Norditropin simplexx 15 mg / 1,5 ml


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Norditropin SimpleXx 5 mg / 1,5 ml, solution injectable en cartouche

Norditropin SimpleXx 10 mg / 1,5 ml, solution injectable en cartouche

Norditropin SimpleXx 15 mg / 1,5 ml, solution injectable en cartouche

Norditropin NordiFlex 5 mg / 1,5 ml solution injectable en stylo prérempli

Norditropin NordiFlex 10 mg / 1,5 ml solution injectable en stylo prérempli

Norditropin NordiFlex 15 mg / 1,5 ml solution injectable en stylo prérempli

2. Composition qualitative et quantitative

Norditropin SimpleXx 5 mg / 1,5 ml

Un ml de solution contient 3,3 mg de somatropine

Norditropin SimpleXx 10 mg / 1,5 ml

Un ml de solution contient 6,7 mg de somatropine

Norditropin SimpleXx 15 mg / 1,5 ml

Un ml de solution contient 10 mg de somatropine

Norditropin NordiFlex: 5 mg / 1,5 ml

Un ml de solution contient 3,3 mg de somatropine

Norditropin NordiFlex: 10 mg / 1,5 ml

Un ml de solution contient 6,7 mg de somatropine

Norditropin NordiFlex: 15 mg / 1,5 ml

Un ml de solution contient 10 mg de somatropine

(Origine de l’ADN recombinant produite dans E-coli)

1 mg de somatropine correspond à 3 UI (Unité internationale) de somatropine

Pour la liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Solution pour injection dans une cartouche

Solution injectable en stylo prérempli

Solution claire et incolore

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Enfants:

Échec de croissance dû à une déficience en hormone de croissance (GHD)

Insuffisance de croissance chez les filles due à la dysgénésie gonadique (syndrome de Turner)

Retard de croissance chez les enfants prépubères en raison d’une maladie rénale chronique

Perturbation de croissance (taille actuelle SDS <-2,5 et taille ajustée parentale SDS <-1) chez les enfants nés petits pour l’âge gestationnel (SGA), avec un poids à la naissance et / ou une taille inférieur à -2 DS, qui n’ont pas montré de rattrapage croissance (HV SDS <0 au cours de la dernière année) à l’âge de 4 ans ou plus tard.

Adultes:

Déficit de l’hormone de croissance de l’enfance:

Les patients atteints de GHD survenant dans l’enfance devraient être réévalués pour la capacité de sécrétion de l’hormone de croissance après l’achèvement de la croissance. Les tests ne sont pas requis pour les personnes présentant plus de trois déficits hormonaux hypophysaires, avec une GHD sévère due à une cause génétique définie, à des anomalies hypophysaires hypothalamo-hypophysaires, à des tumeurs du système nerveux central ou à une irradiation crânienne à forte dose ou à des à une maladie hypophysaire ou hypothalamique ou à une agression, si les mesures du facteur de croissance insulinomimétique sérique I (IGF-I) sont <-2 SDS après au moins quatre semaines de traitement hormonal de croissance.

Chez tous les autres patients, une mesure de l’IGF-I et un test de stimulation de l’hormone de croissance sont requis.

Déficit en hormone de croissance adulte:

GHD prononcé dans la maladie hypothalamo-hypophysaire connue, l’irradiation crânienne, et une lésion cérébrale traumatique. GHD devrait être associé à un autre axe déficient, autre que la prolactine. GHD devrait être démontré par un test provocateur après l’institution de la thérapie de remplacement adéquate pour tout autre axe déficient.

Chez les adultes, le test de tolérance à l’insuline est le test provocateur de choix. Lorsque le test de tolérance à l’insuline est contre-indiqué, d’autres tests provocateurs doivent être utilisés. L’hormone de libération de l’hormone de croissance combinée à l’arginine est recommandée. Un test d’arginine ou de glucagon peut également être envisagé; Cependant, ces tests ont une valeur diagnostique moins établie que le test de tolérance à l’insuline.

4.2 Posologie et mode d’administration

Norditropin ne doit être prescrit que par des médecins ayant une connaissance particulière de l’indication thérapeutique d’utilisation.

Posologie

La posologie est individuelle et doit toujours être ajustée en fonction de la réponse clinique et biochimique de l’individu à la thérapie.

Dosages généralement recommandés:

Population pédiatrique :

L’insuffisance de l’hormone de croissance

0,025-0,035 mg / kg / jour ou 0,7-1,0 mg / m 2 / jour

Lorsque le GHD persiste après l’achèvement de la croissance, le traitement par hormone de croissance doit être poursuivi pour atteindre le plein développement de l’adulte somatique, y compris la masse corporelle maigre et l’accumulation minérale osseuse (pour le dosage, voir Traitement de substitution chez l’adulte).

syndrome de Turner

0,045-0,067 mg / kg / jour ou 1,3-2,0 mg / m 2 / jour

Maladie rénale chronique

0,050 mg / kg / jour ou 1,4 mg / m 2 / jour (voir rubrique 4.4)

Petit pour l’âge gestationnel

0,035 mg / kg / jour ou 1,0 mg / m 2 / jour

Une dose de 0,035 mg / kg / jour est généralement recommandée jusqu’à ce que la taille finale soit atteinte (voir rubrique 5.1). Le traitement doit être interrompu après la première année de traitement, si la vitesse de croissance SDS est inférieure à +1.

