Hytrin comprimés 5mg


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Hytrin 5 mg comprimés

Terazosin 5 mg comprimés

2. Composition qualitative et quantitative

Chaque comprimé contient 5 mg de térazosine sous forme de monochlorhydrate dihydraté.

Excipients à effet connu:

Lactose: (123,07 mg)

Pour une liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Tablettes biseautées rondes et biseautées, gaufrées avec logo et facettes triangulaires sur une face et unies sur l’autre.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Hytrin administré par voie orale est indiqué chez les adultes pour le traitement de l’hypertension légère à modérée. Il peut être utilisé en association avec des diurétiques thiazidiques et / ou d’autres médicaments antihypertenseurs ou comme traitement unique lorsque d’autres agents sont inappropriés ou inefficaces. L’effet hypotenseur est le plus prononcé sur la pression diastolique. Bien que le mécanisme exact de l’action hypotensive de la térazosine ne soit pas établi, la relaxation des vaisseaux sanguins périphériques semble être produite principalement par l’antagonisme compétitif des alpha-1-adrénorécepteurs post-synaptiques. L’hytrine produit habituellement une diminution progressive initiale de la pression sanguine suivie d’une action antihypertensive prolongée.

Hytrin administré par voie orale est également indiqué chez l’adulte pour le traitement symptomatique de l’obstruction urinaire causée par l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). La térazosine est un bloqueur alpha-1-adrénergique post-synaptique sélectif. L’antagonisme des récepteurs alpha-1 sur les muscles lisses de la prostate et de l’urètre améliore l’écoulement des voies urinaires et soulage l’obstruction urinaire causée par l’HBP.

4.2 Posologie et mode d’administration

Posologie

Population pédiatrique

Les comprimés Hytrin ne sont pas recommandés pour une utilisation chez les enfants. La sécurité et l’efficacité chez les enfants n’a pas été établie.

Personnes âgées

Les études pharmacocinétiques chez les personnes âgées indiquent qu’aucune modification de la dose recommandée n’est requise.

Utilisation en cas d’insuffisance rénale

Les études pharmacocinétiques indiquent que les patients atteints d’insuffisance rénale n’ont pas besoin d’altérer les doses recommandées.

Utilisation chez les patients présentant une insuffisance hépatique:

La dose de térazosine doit être ajustée avec une prudence particulière chez les patients présentant une altération de la fonction hépatique, car la térazosine subit un métabolisme hépatique étendu et est principalement excrétée par les voies biliaires. Comme aucune expérience clinique n’est disponible chez les patients atteints d’insuffisance hépatique sévère, l’utilisation de la térazosine n’est pas recommandée chez ces patients.

Hypotension orthostatique

Une hypotension orthostatique a été rapportée chez des patients recevant de la térazosine pour le traitement symptomatique de l’obstruction urinaire causée par l’HBP. Dans ces cas, l’incidence des événements hypotensifs posturaux était plus élevée chez les patients âgés de 65 ans et plus (5,6%) que chez ceux âgés de moins de 65 ans (2,6%)

Utilisation avec les diurétiques thiazidiques et d’autres agents antihypertenseurs

Lors de l’ajout d’un diurétique thiazidique ou d’un autre agent antihypertenseur au traitement d’un patient, la dose d’Hytrin doit être réduite et une réitération doit être effectuée si nécessaire. La prudence devrait être observée quand Hytrin est administré avec les thiazides ou d’autres agents antihypertensive comme hypotension peut se développer.

Méthode d’administration

Le traitement doit être initié en utilisant le Starter Pack et la réponse au traitement examinée à quatre semaines.

Si l’administration est interrompue pendant plusieurs jours, le traitement doit être rétabli en utilisant le schéma posologique initial.

Hypertension

Adultes

Dose initiale

1 mg avant le coucher est la dose de départ pour tous les patients et ne doit pas être dépassé. Le respect de cette recommandation de posologie initiale doit être strictement observé afin de minimiser le risque d’épisodes hypotensifs de première dose.

Doses subséquentes

La posologie quotidienne unique peut être augmentée en doublant approximativement le dosage à des intervalles d’une semaine pour obtenir la réponse de pression sanguine souhaitée.

La dose d’entretien habituelle est de 2 mg à 10 mg une fois par jour. Les doses supérieures à 20 mg améliorent rarement l’efficacité et les doses supérieures à 40 mg n’ont pas été étudiées.

