Kogenate bayer poudre et solvant pour solution injectable


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

KOGENATE Bayer 250 UI poudre et solvant pour solution injectable

KOGENATE Bayer 500 UI poudre et solvant pour solution injectable

KOGENATE Bayer 1000 UI poudre et solvant pour solution injectable

KOGENATE Bayer 2000 UI poudre et solvant pour solution injectable

KOGENATE Bayer 3000 UI poudre et solvant pour solution injectable

2. Composition qualitative et quantitative

Chaque flacon contient nominalement 250/500/1000/2000/3000 UI de facteur VIII de coagulation humain (DCI: octocog alfa).

Le facteur VIII de coagulation humain est produit par la technologie de l’ADN recombinant (ADNr) dans des cellules rénales de bébé hamster contenant le gène du facteur VIII humain.

• 1 mL de KOGENATE Bayer 250 UI contient environ 100 UI (250 UI / 2,5 mL) de facteur VIII de coagulation humain recombinant (DCI: octocog alfa) après reconstitution avec de l’eau pour préparations injectables.

• Un mL de KOGENATE Bayer 500 UI contient environ 200 UI (500 UI / 2,5 mL) de facteur VIII de coagulation humain recombinant (DCI: octocog alfa) après reconstitution avec de l’eau pour préparations injectables.

• 1 mL de KOGENATE Bayer 1000 UI contient environ 400 UI (1000 UI / 2,5 mL) de facteur VIII de coagulation humain recombinant (DCI: octocog alfa) après reconstitution avec de l’eau pour préparations injectables.

• 1 mL de KOGENATE Bayer 2000 UI contient environ 400 UI (2000 UI / 5 mL) de facteur VIII de coagulation humain recombinant (DCI: octocog alfa) après reconstitution avec de l’eau pour préparations injectables.

• 1 mL de KOGENATE Bayer 3000 UI contient environ 600 UI (3000 UI / 5 mL) de facteur VIII de coagulation humain recombinant (DCI: octocog alfa) après reconstitution avec de l’eau pour préparations injectables.

La puissance (UI) est déterminée en utilisant le test de coagulation en une étape contre le standard Mega de la FDA qui a été étalonné par rapport à la norme de l’OMS en unités internationales (UI).

L’activité spécifique de KOGENATE Bayer est d’environ 4000 UI / mg de protéine.

Pour la liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Poudre et solvant pour solution injectable (adaptateur pour flacon).

Poudre: poudre ou gâteau sec blanc à légèrement jaune.

Solvant: eau pour injection, solution limpide et incolore.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Traitement et prophylaxie des saignements chez les patients atteints d’hémophilie A (déficit congénital en facteur VIII). Cette préparation ne contient pas de facteur von Willebrand et n’est donc pas indiquée dans la maladie de von Willebrand.

Ce produit est indiqué pour les adultes, les adolescents et les enfants de tout âge.

4.2 Posologie et mode d’administration

Le traitement doit être sous la supervision d’un médecin expérimenté dans le traitement de l’hémophilie.

Posologie

Le nombre d’unités de facteur VIII administré est exprimé en unités internationales (UI), qui sont liées à la norme actuelle de l’OMS pour les produits contenant du facteur VIII. L’activité du facteur VIII dans le plasma est exprimée soit en pourcentage (par rapport au plasma humain normal), soit en unités internationales (par rapport à l’étalon international de facteur VIII dans le plasma).

Une unité internationale (UI) d’activité du facteur VIII est équivalente à la quantité de facteur VIII dans un mL de plasma humain normal.

Traitement à la demande

Le calcul de la dose requise de facteur VIII est basé sur la constatation empirique que 1 unité internationale de facteur VIII (UI) par kg de poids corporel augmente l’activité plasmatique du facteur VIII de 1,5% à 2,5% de l’activité normale. La dose requise est déterminée en utilisant les formules suivantes:

I. UI requise = poids corporel (kg) × augmentation souhaitée du facteur VIII (% de la normale) × 0,5

La posologie, la fréquence et la durée de la thérapie de substitution doivent être individualisées en fonction des besoins du patient (poids, gravité du trouble de la fonction hémostatique, localisation et étendue du saignement, présence d’inhibiteurs et niveau de facteur VIII souhaité).