Le traitement doit être arrêté si la vélocité est <2 cm / an et, si une confirmation est requise, l’âge osseux est> 14 ans (filles) ou> 16 ans (garçons), correspondant à la fermeture des plaques de croissance épiphysaire.

Population adulte

Thérapie de remplacement chez les adultes

Le dosage doit être ajusté au besoin du patient individuel.

Chez les patients atteints de GHD apparaissant dans l’enfance, la dose recommandée pour le redémarrage est de 0,2-0,5 mg / jour, avec ajustement de la dose ultérieure sur la base de la détermination de la concentration en IGF-I.

Chez les patients atteints de GHD à l’âge adulte, il est recommandé de commencer le traitement avec une faible dose: 0,1 à 0,3 mg / jour. Il est recommandé d’augmenter graduellement la posologie à des intervalles mensuels en fonction de la réponse clinique et de l’expérience du patient en matière d’effets indésirables. Le sérum IGF-I peut être utilisé comme guide pour la titration de la dose. Les femmes peuvent nécessiter des doses plus élevées que les hommes, les hommes montrant une sensibilité croissante à l’IGF-I au fil du temps. Cela signifie qu’il y a un risque que les femmes, en particulier celles qui sont sous œstrogénothérapie par voie orale, soient sous-traitées alors que les hommes sont sur-traités.

Les besoins en dose diminuent avec l’âge. Les doses d’entretien varient considérablement d’une personne à l’autre, mais dépassent rarement 1,0 mg / jour.

Méthode d’administration

En général, l’administration sous-cutanée quotidienne le soir est recommandée. Le site d’injection doit être varié pour prévenir la lipoatrophie.

4.3 Contre-indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

La somatropine ne doit pas être utilisée lorsqu’il y a des signes d’activité tumorale. Les tumeurs intracrâniennes doivent être inactives et le traitement antitumoral doit être complété avant de commencer le traitement par hormone de croissance (GH). Le traitement doit être arrêté s’il y a des signes de croissance tumorale.

La somatropine ne devrait pas être utilisée pour la stimulation de la croissance longitudinale chez les enfants ayant des épiphyses fermées.

Les patients atteints d’une maladie grave aiguë présentant des complications après une chirurgie à cœur ouvert, une chirurgie abdominale, un traumatisme accidentel multiple, une insuffisance respiratoire aiguë ou des conditions similaires ne doivent pas être traités par la somatropine (voir rubrique 4.4).

Chez les enfants atteints d’insuffisance rénale chronique, le traitement par Norditropin SimpleXx et Norditropin NordiFlex doit être interrompu lors d’une transplantation rénale.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Les enfants traités à la somatropine doivent être régulièrement évalués par un spécialiste de la croissance de l’enfant. Le traitement par somatropine doit toujours être initié par un médecin ayant une connaissance particulière de l’insuffisance en hormone de croissance et de son traitement. Cela est également vrai pour la prise en charge du syndrome de Turner, de la maladie rénale chronique et de l’AGS. Les données de la taille adulte finale après l’utilisation de Norditropin chez les enfants atteints d’insuffisance rénale chronique ne sont pas disponibles.

La dose quotidienne maximale recommandée ne doit pas être dépassée (voir rubrique 4.2).

La stimulation de la croissance longitudinale chez les enfants ne peut être attendue jusqu’à la fermeture épiphysaire.

Enfants

Traitement du déficit en hormone de croissance chez les patients atteints du syndrome de Prader-Willi

Des cas de mort subite ont été rapportés après l’instauration du traitement par la somatropine chez des patients atteints du syndrome de Prader-Willi présentant un ou plusieurs des facteurs de risque suivants: obésité sévère, antécédents d’obstruction des voies aériennes supérieures ou d’apnée du sommeil ou infection respiratoire non identifiée.

Petit pour l’âge gestationnel

Chez les enfants nés petits pour l’âge gestationnel, d’autres raisons médicales ou des traitements pouvant expliquer les troubles de croissance doivent être exclus avant le début du traitement.

L’expérience dans l’initiation du traitement chez les patients atteints d’ASG au début de la puberté est limitée. Il n’est donc pas recommandé d’initier un traitement à proximité de la puberté.