BPH

Adultes

La dose de térazosine doit être ajustée en fonction de la réponse du patient. Ce qui suit est un guide d’administration:

Dose initiale

1 mg avant le coucher est la dose de départ pour tous les patients et ne doit pas être dépassé. Le strict respect de cette recommandation doit être observé afin de minimiser les épisodes hypotensifs de première dose.

Dose subséquente

La dose peut être augmentée en doublant approximativement à des intervalles hebdomadaires ou bihebdomadaires pour obtenir la réduction désirée des symptômes. La dose d’entretien est habituellement de 5 à 10 mg une fois par jour. Des améliorations des symptômes ont été détectées dès deux semaines après le début du traitement par la térazosine.

À l’heure actuelle, les données sont insuffisantes pour suggérer un soulagement symptomatique supplémentaire avec des doses supérieures à 10 mg une fois par jour.

4.3 Contre-indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

Sensibilité connue aux autres bloqueurs des récepteurs alpha-adrénergiques.

Les patients ayant des antécédents de syncope de miction.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Le chlorhydrate de térazosine, comme d’autres inhibiteurs des récepteurs alpha-adrénergiques, peut entraîner une baisse marquée de la tension artérielle, en particulier une hypotension orthostatique et une syncope en association avec la première dose ou les premières doses de traitement. Un effet similaire peut être anticipé si le traitement est interrompu pendant plus de quelques doses puis redémarré. La syncope a également été rapportée avec d’autres bloqueurs d’alpha-adrénocepteurs en association avec des augmentations de dosage rapides ou l’introduction d’un autre médicament antihypertenseur. On pense que la syncope est due à un effet hypotensif postural excessif, bien que parfois l’épisode syncopal ait été précédé d’un épisode de tachycardie supraventriculaire sévère avec des fréquences cardiaques de 120 à 160 battements par minute.

Dans les essais cliniques, l’incidence de l’hypotension orthostatique était plus élevée chez les patients atteints d’HBP que chez ceux souffrant d’hypertension. Dans ces cas, l’incidence des événements d’hypotension orthostatique était plus élevée chez les patients âgés de 65 ans et plus (5,6%) que chez ceux âgés de moins de 65 ans (2,6%).

Si l’administration est interrompue pendant plus de plusieurs jours, le traitement doit être rétabli en utilisant le schéma posologique initial.

Avant de traiter les symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) avec des alpha-bloquants, d’autres causes de troubles du débit urinaire ou des symptômes urinaires doivent être exclues. En outre, lorsque le diagnostic d’HBP a été établi, il convient de confirmer qu’il n’y a pas d’obstruction concomitante des voies urinaires supérieures ou de signes d’infection avant de traiter avec la térazosine. Les patients atteints d’hyperplasie bénigne de la prostate, qui souffrent simultanément d’une congestion des voies urinaires supérieures, d’une infection chronique des voies urinaires ou de calculs vésicaux, ne doivent pas être traités par la térazosine.

La térazosine ne doit pas être administrée aux patients présentant un débordement de la vessie, une anurie ou une insuffisance rénale avancée.

En raison du risque de diminution excessive de la pression artérielle, des précautions doivent être prises en cas d’administration concomitante de térazosine et de thiazides ou d’autres médicaments antihypertenseurs. Si un diurétique thiazidique ou un autre médicament antihypertenseur est ajouté pendant le traitement par la térazosine, la dose de térazosine doit être réduite ou le médicament doit être arrêté. Une nouvelle dose-titration est essentielle. Lors de l’administration de la térazosine en plus d’autres antihypertenseurs, la dose des autres antihypertenseurs doit être réduite avant le début du traitement et ajustée après l’arrêt de la térazosine.

En raison de l’effet vasodilatateur de la térazosine, elle doit être administrée avec prudence si les conditions cardiaques suivantes sont présentes:

• Œdème pulmonaire dû à une sténose valvulaire aortique ou mitrale

• Insuffisance cardiaque à haut débit

• Insuffisance cardiaque droite due à une embolie pulmonaire ou à un épanchement péricardique

• Insuffisance cardiaque du côté gauche avec une faible pression de remplissage

Chez les patients atteints de coronaropathie grave, une diminution très rapide ou excessive de la pression artérielle peut entraîner une exacerbation de l’angine de poitrine.

