patients présentant une hypoventilation alvéolaire, une vasoconstriction se produit à l’intérieur des poumons pour déplacer la perfusion des zones d’hypoxie alvéolaire vers des régions pulmonaires mieux ventilées (mécanisme d’Euler-Liliestrand). Les patients souffrant d’angine de poitrine, d’infarctus du myocarde ou d’ischémie cérébrale souffrent fréquemment d’anomalies des petites voies respiratoires (en particulier l’hypoxie alvéolaire). Dans ces circonstances, une vasoconstriction se produit dans les poumons pour déplacer la perfusion des zones d’hypoxie alvéolaire vers des régions pulmonaires mieux ventilées. En tant que puissant vasodilatateur, le trinitrate de glycéryle pourrait inverser cette vasoconstriction protectrice et entraîner ainsi une augmentation de la perfusion des zones mal ventilées, une détérioration du déséquilibre ventilation / perfusion et une diminution supplémentaire de la pression partielle artérielle de l’oxygène.

Cardiomyopathie hypertrophique

La thérapie au nitrate peut aggraver l’angine de poitrine causée par une cardiomyopathie hypertrophique.

Augmentation de l’angine

La possibilité d’une augmentation de la fréquence de l’angine de poitrine pendant les périodes de réparation doit être envisagée. Dans de tels cas, l’utilisation d’un traitement anti-angineux concomitant est souhaitable.

Tolérance au trinitrate de glycéryle sublingual

Au fur et à mesure que la tolérance aux patchs de trinitrate de glycéryle se développe, l’effet du trinitrate de glycéryle sublingual sur la tolérance à l’effort peut être partiellement diminué.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Interactions entraînant une utilisation concomitante contre-indiquée

L’administration concomitante de Nitro-Dur avec des inhibiteurs de la phosphodiestérase (p. Ex. Sildénafil [Viagra®], tadalafil [Cialis] et vardénafil [Levitra]), sous quelque forme que ce soit, est contre-indiquée. L’utilisation concomitante potentialise l’effet hypotenseur de Nitro-Dur.

L’utilisation concomitante de Nitro-Dur avec des stimulateurs solubles de guanylate cyclase est contre-indiquée.

Interactions à considérer

Un traitement concomitant par des antagonistes du calcium, des inhibiteurs de l’ECA, des bêta-bloquants, des diurétiques, des antihypertenseurs, des antidépresseurs tricycliques et des tranquillisants majeurs peut potentialiser l’effet hypotenseur de Nitro-Dur, tout comme l’alcool.

L’administration concomitante de Nitro-Dur et de dihydroergotamine peut augmenter la biodisponibilité de la dihydroergotamine. Cela mérite une attention particulière chez les patients atteints de coronaropathie, car la dihydroergotamine inhibe l’effet du trinitrate de glycéryle et peut entraîner une vasoconstriction coronarienne.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, à l’exception de l’acide acétylsalicylique, peuvent diminuer la réponse thérapeutique de Nitro-Dur.

L’administration concomitante de Nitro-Dur avec de l’amifostine et de l’acide acétylsalicylique peut potentialiser les effets hypotenseurs de Nitro-Dur.

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

La fertilité

Il n’y a pas de données disponibles sur l’effet de Nitro-Dur sur la fertilité chez l’homme.

Grossesse

Comme tout médicament, Nitro-Dur doit être utilisé avec prudence pendant la grossesse, en particulier au cours des 3 premiers mois.

Lactation

Les informations sur l’excrétion de la substance active dans le lait maternel humain ou animal sont limitées. Un risque pour l’enfant allaité ne peut pas être exclu.

Une décision doit être prise sur l’arrêt de l’allaitement ou sur l’arrêt / l’abstention du traitement par Nitro-Dur, en tenant compte du bénéfice de l’allaitement pour l’enfant et du bénéfice du traitement pour la femme.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Nitro-Dur, en particulier au début du traitement ou des ajustements posologiques, peut altérer les réactions, provoquer une vision floue, ou peut rarement causer une hypotension orthostatique et des étourdissements (ainsi qu’une syncope exceptionnelle après un surdosage). Les patients qui ressentent ces effets devraient s’abstenir de conduire ou d’utiliser des machines.