L’expérience avec les patients atteints du syndrome de Silver-Russell est limitée.

syndrome de Turner

La surveillance de la croissance des mains et des pieds chez les patients atteints du syndrome de Turner traités par la somatropine est recommandée et une réduction de la dose dans la partie inférieure de la gamme de doses devrait être envisagée si une croissance accrue est observée.

Les filles atteintes du syndrome de Turner ont généralement un risque accru d’otite moyenne, c’est pourquoi l’évaluation otologique est recommandée au moins une fois par an.

Maladie rénale chronique

La posologie chez les enfants atteints d’insuffisance rénale chronique est individuelle et doit être ajustée en fonction de la réponse individuelle au traitement (voir rubrique 4.2). La perturbation de la croissance doit être clairement établie avant le traitement par la somatropine en suivant la croissance du traitement optimal de la maladie rénale sur une période d’un an. La prise en charge conservatrice de l’urémie avec un médicament usuel et, si nécessaire, la dialyse doivent être maintenues pendant le traitement par la somatropine.

Les patients atteints de maladie rénale chronique connaissent normalement une baisse de la fonction rénale dans le cadre de l’évolution naturelle de leur maladie. Cependant, par mesure de précaution pendant le traitement par la somatropine, la fonction rénale doit être surveillée afin de déceler une baisse excessive ou une augmentation du taux de filtration glomérulaire (ce qui pourrait impliquer une hyperfiltration).

Scoliose

La scoliose peut progresser chez tout enfant en croissance rapide. Les signes de scoliose doivent être surveillés pendant le traitement. Cependant, il n’a pas été démontré que le traitement par la somatropine augmente l’incidence ou la gravité de la scoliose.

La glycémie et l’insuline

Chez les enfants atteints de syndrome de Turner et de SGA, il est recommandé de mesurer l’insuline à jeun et la glycémie avant le début du traitement et chaque année par la suite. Chez les patients présentant un risque accru de diabète sucré (par exemple, antécédents familiaux de diabète, obésité, résistance à l’insuline sévère, acanthosis nigricans), il convient d’effectuer un test de tolérance au glucose par voie orale (HGPO). En cas de diabète manifeste, la somatropine ne doit pas être administrée.

La somatropine a été jugée influencer le métabolisme des glucides, par conséquent, les patients doivent être observés à la recherche de signes d’intolérance au glucose.

IGF-I

Chez les enfants atteints de syndrome de Turner et de SGA, il est recommandé de mesurer le taux d’IGF-I avant le début du traitement et deux fois par an par la suite. Si, lors de mesures répétées, les niveaux d’IGF-I dépassent +2 écart-type par rapport aux références pour l’âge et l’état pubertaire, la dose doit être réduite pour atteindre un niveau d’IGF-I dans la plage normale.

Une partie du gain de taille obtenu en traitant de petits enfants nés avec de la somatropine peut être perdue si le traitement est arrêté avant que la taille finale ne soit atteinte.

Adultes

Carence en hormone de croissance chez l’adulte

La déficience en hormone de croissance chez les adultes est une maladie permanente et doit être traitée en conséquence, cependant, l’expérience chez les patients âgés de plus de 60 ans et chez les patients ayant plus de cinq ans de traitement en déficience en hormone de croissance adulte est encore limitée.

Général

Néoplasmes

Il n’y a aucune preuve d’un risque accru de nouveaux cancers primaires chez les enfants ou chez les adultes traités par la somatropine.

Chez les patients en rémission complète d’une tumeur ou d’une maladie maligne, le traitement par la somatropine n’a pas été associé à une augmentation du taux de rechute.

Une légère augmentation globale des seconds néoplasmes a été observée chez les survivants du cancer de l’enfant traités par l’hormone de croissance, les plus fréquents étant les tumeurs intracrâniennes. Le facteur de risque dominant pour les seconds néoplasmes semble être une exposition préalable aux rayonnements.

Les patients qui ont obtenu une rémission complète de la maladie maligne devraient être suivis de près pour rechute après le début du traitement par la somatropine.

Leucémie

Des cas de leucémie ont été rapportés chez un petit nombre de patients déficients en hormone de croissance, dont certains ont été traités par la somatropine. Cependant, il n’y a aucune preuve que l’incidence de la leucémie est augmentée chez les receveurs de la somatropine sans facteurs de prédisposition.

Hypertension intracrânienne bénigne

En cas de céphalée sévère ou récurrente, de problèmes visuels, de nausées et / ou de vomissements, une funduscopie pour œdème papillaire est recommandée. Si l’œdème papillaire est confirmé, un diagnostic d’hypertension intracrânienne bénigne doit être envisagé et, le cas échéant, le traitement par la somatropine doit être interrompu.

À l’heure actuelle, il n’y a pas suffisamment de preuves pour guider la prise de décision clinique chez les patients présentant une hypertension intracrânienne résolue. Si le traitement par la somatropine est redémarré, une surveillance attentive des symptômes d’hypertension intracrânienne est nécessaire.