Le tableau suivant fournit un guide pour les niveaux sanguins minimum du facteur VIII. Dans le cas des événements hémorragiques énumérés, l’activité du facteur VIII ne devrait pas être inférieure au niveau donné (en% de la normale) au cours de la période correspondante:

Tableau 1: Guide pour le dosage dans les épisodes de saignement et la chirurgie

Degré d’hémorragie / Type d’intervention chirurgicale

Niveau de facteur VIII requis (%) (UI / dl)

Fréquence des doses (heures) / Durée du traitement (jours)

Hémorragie

Hémarthrose précoce, saignement musculaire ou saignement buccal

20 – 40

Répétez toutes les 12 à 24 heures. Au moins 1 jour, jusqu’à ce que l’épisode de saignement indiqué par la douleur soit résolu ou que la guérison soit obtenue.

Hémarthrose plus étendue, saignement musculaire ou hématome

30 – 60

Répéter la perfusion toutes les 12 à 24 heures pendant 3 à 4 jours ou plus jusqu’à ce que la douleur et l’incapacité soient résolues.

Hémorragies potentiellement mortelles (telles que saignement intracrânien, saignement de la gorge, saignement abdominal sévère)

60 – 100

Répéter la perfusion toutes les 8 à 24 heures jusqu’à ce que la menace soit résolue

Chirurgie

Mineur

y compris l’extraction des dents

30 – 60

Toutes les 24 heures, au moins 1 jour, jusqu’à guérison.

Majeur

80 – 100

(pré et postopératoire)

a) Par des perfusions de bolus

Répéter la perfusion toutes les 8 à 24 heures jusqu’à guérison adéquate de la plaie, puis poursuivre le traitement pendant au moins 7 jours pour maintenir une activité du facteur VIII de 30% à 60% (UI / dl).

b) Par perfusion continue

Augmenter l’activité du facteur VIII pré-opératoire avec une perfusion initiale de bolus et suivre immédiatement avec une perfusion continue (en UI / kg / h) en ajustant selon la clairance quotidienne du patient et les niveaux de facteur VIII désirés pendant au moins 7 jours.

La quantité à administrer et la fréquence d’administration doivent toujours être adaptées en fonction de l’efficacité clinique dans le cas individuel. Dans certaines circonstances, des quantités plus importantes que celles calculées peuvent être nécessaires, en particulier dans le cas de la dose initiale.

Au cours du traitement, une détermination appropriée des taux de facteur VIII est recommandée afin de guider la dose à administrer et la fréquence à laquelle répéter les perfusions. Dans le cas d’interventions chirurgicales majeures en particulier, un suivi précis de la thérapie de substitution au moyen d’une analyse de la coagulation (activité plasmatique du facteur VIII) est indispensable. La réponse au facteur VIII varie d’un patient à l’autre, démontrant ainsi des demi-vies et des récupérations différentes.

Infusion continue

Pour le calcul de la vitesse de perfusion initiale, la clairance peut être obtenue en effectuant une courbe de désintégration pré-opératoire ou en partant d’une valeur de population moyenne (3,0-3,5 mL / h / kg), puis ajuster en conséquence.

Taux de perfusion (en UI / kg / h) = Dégagement (en mL / h / kg) × niveau de facteur VIII souhaité (en UI / mL)

Pour la perfusion continue, la stabilité clinique et in vitro a été démontrée en utilisant des pompes ambulatoires avec un réservoir en PVC. KOGENATE Bayer contient un faible niveau de polysorbate 80 comme excipient, qui est connu pour augmenter le taux d’extraction du di- (2-éthylhexyl) phtalate (DEHP) à partir de matériaux en polychlorure de vinyle (PVC). Cela devrait être considéré pour une administration continue de perfusion.

Prophylaxie

Pour la prophylaxie à long terme contre l’hémorragie chez les patients atteints d’hémophilie A sévère, les doses habituelles sont de 20 à 40 UI de KOGENATE Bayer par kg de poids corporel à des intervalles de 2 à 3 jours.

Dans certains cas, en particulier chez les patients plus jeunes, des intervalles de dose plus courts ou des doses plus élevées peuvent être nécessaires.