Essais de laboratoire: Des diminutions faibles mais statistiquement significatives de l’hématocrite, de l’hémoglobine, des globules blancs, des protéines totales et de l’albumine ont été observées dans des essais cliniques contrôlés. Ces résultats de laboratoire suggèrent la possibilité d’hémodilution. Le traitement par la térazosine pendant 24 mois n’a pas eu d’effet significatif sur les taux d’antigène prostatique spécifique (APS).

La prudence est également recommandée lorsque la térazosine est administrée en concomitance avec des médicaments susceptibles d’influencer le métabolisme hépatique.

L’utilisation concomitante d’inhibiteurs de la phosphodiestérase-5 (p. Ex. Sildénafil, tadalafil, vardénafil) et de térazosine peut entraîner une hypotension symptomatique chez certains patients. Afin de minimiser le risque de développer une hypotension orthostatique, le patient doit être stable au traitement alpha-bloquant des récepteurs adrénergiques avant de commencer à utiliser des inhibiteurs de la phosphodiestérase-5.

Le «syndrome de l’iris du tractus peropératoire» (IFIS, une variante du syndrome de la petite pupille) a été observé pendant la chirurgie de la cataracte chez certains patients traités ou précédemment traités avec la tamsulosine. Des rapports isolés ont également été reçus avec d’autres bloqueurs d’adrénocepteurs alpha et la possibilité d’un effet de classe ne peut être exclue. Comme l’IFIS peut conduire à des complications procédurales accrues pendant l’opération de la cataracte, l’utilisation actuelle ou passée des bloqueurs d’adrénocepteurs alpha doit être connue du chirurgien ophtalmologue avant la chirurgie.

Les comprimés de Hytrin 5mg contiennent du lactose

Les patients présentant des problèmes héréditaires rares d’intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou une malabsorption du glucose-galactose ne doivent pas prendre ce médicament.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Chez les patients recevant de la térazosine en association avec des inhibiteurs de l’ECA ou des diurétiques, la proportion de vertiges ou d’effets secondaires associés était plus élevée que dans la population totale de patients traités par la térazosine lors d’essais cliniques.

Des précautions doivent être prises lorsque la térazosine est administrée avec d’autres antihypertenseurs, afin d’éviter la possibilité d’hypotension significative. Lors de l’ajout de térazosine à un diurétique ou un autre agent antihypertenseur, la réduction de la posologie et la réitération peuvent être nécessaires.

La térazosine a été administrée sans interaction avec des analgésiques / anti-inflammatoires, des glycosides cardiaques, des hypoglycémiants, des antiarythmiques, des anxiolytiques / sédatifs, des antibactériens, des hormones / stéroïdes et des médicaments contre la goutte.

Inhibiteurs de la phosphodiestérase-5 (par exemple sildénafil, tadalafil, vardénafil) (voir rubrique 4.4).

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

Le chlorhydrate de térazosine n’était pas tératogène chez le rat ou le lapin lorsqu’il était administré à des doses orales allant jusqu’à 1 330 et 165 fois, respectivement, la dose maximale recommandée chez l’humain. Des résorptions fœtales sont survenues chez des rats ayant reçu 480 mg / kg / jour, soit environ 1 330 fois la dose maximale recommandée chez l’humain. Des résorptions fœtales accrues, une diminution du poids fœtal et une augmentation du nombre de côtes surnuméraires ont été observées chez la progéniture de lapins recevant 165 fois la dose maximale recommandée chez l’humain. Ces résultats (chez les deux espèces) étaient très probablement secondaires à la toxicité maternelle. Bien qu’aucun effet tératogène n’ait été observé lors des tests sur les animaux, l’innocuité de l’utilisation de Hytrin pendant la grossesse ou pendant la lactation n’a pas encore été établie. En outre, les données provenant d’études chez l’animal montrent que la térazosine peut augmenter la durée de la grossesse ou inhiber le travail. Par conséquent, Hytrin ne doit pas être utilisé pendant la grossesse à moins que le bénéfice potentiel ne l’emporte sur le risque.