Les patients présentant un déficit en hormone de croissance secondaire à une lésion intracrânienne doivent être fréquemment examinés pour la progression ou la récidive du processus pathologique sous-jacent.

La fonction thyroïdienne

La somatropine augmente la conversion extrathyroïdienne de T4 en T3 et peut, en tant que telle, révéler l’hypothyroïdie naissante. La surveillance de la fonction thyroïdienne doit donc être effectuée chez tous les patients. Chez les patients présentant un hypopituitarisme, un traitement de substitution standard doit être étroitement surveillé lorsque le traitement par somatropine est administré.

Chez les patients atteints d’une maladie hypophysaire en progression, une hypothyroïdie peut se développer.

Les patients atteints du syndrome de Turner ont un risque accru de développer une hypothyroïdie primaire associée à des anticorps anti-thyroïdiens. Étant donné que l’hypothyroïdie interfère avec la réponse au traitement par la somatropine, les patients doivent subir régulièrement des tests de la fonction thyroïdienne et recevoir un traitement substitutif par l’hormone thyroïdienne, au besoin.

Sensibilité à l’insuline

Étant donné que la somatropine peut réduire la sensibilité à l’insuline, il faut surveiller la présence d’intolérance au glucose chez les patients (voir rubrique 4.5). Chez les patients atteints de diabète sucré, la dose d’insuline peut nécessiter un ajustement après l’instauration du traitement par somatropine. Les patients souffrant de diabète ou d’intolérance au glucose doivent être étroitement surveillés pendant le traitement par la somatropine.

Anticorps

Comme avec tous les produits contenant de la somatropine, un petit pourcentage de patients peuvent développer des anticorps contre la somatropine. La capacité de liaison de ces anticorps est faible et il n’y a pas d’effet sur le taux de croissance.

Le dépistage des anticorps anti-somatropine doit être effectué chez tout patient qui ne répond pas au traitement.

Insuffisance surrénalienne aiguë

L’introduction du traitement par la somatropine peut entraîner une inhibition de la 11βHSD-1 et une diminution des concentrations sériques de cortisol. Chez les patients traités par la somatropine, l’hypoadrénalisme central (secondaire) non diagnostiqué auparavant peut être démasqué et un remplacement glucocorticoïde peut être nécessaire. De plus, les patients traités par glucocorticoïde pour un hypoadrénalisme diagnostiqué antérieurement peuvent nécessiter une augmentation de leurs doses d’entretien ou de stress, après le début du traitement par la somatropine (voir rubrique 4.5).

Utiliser avec une thérapie orale d’oestrogène

Si une femme qui prend de la somatropine commence un traitement par estrogènes par voie orale, il peut être nécessaire d’augmenter la dose de somatropine pour maintenir les taux sériques d’IGF-1 dans la fourchette normale appropriée à l’âge. Inversement, si une femme sous somatropine cesse son traitement par estrogènes par voie orale, la dose de somatropine peut devoir être réduite pour éviter un excès d’hormone de croissance et / ou des effets secondaires (voir rubrique 4.5).

Expérience d’essai clinique

Deux essais cliniques contrôlés contre placebo de patients en réanimation ont montré une mortalité accrue chez les patients souffrant de maladies aiguës aiguës à la suite de complications à la suite d’une chirurgie cardiaque ou abdominale, de traumatismes multiples ou d’insuffisance respiratoire aiguë traités à la somatropine (5,3-8 mg / jour). L’innocuité du traitement continu par la somatropine chez les patients recevant des doses de remplacement pour des indications approuvées qui développent simultanément ces maladies n’a pas été établie. Par conséquent, le bénéfice potentiel de la poursuite du traitement par la somatropine chez les patients souffrant de maladies graves aiguës doit être évalué par rapport au risque potentiel.

Un essai clinique randomisé en ouvert (dose de 0,045-0,090 mg / kg / jour) chez des patients atteints du syndrome de Turner a indiqué une tendance à un risque dose-dépendante d’otite externe et d’otite moyenne. L’augmentation des infections de l’oreille n’a pas entraîné plus d’opérations de l’oreille / insertions de tube par rapport au groupe à dose plus faible dans l’essai.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Un traitement concomitant avec des glucocorticoïdes inhibe les effets stimulant la croissance de Norditropin. Les patients présentant un déficit en ACTH doivent faire ajuster leur traitement de remplacement des glucocorticoïdes avec précaution afin d’éviter tout effet inhibiteur sur la croissance.

L’hormone de croissance diminue la conversion de la cortisone en cortisol et peut démasquer l’hypoadrénalisme central non encore découvert ou rendre inefficaces les faibles doses de remplacement des glucocorticoïdes (voir rubrique 4.4).

Chez les femmes sous œstrogénothérapie par voie orale, une dose plus élevée d’hormone de croissance peut être nécessaire pour atteindre le but du traitement (voir rubrique 4.4).