Populations spéciales

Population pédiatrique

L’innocuité et l’efficacité de KOGENATE Bayer chez les enfants de tout âge ont été établies. Des données ont été obtenues à partir d’études cliniques chez 61 enfants de moins de 6 ans et d’études non interventionnelles chez des enfants de tous âges.

Patients avec des inhibiteurs

Les patients doivent être surveillés pour le développement d’inhibiteurs du facteur VIII. Si les niveaux d’activité plasmatique attendus du facteur VIII ne sont pas atteints, ou si le saignement n’est pas contrôlé avec une dose appropriée, un test doit être effectué pour déterminer si un inhibiteur du facteur VIII est présent. Si l’inhibiteur est présent à des concentrations inférieures à 10 unités Bethesda (UB) par mL, l’administration de facteur VIII de coagulation recombinant supplémentaire peut neutraliser l’inhibiteur et permettre un traitement cliniquement efficace continu avec KOGENATE Bayer. Cependant, en présence d’un inhibiteur, les doses requises sont variables et doivent être ajustées en fonction de la réponse clinique et de la surveillance de l’activité du facteur VIII plasmatique. Chez les patients dont le titre d’inhibiteur est supérieur à 10 UB ou avec une réponse anamnestique élevée, l’utilisation de préparations de concentré de prothrombine (PCC) activé ou de facteur VII activé recombinant (rFVIIa) doit être envisagée. Ces thérapies doivent être dirigées par des médecins expérimentés dans les soins aux patients hémophiles.

Méthode d’administration

Utilisation intraveineuse.

KOGENATE Bayer doit être injecté par voie intraveineuse pendant 2 à 5 minutes. Le taux d’administration doit être déterminé par le niveau de confort du patient (débit maximal de perfusion: 2 mL / min).

Infusion continue

KOGENATE Bayer peut être perfusé par perfusion continue. Le débit de perfusion doit être calculé en fonction de la clairance et du niveau de FVIII souhaité.

Exemple: pour un patient de 75 kg avec une clairance de 3 mL / h / kg, le débit de perfusion initial serait de 3 UI / h / kg pour atteindre un taux de FVIII de 100%. Pour le calcul de mL / heure, multipliez le débit de perfusion en UI / h / kg par kg de poids corporel / concentration de solution (UI / mL).

Tableau 2: Exemple de calcul du débit de perfusion pour perfusion continue après injection initiale de bolus

Plasma désiré

Niveau FVIII

Taux de perfusion

IU / h / kg

Taux de perfusion pour un patient de 75 kg

mL / h

Liquidation: 3 mL / h / kg

Concentrations de la solution de rFVIII

100 UI / mL

200 UI / mL

400 UI / mL

100% (1 UI / mL)

3,0

2,25

1.125

0,56

60% (0,6 UI / mL)

1.8

1,35

0,68

0,34

40% (0,4 UI / ml)

1,2

0,9

0,45

0,225

Des débits de perfusion plus élevés peuvent être nécessaires dans des conditions de clairance accélérée lors de saignements majeurs ou de lésions tissulaires étendues lors d’interventions chirurgicales.

Après les 24 premières heures de perfusion continue, la clairance doit être recalculée tous les jours en utilisant l’équation en régime permanent avec le niveau de FVIII mesuré et la vitesse de perfusion en utilisant l’équation suivante:

clairance = débit de perfusion / niveau réel de FVIII.

Pendant la perfusion continue, les poches de perfusion doivent être changées toutes les 24 heures.

Pour les instructions sur la reconstitution du médicament avant administration, voir rubrique 6.6 et notice.

4.3 Contre-indications

– Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

– Réactions allergiques connues à la protéine de souris ou de hamster.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Hypersensibilité

Des réactions d’hypersensibilité de type allergique sont possibles avec KOGENATE Bayer. Le produit contient des traces de protéines de souris et de hamster et des protéines humaines autres que le facteur VIII (voir rubrique 5.1).

Si des symptômes d’hypersensibilité apparaissent, il faut conseiller aux patients de cesser immédiatement l’utilisation du médicament et de contacter leur médecin.

Les patients doivent être informés des premiers signes de réactions d’hypersensibilité, y compris l’urticaire, la nausée, l’urticaire généralisée, l’oppression thoracique, la respiration sifflante, l’hypotension et l’anaphylaxie.