4.8 Effets indésirables

Le mal de tête est l’effet secondaire le plus commun, particulièrement aux doses plus élevées. Des épisodes transitoires d’étourdissements et d’étourdissements pouvant être liés à un changement de la tension artérielle peuvent également survenir. L’hypotension se produit rarement mais peut être assez sévère pour justifier l’arrêt du traitement. Une syncope et une tachycardie réflexe ont été signalées, mais elles sont rares. Des réactions au site d’application (y compris érythème, éruption cutanée, brûlure et purpura) peuvent survenir mais sont rarement sévères Une dermatite de contact a été rapportée Des réactions d’hypersensibilité peuvent survenir.

Les effets indésirables sont classés par ordre décroissant de fréquence, comme suit: Très fréquent (≥1 / 10); commun (≥1 / 100, <1/10); peu fréquent (≥1 / 1000, <1/100); rare (≥ 1/10 000, <1/1 000); très rare (<1/10 000), y compris les rapports isolés

Tableau 1

Système nerveux

Fréquent: Maux de tête 1

Très rare: Vertiges

Troubles cardiaques

Rare: Tachycardie 2

Troubles vasculaires

Rare: Hypotension posturale, bouffées de chaleur 2

Problèmes gastro-intestinaux

Très fréquent: nausée, vomissement

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Peu fréquent: contact avec la dermatite

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Peu fréquent: Érythème, prurit, brûlure, irritation 3

Enquêtes

Rare: Augmentation du rythme cardiaque

1 Comme d’autres préparations à base de nitrate, Nitro-Dur provoque souvent des maux de tête dose-dépendants dus à la vasodilatation cérébrale. Ceux-ci régressent souvent après quelques jours malgré le maintien du traitement. Si les maux de tête persistent pendant un traitement intermittent, ils doivent être traités avec des analgésiques légers. Les céphalées qui ne répondent pas sont une indication pour réduire la dose de trinitrate de glycéryle ou arrêter le traitement.

2 Une légère augmentation de la fréquence cardiaque induite par le reflux peut être évitée en recourant, si nécessaire, à un traitement combiné avec un bêta-bloquant.

3 Après le retrait du timbre, toute légère rougeur de la peau disparaîtra généralement en quelques heures. Le site d’application doit être changé régulièrement pour éviter une irritation locale.

Les réactions médicamenteuses indésirables suivantes ont été dérivées de l’expérience post-commercialisation avec Nitro-Dur par le biais de rapports de cas spontanés et de cas publiés. Parce que ces réactions sont rapportées volontairement à partir d’une population de taille incertaine, il n’est pas possible d’estimer de manière fiable leur fréquence qui est donc classée comme non connue. Dans chaque classe Système-Organ, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.

• Troubles cardiaques: palpitations.

• Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés: éruption cutanée généralisée.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système de carte jaune à l’adresse suivante: www.mhra.gov.uk/yellowcard.

4.9 Surdosage

Une pression intracrânienne accrue accompagnée de symptômes cérébraux associés peut survenir. Le traitement consiste à retirer le timbre ou à réduire la dose, en fonction de la gravité. Un bon brossage de la peau sous-jacente peut réduire l’absorption plus rapidement après l’enlèvement. Une perfusion intraveineuse de solution saline normale ou d’un liquide similaire peut être nécessaire pour augmenter le volume du liquide central. Toute chute de pression artérielle ou tout signe d’effondrement pouvant survenir peut être géré par des mesures générales de soutien ou de réanimation. L’adrénaline et les produits connexes sont inefficaces pour inverser les effets hypotensifs graves associés à un surdosage.

Signes

Des doses élevées de trinitrate de glycéryle peuvent entraîner une hypotension sévère et une tachycardie réflexe ou un collapsus et une syncope. Une méthémoglobinémie a également été rapportée après un surdosage accidentel.

La gestion

L’effet nitrate de Nitro-Dur peut être rapidement terminé simplement en enlevant le (s) système (s).