Les données d’une étude d’interaction réalisée chez des adultes déficients en hormone de croissance suggèrent que l’administration de somatropine peut augmenter la clairance des composés connus pour être métabolisés par les isoenzymes du cytochrome P450. La clairance des composés métabolisés par le cytochrome P450 3A4 (par exemple les stéroïdes sexuels, les corticostéroïdes, les anticonvulsivants et la cyclosporine) peut être particulièrement accrue, ce qui se traduit par une baisse des concentrations plasmatiques de ces composés. La signification clinique de ceci est inconnue.

L’effet de la somatropine sur la taille finale peut également être influencé par une thérapie supplémentaire avec d’autres hormones, par exemple la gonadotrophine, les stéroïdes anabolisants, les œstrogènes et l’hormone thyroïdienne.

Chez les patients traités par insuline, l’ajustement de la dose d’insuline peut être nécessaire après le début du traitement par la somatropine (voir rubrique 4.4).

Population pédiatrique

Les études d’interaction ont seulement été réalisées chez les adultes.

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

Les études chez l’animal sont insuffisantes en ce qui concerne les effets sur la grossesse, le développement embryofoetal, la parturition ou le développement postnatal. Aucune donnée clinique sur les grossesses exposées n’est disponible.

Par conséquent, les produits contenant de la somatropine ne sont pas recommandés pendant la grossesse et chez les femmes en âge de procréer n’utilisant pas de contraception.

Allaitement maternel

Aucune étude clinique n’a été menée sur des produits contenant de la somatropine chez les femmes qui allaitent. On ne sait pas si la somatropine est excrétée dans le lait maternel. Par conséquent, des précautions doivent être prises lorsque des produits contenant de la somatropine sont administrés à des femmes qui allaitent.

La fertilité

Des études de fertilité avec Norditropin n’ont pas été réalisées.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Norditropin SimpleXx et Norditropin NordiFlex n’a aucun effet ou qu’un effet négligeable sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8 Effets indésirables

Les patients déficients en hormone de croissance sont caractérisés par un déficit en volume extracellulaire. Lorsque le traitement par la somatropine est initié, ce déficit est corrigé. La rétention d’eau avec un œdème périphérique peut survenir surtout chez les adultes. Le syndrome du canal carpien est rare, mais peut être observé chez les adultes. Les symptômes sont habituellement transitoires, dépendants de la dose et peuvent nécessiter une réduction transitoire de la dose.

Des arthralgies légères, des douleurs musculaires et des paresthésies peuvent également survenir, mais elles se limitent généralement d’elles-mêmes.

Les réactions défavorables chez les enfants sont rares ou rares.

Expérience d’essai clinique:

Classes d’organes système

Très commun

(≥ 1/10)

Commun

(≥ 1/100 à <1/10)

Rare

(≥ 1/1000 à <1/100)

Rare

(≥ 1/10 000 à <1/1 000)

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Chez les adultes Diabète sucré de type 2

Troubles du système nerveux

Chez les adultes maux de tête et paresthésie

Chez les adultes syndrome du canal carpien. Chez les enfants maux de tête

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Chez les adultes prurit

Chez les enfants éruption cutanée

Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif

Chez l’adulte arthralgie, raideur articulaire et myalgie

Chez les adultes rigidité musculaire

Chez les enfants arthralgie et myalgie

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Chez l’adulte œdème périphérique (voir texte ci-dessus)

Chez les adultes et les enfants douleur au site d’injection. Chez les enfants réaction au site d’injection

Chez les enfants œdème périphérique

Chez les enfants atteints du syndrome de Turner, une augmentation de la croissance des mains et des pieds a été rapportée pendant le traitement par la somatropine.

Une tendance à l’augmentation de l’incidence de l’otite moyenne chez les patients atteints du syndrome de Turner traités par de fortes doses de norditropine a été observée dans un essai clinique randomisé en ouvert. Cependant, l’augmentation des infections de l’oreille n’a pas entraîné plus d’opérations de l’oreille / insertions de tube par rapport au groupe de dose plus faible dans l’essai.

Expérience post-marketing:

En plus des effets indésirables mentionnés ci-dessus, ceux rapportés ci-dessous ont été rapportés spontanément et font l’objet d’un jugement global considéré comme possiblement lié au traitement par Norditropin. Les fréquences de ces événements indésirables ne peuvent pas être estimées à partir des données disponibles:

– Néoplasmes bénins et malins (y compris les kystes et les polypes): Une leucémie a été rapportée chez un petit nombre de patients présentant une déficience en hormone de croissance (voir rubrique 4.4)

– Troubles du système immunitaire: Hypersensibilité (voir rubrique 4.3). Formation d’anticorps dirigés contre la somatropine. Les titres et les capacités de liaison de ces anticorps ont été très faibles et n’ont pas interféré avec la réponse de croissance à l’administration de Norditropin