En cas de choc, un traitement médical standard du choc doit être mis en place.

Inhibiteurs

La formation d’anticorps neutralisants (inhibiteurs) du facteur VIII est une complication connue dans la prise en charge des hémophiles A. Ces inhibiteurs sont généralement des immunoglobulines IgG dirigées contre l’activité procoagulante du facteur VIII, quantifiées en unités Bethesda (UB) par mL de plasma en utilisant le test modifié. Le risque de développer des inhibiteurs est corrélé à la sévérité de la maladie ainsi qu’à l’exposition au facteur VIII, ce risque étant le plus élevé dans les 20 premiers jours d’exposition. Rarement, les inhibiteurs peuvent se développer après les 100 premiers jours d’exposition.

Des cas d’inhibiteurs récidivants (faible titre) ont été observés après le passage d’un produit du facteur VIII à un autre chez des patients déjà traités avec plus de 100 jours d’exposition ayant des antécédents de développement d’inhibiteurs. Par conséquent, il est recommandé de surveiller attentivement tous les patients en ce qui concerne la présence d’inhibiteurs après tout changement de produit.

La pertinence clinique du développement de l’inhibiteur dépendra du titre de l’inhibiteur, avec des inhibiteurs à faible titre qui sont présents de manière transitoire ou qui restent constamment bas, posant moins de risque de réponse clinique insuffisante que les inhibiteurs à titre élevé.

En général, tous les patients traités avec des produits de facteur VIII de la coagulation doivent faire l’objet d’une surveillance étroite pour le développement d’inhibiteurs par des observations cliniques et des tests de laboratoire appropriés.

Si les niveaux plasmatiques d’activité du facteur VIII attendus ne sont pas atteints, ou si le saignement n’est pas contrôlé avec une dose appropriée, il faut effectuer un test de présence d’inhibiteur du facteur VIII. Chez les patients ayant des taux élevés d’inhibiteurs, le traitement par le facteur VIII peut ne pas être efficace et d’autres options thérapeutiques doivent être envisagées. La prise en charge de ces patients doit être dirigée par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l’hémophilie et des inhibiteurs du facteur VIII.

Infusion continue

Dans une étude clinique sur l’utilisation de la perfusion continue en chirurgie, l’héparine a été utilisée pour prévenir la thrombophlébite au site de perfusion comme avec toute autre perfusion intraveineuse à long terme.

Teneur en sodium

Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par flacon, c’est-à-dire qu’il est essentiellement «sans sodium».

Evénements cardiovasculaires

Les patients hémophiles présentant des facteurs de risque cardiovasculaires ou des maladies peuvent présenter le même risque de développer des événements cardiovasculaires que les patients non hémophiles lorsque la coagulation a été normalisée par un traitement par le FVIII. Une élévation des taux de FVIII après l’administration, en particulier avec des facteurs de risque cardiovasculaire existants, pourrait exposer un patient au même risque de fermeture d’un vaisseau ou d’infarctus du myocarde que chez une population non hémophile. Par conséquent, les patients doivent être évalués et surveillés pour les facteurs de risque cardiaques.

Complications liées au cathéter

Si un dispositif d’accès veineux central (DAVC) est requis, le risque de complications liées au DAVC, y compris les infections locales, la bactériémie et la thrombose au site du cathéter, devrait être pris en compte.

Documentation

Il est fortement recommandé que chaque fois que KOGENATE Bayer est administré à un patient, le nom et le numéro de lot du produit sont enregistrés afin de maintenir un lien entre le patient et le lot du médicament.

Population pédiatrique

Les avertissements et les précautions énumérés s’appliquent aux adultes et aux enfants.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Aucune interaction de KOGENATE Bayer avec d’autres médicaments n’a été rapportée.

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Aucune étude de reproduction chez l’animal n’a été menée avec KOGENATE Bayer.

La grossesse et l’allaitement

Compte tenu de la rareté de l’hémophilie A chez les femmes, l’expérience concernant l’utilisation de KOGENATE Bayer pendant la grossesse et l’allaitement n’est pas disponible. Par conséquent, KOGENATE Bayer doit être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement uniquement s’il est clairement indiqué.