L’hypotension ou l’affaissement peuvent être traités par élévation ou, si nécessaire, par bandage compressif des jambes du patient

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Le trinitrate de glycéryle (comme les autres nitrates organiques) est un puissant dilatateur du muscle lisse vasculaire. L’effet sur les veines prédomine sur celui des artères entraînant une diminution de la précharge cardiaque. La résistance vasculaire systémique est relativement inchangée, la fréquence cardiaque est inchangée ou légèrement augmentée et la résistance vasculaire pulmonaire est constamment réduite.

Chez les individus normaux ou ceux atteints d’une maladie coronarienne (en l’absence d’insuffisance cardiaque), le trinitrate de glycérol diminue légèrement le débit cardiaque. Les doses qui n’altèrent pas la pression artérielle systémique produisent souvent une dilatation artériolaire dans le visage et le cou, entraînant un rinçage. La dilatation des artérioles méningées peut expliquer le mal de tête souvent rapporté. L’administration rapide de fortes doses de trinitrate de glycéryle diminue la pression artérielle et le débit cardiaque, entraînant la pâleur, la faiblesse, le vertige et l’activation des réflexes sympathiques compensatoires. Un effet hypotenseur marqué peut parfois se produire, surtout en position verticale.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Le trinitrate de glycéryle est rapidement hydrolysé par les enzymes hépatiques qui sont un facteur majeur de biodisponibilité. Le trinitrate de glycéryle administré par voie orale est inefficace en tant qu’agent thérapeutique en raison du métabolisme de premier passage et l’administration a donc été effectuée de manière routinière via la voie sous-linguale, contournant ainsi initialement la circulation hépatique. Les concentrations maximales de trinitrate de glycéryle après l’administration sous-linguale surviennent dans les 4 minutes chez l’homme avec une demi-vie de 1 à 3 minutes. L’administration transdermique, initialement avec des préparations d’onguent mais plus récemment avec des systèmes d’administration à libération prolongée, fournit une voie alternative pour contourner la circulation hépatique avec des concentrations à plus long terme d’environ 200pg / ml en environ 2h ou après application de Nitro-Dur. h. Le taux d’absorption est contrôlé par la peau.

5.3 Données de sécurité précliniques

Il n’y a pas de données précliniques pertinentes pour le prescripteur qui s’ajoutent à celles déjà incluses dans d’autres sections du RCP.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Polymère d’acrylate de butyle (polymère C);

Polymère d’acrylate de butyle (polymère D);

Le polyacrylate de sodium (polymère A);

Résine de formaldéhyde de mélamine (polymère B);

Eau purifiée.

Enduit d’un film thermoplastique extrudé Saranex® 2014 de couleur beige

Couche adhésive recouverte de PVC Release Liner.

6.2 Incompatibilités

Aucun connu

6.3 Durée de conservation

24mois

6.4 Précautions particulières de conservation

Conserver au-dessous de 30 ° C. Ne pas réfrigérer.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Sachets scellés composés de papier doublé d’un stratifié de polyéthylène / feuille renfermant des timbres transdermiques individuels; 28 pièces sont contenues dans un carton.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Les patchs Nitro-Dur sont appliqués après retrait du sachet de protection. Avec les lignes brunes sur le couvercle du dos face à l’utilisateur, les bords sont pliés pour ouvrir le couvercle le long de la ligne brune. Les moitiés de la couverture sont décollées et le patch appliqué fermement sur la peau. Les mains doivent être soigneusement lavées après l’application.

Les patients doivent être avisés de se débarrasser des patchs avec soin pour éviter une application ou une utilisation accidentelle.

7. Titulaire de l’autorisation

Merck Sharp et Dohme Limited

Hertford Road

Hoddesdon

Hertfordshire

EN11 9BU

Royaume-Uni

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

Nitro-Dur 0.2mg / h

Nitro-Dur 0.4mg / h

Nitro-Dur 0.6mg / h

PL 00025/0580

PL 00025/0581

PL 00025/0582

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

22 octobre 1991/09 février 2002

10. Date de révision du texte

31 juillet 2017

11. Catégorie juridique

Médecine de pharmacie

© Merck Sharp & Dohme Limited 2017. Tous droits réservés.

SPC.NIT.17.UK.6073