– Troubles endocriniens: Hypothyroïdie. Diminution des taux sériques de thyroxine (voir rubrique 4.4)

– Troubles du métabolisme et de la nutrition: Hyperglycémie (voir rubrique 4.4)

– Affections du système nerveux: hypertension intracrânienne bénigne (voir rubrique 4.4)

– Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif: Épiphyse fémorale glissée. L’épiphyse fémorale glissée peut survenir plus fréquemment chez les patients souffrant de troubles endocriniens. Legg- maladie de Calvé-Perthes. La maladie de Legg-Calvé-Perthes peut survenir plus fréquemment chez les patients de petite taille

– Investigations: Augmentation du taux de phosphatase alcaline dans le sang.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable présumé via le site Web du programme Carte Jaune: www.mhra.gov.uk/yellowcard ou à chercher une Carte Jaune MHRA sur Google Play ou Apple App Store.

4.9 Surdosage

Un surdosage aigu peut entraîner une baisse initiale du taux de glucose dans le sang, suivie d’une glycémie élevée. Ces taux de glucose diminués ont été détectés biochimiquement, mais sans signes cliniques d’hypoglycémie. Un surdosage à long terme pourrait entraîner des signes et des symptômes compatibles avec les effets connus de l’excès d’hormone de croissance humaine.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: Somatropine et agonistes de la somatropine. ATC: H01AC01.

Mécanisme d’action

Norditropin SimpleXx et Norditropin NordiFlex contient de la somatropine, qui est l’hormone de croissance humaine produite par la technologie de l’ADN recombinant. C’est un peptide anabolique de 191 acides aminés stabilisé par deux ponts disulfures d’un poids moléculaire d’environ 22 000 Daltons.

Les principaux effets de la somatropine sont la stimulation de la croissance squelettique et somatique et une influence marquée sur les processus métaboliques du corps.

Effet pharmacodynamique

Lorsque la déficience en hormone de croissance est traitée, une normalisation de la composition corporelle se produit, entraînant une augmentation de la masse corporelle maigre et une diminution de la masse grasse.

La somatropine exerce la plupart de ses actions par l’intermédiaire du facteur de croissance analogue à l’insuline I (IGF-I), qui est produit dans les tissus dans tout le corps, mais principalement par le foie.

Plus de 90% de l’IGF-I est lié à des protéines de liaison (IGFBP) dont IGFBP-3 est le plus important.

Un effet lipolytique et protéinique de l’hormone devient particulièrement important pendant le stress.

La somatropine augmente également le renouvellement osseux indiqué par une augmentation des taux plasmatiques de marqueurs osseux biochimiques. Chez les adultes, la masse osseuse est légèrement diminuée au cours des premiers mois de traitement en raison d’une résorption osseuse plus prononcée, mais la masse osseuse augmente avec un traitement prolongé.

Efficacité clinique et sécurité

Dans les essais cliniques chez les enfants nés petits pour l’âge gestationnel, des doses de 0,033 et 0,067 mg / kg / jour ont été utilisées pour le traitement jusqu’à la taille finale. Chez 56 patients traités en continu et ayant atteint la taille finale (proche), le changement moyen de la taille au début du traitement était de +1,90 SDS (0,033 mg / kg / jour) et +2,19 SDS (0,067 mg / kg / jour). Les données de littérature d’enfants SGA non traités sans rattrapage spontané précoce suggèrent une croissance tardive de 0,5 SDS. Les données de sécurité à long terme sont toujours limitées.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

La perfusion iv de Norditropin (33 ng / kg / min pendant 3 heures) à neuf patients déficients en hormone de croissance a donné les résultats suivants: demi-vie sérique de 21,1 ± 1,7 min, taux de clairance métabolique de 2,33 ± 0,58 ml / kg / min . et un espace de distribution de 67,6 ± 14,6 ml / kg.

L’injection Sc de Norditropin SimpleXx (Norditropin SimpleXx est la cartouche contenant la solution injectable dans Norditropin NordiFlex) 2,5 mg / m 2 chez 31 sujets sains (avec de la somatropine endogène supprimée par une perfusion continue de somatostatine) a donné les résultats suivants:

Concentration maximale de l’hormone de croissance humaine (42-46 ng / ml) après environ 4 heures. Par la suite, l’hormone de croissance humaine a diminué avec une demi-vie d’environ 2,6 heures.

En outre, il a été démontré que les différentes concentrations de Norditropin SimpleXx étaient bioéquivalentes entre elles et à la Norditropine classique après injection sous-cutanée à des sujets sains.

5.3 Données de sécurité précliniques

Les effets pharmacologiques généraux sur les systèmes CNS, cardiovasculaire et respiratoire après l’administration de Norditropin SimpleXx avec et sans dégradation forcée ont été étudiés chez la souris et le rat; la fonction rénale a également été évaluée. Le produit dégradé n’a montré aucune différence d’effet par rapport à Norditropin SimpleXx et Norditropin. Les trois préparations ont montré la diminution du volume d’urine et de la rétention des ions sodium et chlorure attendues, en fonction de la dose attendue.