La fertilité

Il n’y a pas de données sur la fertilité disponibles.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

KOGENATE Bayer n’a aucune influence sur la capacité à conduire ou à utiliser des machines.

4.8 Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité

Hypersensibilité ou réactions allergiques (pouvant inclure œdème de Quincke, brûlure et piqûre au point de perfusion, frissons, rougeurs, urticaire généralisée, céphalée, urticaire, hypotension, léthargie, nausée, agitation, tachycardie, oppression thoracique, picotements, vomissements, respiration sifflante) ont été observés avec des produits recombinants du facteur VIII et peuvent, dans certains cas, évoluer vers une anaphylaxie sévère (y compris un choc). En particulier, les réactions cutanées peuvent survenir fréquemment, alors qu’une évolution vers une anaphylaxie sévère (choc compris) est considérée comme rare.

Le développement d’anticorps neutralisants (inhibiteurs) peut survenir chez des patients atteints d’hémophilie A traitée par le facteur VIII, notamment avec KOGENATE Bayer. Si un tel inhibiteur se produit, la condition se manifestera comme une réponse clinique insuffisante. Dans de tels cas, il est recommandé de contacter un centre spécialisé en hémophilie.

Liste tabulée des effets indésirables

Le tableau présenté ci-dessous est conforme à la classification des organes du système MedDRA (COS et Preferred Level Level).

Les fréquences ont été évaluées selon la convention suivante: très fréquent: (≥1 / 10), commun (≥1 / 100 à <1/10), peu fréquent (≥1 / 1000 à <1/100), rare (≥1 / 10 000 à <1/1 000), très rare (<1/10 000), non connu (ne peut être estimé à partir des données disponibles).

Tableau 3: Fréquence des réactions indésirables aux médicaments

MedDRA Standard

System Organ Class

La fréquence

Très commun

Commun

Rare

Rare

Très rare / inconnu

Sang et les troubles du système lymphatique

Inhibition du FVIII (PUP) *

Inhibition du FVIII (PTP) *

Troubles généraux et conditions du site d’administration

Réaction au site d’injection

Réaction fébrile liée à la perfusion (pyrexie)

Troubles du système immunitaire

Réactions d’hypersensibilité associées à la peau (prurit, urticaire et éruption cutanée)

Réactions d’hypersensibilité systémique (y compris réaction anaphylactique, nausées, tension artérielle anormale et étourdissements)

Troubles du système nerveux

Dysgueusie

* La fréquence est basée sur des études avec tous les produits de FVIII qui incluaient des patients atteints d’hémophilie A sévère. PTP = patients précédemment traités, PUP = patients non préalablement traités

Population pédiatrique

La fréquence, le type et la gravité des effets indésirables chez les enfants devraient être les mêmes que dans tous les groupes de la population, à l’exception de la formation d’inhibiteurs.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système de carte jaune à l’adresse: www.mhra.gov.uk/yellowcard ou à rechercher une carte jaune MHRA sur Google Play ou Apple App Store.

4.9 Surdosage

Aucun cas de surdosage avec le facteur VIII de coagulation recombinant n’a été rapporté.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: antihémorragiques: facteur VIII de coagulation sanguine, code ATC B02BD02.

Mécanisme d’action

Le complexe facteur VIII / facteur de von Willebrand (vWF) est constitué de deux molécules (facteur VIII et vWF) ayant des fonctions physiologiques différentes. Lorsqu’il est perfusé chez un patient hémophile, le facteur VIII se lie au vWF dans la circulation du patient. Le facteur VIII activé agit comme un cofacteur du facteur IX activé, accélérant la conversion du facteur X en facteur X activé. Le facteur X activé convertit la prothrombine en thrombine. La thrombine convertit ensuite le fibrinogène en fibrine et un caillot peut se former. L’hémophilie A est un trouble héréditaire lié à la coagulation sanguine dû à une diminution du taux de facteur VIII: C et entraîne des saignements abondants dans les articulations, les muscles ou les organes internes, soit spontanément, soit à la suite d’un traumatisme accidentel ou chirurgical. Par une thérapie de remplacement, les taux plasmatiques de facteur VIII sont augmentés, ce qui permet une correction temporaire de la déficience en facteur et une correction des tendances hémorragiques.

