Pabal 100 microgrammes dans 1 ml de solution injectable


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

PABAL 100 microgrammes / ml solution injectable

2. Composition qualitative et quantitative

Carbetocin 100 microgrammes / ml.

Activité ocytocique: environ 50 UI d’ocytocine / flacon

Pour une liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Solution pour injection.

Une solution limpide et incolore.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

PABAL est indiqué pour la prévention de l’atonie utérine après l’accouchement par césarienne sous anesthésie péridurale ou rachidienne

4.2 Posologie et mode d’administration

Posologie:

Retirer 1 ml de PABAL contenant 100 microgrammes de carbétocine et administrer uniquement par injection intraveineuse, sous surveillance médicale adéquate dans un hôpital.

Population pédiatrique

Pas de données disponibles

Méthode d’administration

PABAL doit être administré lentement, plus d’une minute seulement après l’accouchement par césarienne. Il doit être administré dès que possible après l’accouchement, de préférence avant l’ablation du placenta. PABAL est destiné à un usage unique. Aucune autre dose de carbétocine ne doit être administrée.

4.3 Contre-indications

• Pendant la grossesse et le travail avant l’accouchement.

• La carbétocine ne doit pas être utilisée pour l’induction du travail.

• Hypersensibilité à la carbétocine, à l’ocytocine ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

• Maladie hépatique ou rénale.

• Cas de pré-éclampsie et d’éclampsie.

• Troubles cardiovasculaires graves.

• L’épilepsie

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

La carbétocine est destinée à être utilisée uniquement dans des unités d’obstétrique spécialisées bien équipées avec un personnel expérimenté et qualifié disponible en tout temps.

L’utilisation de la carbétocine à n’importe quel stade avant l’accouchement n’est pas appropriée car son activité utérotonique persiste plusieurs heures après l’injection d’un seul bolus. Ceci est en contraste marqué avec la réduction rapide de l’effet observé après l’arrêt d’une perfusion d’ocytocine.

En cas de saignement utérin persistant après l’administration de carbétocine, la cause doit être déterminée. Il convient d’envisager des causes telles que la présence de fragments placentaires conservés, une vidange ou une réparation insuffisante de l’utérus ou des troubles de la coagulation sanguine.

La carbétocine est destinée à une administration unique seulement. Il doit être administré lentement pendant 1 minute. En cas de persistance d’une hypotonie utérine ou d’une atonie et des saignements excessifs qui en résultent, une thérapie supplémentaire avec de l’ocytocine et / ou de l’ergométrine doit être envisagée. Il n’y a pas de données sur les doses supplémentaires de carbétocine ou sur l’utilisation de la carbétocine après une atonie utérine persistante après ocytocine.

Des études chez l’animal ont montré que la carbétocine possède une certaine activité antidiurétique (activité de la vasopressine: <0,025 UI / flacon) et, par conséquent, la possibilité d’hyponatrémie ne peut être exclue, en particulier chez les patients recevant de grands volumes de liquides intraveineux. Les premiers signes de somnolence, d’apathie et de mal de tête devraient être reconnus pour prévenir les convulsions et le coma.

En général, la carbétocine doit être utilisée avec précaution en présence de migraine, d’asthme et de maladie cardiovasculaire ou tout autre état dans lequel une addition rapide à de l’eau extracellulaire peut présenter un danger pour un système déjà surchargé. La décision d’administrer de la carbétocine peut être prise par le médecin après avoir soigneusement pesé le bénéfice potentiel que peut procurer la carbétocine dans ces cas particuliers.

Des études spécifiques n’ont pas été entreprises sur le diabète sucré gestationnel.

L’efficacité de la carbétocine n’a pas été évaluée après l’accouchement par voie vaginale.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Au cours des essais cliniques, la carbétocine a été administrée en association avec un certain nombre d’analgésiques, de spasmolytiques et d’agents utilisés pour l’anesthésie épidurale ou rachidienne, et aucune interaction médicamenteuse n’a été identifiée.

Aucune étude d’interaction spécifique n’a été entreprise.

Étant donné que la carbétocine est étroitement liée à la structure de l’ocytocine, on ne peut exclure la présence d’interactions connues pour être associées à l’ocytocine:

Une hypertension sévère a été rapportée lorsque l’ocytocine a été administrée 3 à 4 heures après l’administration prophylactique d’un vasoconstricteur associé à une anesthésie caudale.

Lors de la combinaison avec des ergot-alcaloïdes, tels que la méthylergométrine, l’ocytocine et la carbétocine peuvent améliorer l’effet de la pression artérielle de ces agents. Si l’oxytocine ou la méthylergométrine sont administrées après la carbétocine, il existe un risque d’exposition cumulative.

Comme il a été constaté que les prostaglandines potentialisent l’effet de l’ocytocine, on peut s’attendre à ce que cela se produise également avec la carbétocine. Par conséquent, il n’est pas recommandé que les prostaglandines et la carbétocine soient utilisées ensemble. Si elles sont administrées de manière concomitante, le patient doit être surveillé attentivement.

Certains anesthésiques par inhalation, tels que l’halothane et le cyclopropane, peuvent augmenter l’effet hypotenseur et affaiblir l’effet de la carbétocine sur l’utérus. Des arythmies ont été rapportées pour l’ocytocine pendant l’utilisation concomitante.

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

La carbétocine est contre-indiquée pendant la grossesse et ne doit pas être utilisée pour l’induction du travail (voir rubrique 4.3).