Chez les rats, une pharmacocinétique similaire a été démontrée entre Norditropin SimpleXx et Norditropin. Il a également été démontré que Norditropin SimpleXx dégradé était bioéquivalent avec Norditropin SimpleXx.

Des études de toxicité à dose unique et répétée et de tolérance locale de Norditropin SimpleXx ou du produit dégradé n’ont révélé aucun effet toxique ou dommage au tissu musculaire.

La toxicité du poloxamère 188 a été testée chez la souris, le rat, le lapin et le chien et aucune découverte toxicologique n’a été mise en évidence.

Le poloxamère 188 a été rapidement absorbé à partir du site d’injection sans rétention significative de la dose au site d’injection. Le poloxamère 188 a été excrété principalement par l’urine.

Norditropin SimpleXx est la cartouche contenant la solution injectable dans Norditropin NordiFlex.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Mannitol

Histidine

Poloxamer 188

Phénol

Eau pour injection

Acide chlorhydrique pour l’ajustement du pH

Hydroxyde de sodium pour l’ajustement du pH

6.2 Incompatibilités

En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments.

6.3 Durée de conservation

2 ans.

Après la première ouverture: Conserver au réfrigérateur pendant 4 semaines maximum (entre 2 ° C et 8 ° C).

Alternativement, le médicament peut être conservé pendant 3 semaines au maximum en dessous de 25 ° C.

6.4 Précautions particulières de conservation

Conserver au réfrigérateur (entre 2 ° C et 8 ° C) dans l’emballage extérieur, à l’abri de la lumière. Ne pas congeler. Pour les conditions de stockage après la première ouverture du médicament, voir rubrique 6.3.

Ne pas congeler.

En cours d’utilisation, toujours replacer le capuchon du stylo prérempli Norditropin NordiFlex après chaque injection. Utilisez toujours une nouvelle aiguille pour chaque injection.

L’aiguille ne doit pas être vissée sur le stylo prérempli lorsqu’elle n’est pas utilisée.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Norditropin SimpleXx 5 mg / 1,5 ml:

5 mg dans 1,5 ml de solution dans une cartouche (verre de type I) fermée en bas avec un bouchon en caoutchouc (fermetures en caoutchouc de type I) en forme de piston et en haut avec un bouchon en caoutchouc laminé (fermetures en caoutchouc de type I) comme un disque et scellé avec un bouchon en aluminium. Le bouchon en aluminium est scellé avec un bouchon coloré (orange). Pack de 1 et 3 cartouches et un multipack avec 5 x 1 cartouches. Toutes les présentations ne peuvent pas être commercialisées.

Norditropin SimpleXx 10 mg / 1,5 ml:

10 mg dans 1,5 ml de solution dans une cartouche (verre de type I) fermée en bas avec un bouchon en caoutchouc (fermetures en caoutchouc de type I) en forme de piston et en haut avec un bouchon en caoutchouc laminé (fermetures en caoutchouc de type I) comme un disque et scellé avec un bouchon en aluminium. Le bouchon en aluminium est scellé avec un bouchon coloré (bleu). Pack de 1 et 3 cartouches et un multipack avec 5 x 1 cartouches. Toutes les présentations ne peuvent pas être commercialisées.

Norditropin SimpleXx 15 mg / 1,5 ml:

15 mg dans 1,5 ml de solution dans une cartouche (verre de type I) fermée en bas avec un bouchon en caoutchouc (fermetures en caoutchouc de type I) en forme de piston et en haut avec un bouchon en caoutchouc laminé (fermetures en caoutchouc de type I) comme un disque et scellé avec un bouchon en aluminium. Le bouchon en aluminium est scellé avec un bouchon coloré (vert). Pack de 1 et 3 cartouches et un multipack avec 5 x 1 cartouches. Toutes les présentations ne peuvent pas être commercialisées.

Les cartouches sont emballées sous blister dans un carton.

Norditropin NordiFlex 5 mg / 1,5 ml est un stylo prérempli jetable multi-doses constitué d’une cartouche (verre incolore de type I) scellée de manière permanente dans un stylo-injecteur en plastique. La cartouche est fermée en bas avec un bouchon en caoutchouc (fermetures en caoutchouc de type I) en forme de piston et en haut avec un bouchon en caoutchouc laminé (fermetures en caoutchouc de type I) en forme de disque et scellé avec un capuchon en aluminium. Le bouton-poussoir de l’injecteur-stylo est orange. Conditionnements de 1 stylo prérempli et multipacks avec 5 et 10 x 1 stylos préremplis. Toutes les présentations ne peuvent pas être commercialisées.