Effets pharmacodynamiques

La détermination du temps de thromboplastine partielle activée (TCA) est une méthode d’essai in vitro conventionnelle pour l’activité biologique du facteur VIII. Le TCA est prolongé chez tous les hémophiles. Le degré et la durée de normalisation de la TCA observés après l’administration de KOGENATE Bayer sont similaires à ceux obtenus avec le facteur VIII dérivé du plasma.

Infusion continue

Une étude clinique réalisée chez des patients adultes atteints d’hémophilie A ayant subi une intervention chirurgicale majeure a montré que KOGENATE Bayer peut être utilisé en perfusion continue en chirurgie (pré-, pendant et après l’opération). Dans cette étude, l’héparine a été utilisée pour prévenir la thrombophlébite au site de perfusion comme avec toute autre perfusion intraveineuse à long terme.

Hypersensibilité

Au cours des études, aucun patient n’a développé de titres d’anticorps cliniquement pertinents contre les traces de protéines de souris et de protéines de hamster présentes dans la préparation. Cependant, la possibilité de réactions allergiques aux constituants, par exemple des traces de protéines de souris et de hamster dans la préparation existe chez certains patients prédisposés (voir rubriques 4.3 et 4.4).

Induction de la tolérance immunitaire (ITI)

Des données sur l’induction de la tolérance immunitaire ont été recueillies chez des patients atteints d’hémophilie A qui avaient développé des inhibiteurs du facteur VIII. Une revue rétrospective a été réalisée sur 40 patients et 39 patients ont été inclus dans une étude clinique prospective initiée par un investigateur. Les données montrent que KOGENATE Bayer a été utilisé pour induire une tolérance immunitaire. Chez les patients dont la tolérance immunitaire était atteinte, les saignements pouvaient à nouveau être évités ou contrôlés par KOGENATE Bayer, et les patients pouvaient continuer un traitement prophylactique en traitement d’entretien.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Absorption

L’analyse de toutes les reprises in vivo enregistrées chez des patients préalablement traités a montré une augmentation moyenne de 2% par UI / kg de poids corporel pour KOGENATE Bayer. Ce résultat est similaire aux valeurs rapportées pour le facteur VIII dérivé du plasma humain.

Distribution et élimination

Après l’administration de KOGENATE Bayer, l’activité maximale du facteur VIII a diminué par une décroissance exponentielle à deux phases avec une demi-vie terminale moyenne d’environ 15 heures. Ceci est similaire à celui du facteur VIII dérivé du plasma qui a une demi-vie terminale moyenne d’env. 13 heures. Les paramètres pharmacocinétiques supplémentaires pour KOGENATE Bayer pour injection bolus sont: temps de résidence moyen [MRT (0-48)] d’environ 22 heures et clairance d’environ 160 ml / h. La clairance initiale moyenne de 14 patients adultes subissant des interventions chirurgicales majeures en perfusion continue est de 188 mL / h, ce qui correspond à 3,0 mL / h / kg (plage de 1,6 à 4,6 mL / h / kg).

5.3 Données de sécurité précliniques

Même des doses plusieurs fois supérieures à la dose clinique recommandée (liée au poids corporel) n’ont pas démontré d’effets toxiques aigus ou subaigus pour KOGENATE Bayer chez les animaux de laboratoire (souris, rat, lapin et chien).

Des études spécifiques à administration répétée telles que la toxicité de la reproduction, la toxicité chronique et la cancérogénicité n’ont pas été réalisées avec l’octocog alfa en raison de la réponse immunitaire aux protéines hétérologues chez toutes les espèces de mammifères non humains.

Aucune étude n’a été réalisée sur le potentiel mutagène de KOGENATE Bayer, aucun potentiel mutagène n’ayant pu être détecté in vitro ou in vivo sur le produit prédécesseur de KOGENATE Bayer.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Poudre

Glycine

Chlorure de sodium

Chlorure de calcium

Histidine

Polysorbate 80

Saccharose

Solvant

Eau pour les injections

6.2 Incompatibilités

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments à l’exception de ceux mentionnés dans la rubrique 6.6.

Seuls les composants fournis (flacon de poudre, solvant de seringue préremplie, adaptateur de flacon et kit de ponction veineuse) doivent être utilisés pour la reconstitution et l’injection, car l’adsorption du facteur VIII de coagulation recombinante humaine sur les surfaces internes de certaines perfusions équipement.