Allaitement maternel

Aucun effet significatif sur la libération du lait n’a été rapporté au cours des essais cliniques. Il a été montré que de petites quantités de carbétocine passent du plasma au lait maternel des femmes qui allaitent (voir rubrique 5.2). Les petites quantités transférées dans du colostrum ou du lait maternel après une seule injection de carbétocine et ensuite ingérées par le nourrisson sont supposées être dégradées par des enzymes dans l’intestin.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Non pertinent.

4.8 Effets indésirables

Les effets indésirables observés avec la carbétocine au cours des essais cliniques étaient du même type et de la même fréquence que les effets indésirables observés avec l’ocytocine administrée après une césarienne sous anesthésie rachidienne ou épidurale.

System Organ Class

Très commun

≥ 1/10

Commun

≥ 1/100 et <1/10

Troubles du système sanguin et lymphatique

Anémie

Troubles du système nerveux

Maux de tête, tremblements

Vertiges

Troubles vasculaires

Hypotension, bouffées de chaleur

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux

Douleur thoracique, dyspnée

Problèmes gastro-intestinaux

Nausée, douleur abdominale

Goût métallique, vomissement

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Prurit

Troubles musculosquelettiques et du tissu conjonctif

Mal au dos

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Sentiment de chaleur

Frissons, douleur

Dans les essais cliniques, la sudation et la tachycardie ont été signalées comme des cas sporadiques.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système de carte jaune, site Web: www.mhra.gov.uk/yellowcard

4.9 Surdosage

Le surdosage de carbetocin peut produire l’hyperactivité utérine indépendamment de l’hypersensibilité à cet agent.

Une hyperstimulation avec des contractions fortes (hypertoniques) ou prolongées (tétaniques) résultant d’un surdosage en ocytocine peut entraîner une rupture utérine ou une hémorragie post-partum.

Un surdosage d’oxytocine peut entraîner une hyponatrémie et une intoxication par l’eau dans les cas graves, en particulier en cas d’absorption concomitante excessive de liquide. Comme la carbétocine est un analogue de l’ocytocine, la possibilité d’un événement similaire ne peut être exclue.

Le traitement du surdosage de la carbétocine consiste en une thérapie symptomatique et de soutien. Lorsque des signes ou des symptômes de surdosage surviennent, l’oxygène doit être administré à la mère. En cas d’intoxication par l’eau, il est essentiel de limiter la consommation de liquides, de favoriser la diurèse, de corriger le déséquilibre électrolytique et de contrôler les convulsions qui pourraient éventuellement se produire.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: Oxytocine et analogues

Code ATC: H01BB03

Les propriétés pharmacologiques et cliniques de la carbétocine sont celles d’un agoniste de l’ocytocine à action prolongée.

Comme l’ocytocine, la carbétocine se lie sélectivement aux récepteurs de l’ocytocine dans le muscle lisse de l’utérus, stimule les contractions rythmiques de l’utérus, augmente la fréquence des contractions existantes et augmente le tonus de la musculature de l’utérus.

Sur l’utérus post-partum, la carbétocine est capable d’augmenter la vitesse et la force des contractions utérines spontanées. Le début de la contraction utérine suivant la carbétocine est rapide, avec une contraction ferme obtenue en 2 minutes.

Une dose intraveineuse unique de 100 microgrammes de carbétocine administrée après l’accouchement suffit à maintenir une contraction utérine adéquate qui prévient l’atonie utérine et un saignement excessif comparable à une perfusion d’ocytocine pendant plusieurs heures.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

La carbétocine présente une élimination biphasique après l’administration intraveineuse avec une pharmacocinétique linéaire dans la gamme de dose de 400 à 800 microgrammes. La demi-vie d’élimination terminale est d’environ 40 minutes. L’autorisation rénale de la forme inchangée est basse, avec <1% de la dose injectée excrétée inchangée par le rein.

Chez 5 mères allaitantes en bonne santé, les concentrations plasmatiques de carbétocine étaient détectables en 15 minutes et atteignaient un maximum de 1035 ± 218 pg / ml en 60 minutes. Les concentrations maximales dans le lait étaient environ 56 fois plus faibles que dans le plasma à 120 min

5.3 Données de sécurité précliniques

Les données non cliniques ne révèlent aucun risque particulier pour l’homme sur la base d’études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, de toxicologie en doses répétées et de génotoxicité. Une étude de toxicité sur la reproduction chez les rats, avec administration quotidienne de la parturition au jour 21 de la lactation, a montré une réduction du gain de poids corporel des descendants. Aucun autre effet toxique n’a été observé. L’indication ne justifiait pas d’études sur la fertilité ou l’embryotoxicité.

Aucune étude de cancérogénicité n’a été réalisée avec la carbétocine en raison de la nature unique de l’indication

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

L-méthionine

Acide succinique

Mannitol

Hydroxyde de sodium pour l’ajustement du pH

Eau pour les injections

6.2 Incompatibilités

En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments.

6.3 Durée de conservation

3 années.

Durée de conservation après première ouverture du récipient:

Après la première ouverture du flacon: la solution doit être utilisée immédiatement.

6.4 Précautions particulières de conservation

Conserver les flacons dans l’emballage extérieur, à l’abri de la lumière. Conserver au-dessous de 30 ° C. Ne pas congeler.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Flacons en verre de type I (2R) avec bouchons en bromobutyle de type 1 avec bouchon en aluminium à sertir contenant 1 ml de solution injectable.

Paquets de 5 flacons

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

PABAL est destiné à l’usage intraveineux seulement.

Seules des solutions claires pratiquement exemptes de particules doivent être utilisées.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

7. Titulaire de l’autorisation

Ferring Pharmaceuticals Ltd

Drayton Hall

Church Road

West Drayton

UB7 7PS

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

PL 03194/0058

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

5 novembre 2007

10. Date de révision du texte

Août 2017