Norditropin NordiFlex 10 mg / 1,5 ml est un stylo prérempli jetable multi-doses constitué d’une cartouche (verre incolore de type I) scellée de manière permanente dans un injecteur-stylo en plastique. La cartouche est fermée en bas avec un bouchon en caoutchouc (fermetures en caoutchouc de type I) en forme de piston et en haut avec un bouchon en caoutchouc laminé (fermetures en caoutchouc de type I) en forme de disque et scellé avec un capuchon en aluminium. Le bouton-poussoir sur l’injecteur-stylo est coloré en bleu. Conditionnements de 1 stylo prérempli et multipacks avec 5 et 10 x 1 stylos préremplis. Toutes les présentations ne peuvent pas être commercialisées.

Norditropin NordiFlex 15 mg / 1,5 ml est un stylo prérempli jetable multidose constitué d’une cartouche (verre incolore de type I) scellée de façon permanente dans un stylo-injecteur en plastique. La cartouche est fermée en bas avec un bouchon en caoutchouc (fermetures en caoutchouc de type I) en forme de piston et en haut avec un bouchon en caoutchouc laminé (fermetures en caoutchouc de type I) en forme de disque et scellé avec un capuchon en aluminium. Le bouton-poussoir sur l’injecteur-stylo est coloré en vert. Conditionnements de 1 stylo prérempli et multipacks avec 5 et 10 x 1 stylos préremplis. Toutes les présentations ne peuvent pas être commercialisées.

Le stylo pré-rempli est emballé dans un carton.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Norditropin SimpleXx 5 mg / 1,5 ml (orange), 10 mg / 1,5 ml (bleu) et 15 mg / 1,5 ml (vert) ne doivent être prescrits qu’avec le NordiPen (NordiPen 5 (orange), 10 ( bleu) et 15 (vert), respectivement). Si le NordiPen® de couleur assorti n’est pas utilisé, le dosage sera incorrect. Les instructions d’utilisation de Norditropin® SimpleXx® dans NordiPen® sont fournies dans les packs respectifs. Les patients devraient être invités à lire ces instructions très attentivement.

Il faut rappeler aux patients de se laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon et / ou un désinfectant avant tout contact avec Norditropin. Norditropin ne doit pas être secoué vigoureusement à tout moment

Ne pas utiliser Norditropin SimpleXx si la solution injectable d’hormone de croissance est trouble ou décolorée.

Norditropin NordiFlex est un stylo prérempli conçu pour être utilisé avec les aiguilles jetables NovoFine ou NovoTwist. jusqu’à une longueur de 8 mm.

Norditropin NordiFlex 5 mg / 1,5 ml fournit un maximum de 1,5 mg de somatropine par dose par paliers de 0,025 mg de somatropine.

Norditropin NordiFlex 10 mg / 1,5 ml offre un maximum de 3,0 mg de somatropine par dose par paliers de 0,050 mg de somatropine.

Norditropin NordiFlex 15 mg / 1,5 ml offre un maximum de 4,5 mg de somatropine par dose par paliers de 0,075 mg de somatropine.

Pour assurer un dosage adéquat et éviter l’injection d’air, vérifier le débit de l’hormone de croissance avant la première injection. Ne pas utiliser Norditropin NordiFlex si une goutte d’hormone de croissance n’apparaît pas au bout de l’aiguille. Une dose est sélectionnée en tournant le sélecteur de dosage jusqu’à ce que la dose désirée apparaisse sur la fenêtre du boîtier. Si la mauvaise dose est sélectionnée, la dose peut être corrigée en tournant le sélecteur de dosage dans le sens opposé. Le bouton-poussoir est pressé pour injecter la dose.

Norditropin NordiFlex ne doit pas être secoué vigoureusement à tout moment.

Ne pas utiliser Norditropin NordiFlex si la solution injectable d’hormone de croissance est trouble ou décolorée. Vérifiez ceci en retournant le stylo une ou deux fois.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

7. Titulaire de l’autorisation

Novo Nordisk Limitée

3 Place de la ville

Route de l’anneau de Beehive

Gatwick

West Sussex

RH6 0PA

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

Norditropin SimpleXx 5 mg / 1,5 ml PL 03132/0131

Norditropin SimpleXx 10 mg / 1,5 ml PL 03132/0132

Norditropin SimpleXx 15 mg / 1,5 ml PL 03132/0133

Norditropin NordiFlex 5 mg / 1,5 ml PL 03132/0148

Norditropin NordiFlex 10 mg / 1,5 ml PL 03132/0149

Norditropin NordiFlex 15 mg / 1,5 ml PL 03132/0150

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

Norditropin SimpleXx

Date de première autorisation: 25 octobre 1999

Date du dernier renouvellement: 14 janvier 2009

Norditropin NordiFlex

Date de première autorisation: 08-décembre-2003

Date du dernier renouvellement: 14 janvier 2009

10. Date de révision du texte

02/2018