6.3 Durée de conservation

30 mois.

Après reconstitution, d’un point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement. S’il n’est pas utilisé immédiatement, les heures et conditions de stockage en cours d’utilisation sont la responsabilité de l’utilisateur.

Cependant, au cours d’ études in vitro , la stabilité chimique et physique en cours d’utilisation a été démontrée pendant 24 heures à 30 ° C dans des sacs en PVC pour perfusion continue. Après reconstitution, la stabilité chimique et physique en cours d’utilisation a été démontrée pendant 3 heures dans des études in vitro .

Ne pas réfrigérer après reconstitution.

6.4 Précautions particulières de conservation

Conserver au réfrigérateur (entre 2 ° C et 8 ° C). Ne pas congeler. Conserver le flacon et la seringue préremplie dans l’emballage extérieur à l’abri de la lumière.

Dans sa durée de conservation totale de 30 mois, le produit conservé dans son emballage extérieur peut être conservé à température ambiante (jusqu’à 25 ° C) pendant une période limitée de 12 mois. Dans ce cas, le produit expire à la fin de cette période de 12 mois ou à la date d’expiration indiquée sur le flacon du produit, selon la première éventualité. La nouvelle date d’expiration doit être indiquée sur l’emballage extérieur.

Pour les conditions de stockage après reconstitution du médicament, voir rubrique 6.3.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Chaque paquet de KOGENATE Bayer contient:

• un flacon avec de la poudre (flacon de 10 ml en verre transparent de type 1 avec bouchon en caoutchouc halogénobutyle gris sans latex et joint en aluminium)

• une seringue préremplie de 2,5 mL (pour 250 UI, 500 UI et 1000 UI) ou 5 mL (pour 2000 UI et 3000 UI) de solvant (bouteille en verre incolore de type 1 avec bouchon en caoutchouc bromobutyle gris sans latex)

• tige de piston de seringue

• adaptateur de flacon

• un ensemble de ponction veineuse

• deux tampons d’alcool à usage unique

• deux écouvillons secs

• deux pansements

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Des instructions détaillées pour la préparation et l’administration sont contenues dans la notice fournie avec KOGENATE Bayer.

Le médicament reconstitué est une solution limpide et incolore.

La poudre de KOGENATE Bayer ne doit être reconstituée qu’avec le solvant fourni (2,5 mL (pour 250 UI, 500 UI et 1000 UI) ou 5 mL (pour 2000 UI et 3000 UI) d’eau pour préparations injectables) dans la seringue préremplie et l’adaptateur pour flacon. Pour la perfusion, le produit doit être préparé dans des conditions aseptiques. Si un composant du package est ouvert ou endommagé, n’utilisez pas ce composant.

Tournez doucement le flacon jusqu’à ce que toute la poudre soit dissoute. Après reconstitution, la solution est claire. Les produits pharmaceutiques administrés par voie parentérale doivent être inspectés visuellement pour détecter la présence de particules et la décoloration avant l’administration. N’utilisez pas KOGENATE Bayer si vous remarquez des particules visibles ou de la turbidité.

Après reconstitution, la solution est retirée dans la seringue. KOGENATE Bayer doit être reconstitué et administré avec les composants fournis avec chaque emballage.

Le produit reconstitué doit être filtré avant l’administration pour éliminer les particules éventuelles dans la solution. Le filtrage est réalisé en utilisant l’adaptateur de flacon.

Pour usage unique seulement.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

7. Titulaire de l’autorisation

Bayer AG

51368 Leverkusen

Allemagne

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

EU / 1/00/143/007 – KOGENATE Bayer 250 UI

EU / 1/00/143/008 – KOGENATE Bayer 500 UI

EU / 1/00/143/009 – KOGENATE Bayer 1000 UI

EU / 1/00/143/011 – KOGENATE Bayer 2000 UI

EU / 1/00/143/013 – KOGENATE Bayer 3000 UI

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

Date de première autorisation: 04 août 2000

Date du dernier renouvellement: 06 août 2010

10. Date de révision du texte

11/2017

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site internet de l’Agence européenne des médicaments http://www.ema.europa.eu.