Allaitement maternel

On ne sait pas si le chlorhydrate de térazosine est excrété dans le lait maternel. Comme de nombreux médicaments sont excrétés dans le lait maternel, il faut faire preuve de prudence lorsque le chlorhydrate de térazosine est administré à une femme qui allaite.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Les comprimés de térazosine ont une influence majeure sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Des vertiges, des vertiges ou une somnolence peuvent survenir avec la dose initiale ou en association avec des doses manquées et la réinitiation ultérieure du traitement par Hytrin. Les patients doivent être avertis de ces effets indésirables possibles et des circonstances dans lesquelles ils peuvent survenir et il leur est conseillé d’éviter la conduite ou des tâches dangereuses pendant environ 12 heures après la dose initiale ou lorsque la dose est augmentée.

4.8 Effets indésirables

Hytrin en commun avec d’autres bloqueurs alpha-adrénergiques peut provoquer une syncope. Des épisodes syncopaux sont survenus dans les 30 à 90 minutes suivant la première dose du médicament. Une syncope est parfois survenue en association avec des augmentations de dosage rapides ou l’introduction d’un autre agent antihypertenseur.

Dans les essais cliniques sur l’hypertension, l’incidence des épisodes syncopaux était d’environ un pour cent. Dans la plupart des cas, on pensait que cela était dû à un effet hypotenseur postural excessif, bien que parfois l’épisode syncopal ait été précédé d’un épisode de tachycardie avec des fréquences cardiaques de 120 à 160 battements par minute.

Si une syncope se produit, le patient doit être placé en position couchée et un traitement de soutien doit être appliqué si nécessaire.

Des étourdissements, des vertiges ou des évanouissements peuvent survenir lorsqu’on se lève rapidement d’une position couchée ou assise. Les patients doivent être informés de cette possibilité et doivent se coucher si ces symptômes apparaissent puis s’asseoir quelques minutes avant de rester debout pour éviter leur récurrence.

Ces effets indésirables sont auto-limitatifs et, dans la plupart des cas, ne se reproduisent pas après la période initiale de traitement ou au cours d’une nouvelle titration ultérieure.

Effets indésirables signalés avec la térazosine provenant de sources multiples, y compris les essais cliniques et les rapports spontanés:

Sang et trouble du système lymphatique

Thrombocytopénie

Troubles du système immunitaire

Réaction anaphylactoïde

Troubles psychiatriques

Dépression, nervosité, anxiété, insomnie

Troubles du système nerveux

Vertiges, somnolence, maux de tête, paresthésies, vertiges

Troubles oculaires

Vision trouble, amblyopie, déficience visuelle, conjonctivite

Troubles de l’oreille et du labyrinthe

Acouphène

Troubles cardiaques

Palpitations, tachycardie, arythmie, fibrillation auriculaire

Troubles vasculaires

Hypotension orthostatique, syncope, vasodilatation

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux

Congestion nasale, rhinite, dyspnée, sinusite, bronchite, épistaxis, symptômes grippaux, pharyngite, rhume, toux

Troubles du système gastro-intestinal

Nausées, douleurs abdominales, constipation, diarrhée, bouche sèche, dyspepsie, flatulence, vomissements

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Prurit, éruption cutanée, hyperhidrose, angioedème

Troubles musculo-squelettiques et du tissu conjonctif

Douleurs dorsales, douleurs aux extrémités, douleur au cou, douleur à l’épaule, goutte, arthralgie, arthrite, troubles articulaires, myalgie

Troubles rénaux et urinaires

Pollakiurie, infection urinaire et incontinence urinaire (principalement chez les femmes ménopausées).

Système reproducteur et troubles mammaires

La libido a diminué, dysfonction érectile, priapisme

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Asthénie, œdème périphérique, œdème, douleur thoracique, œdème du visage, pyrexie

Enquêtes

Poids augmenté. Diminution de l’hématocrite, diminution de l’hémoglobine, diminution du nombre de globules blancs, diminution des protéines totales et diminution de l’albumine sanguine (suggérant une hémodilution)

Le traitement par la térazosine pendant 24 mois n’a pas eu d’effet significatif sur les taux d’antigène prostatique spécifique (PSA).

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après l’autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système de carte jaune, site Web: www.mhra.gov.uk/yellowcard.

4.9 Surdosage

Symptômes

Hypotension aiguë

La gestion

Le soutien cardiovasculaire est de première importance. La restauration de la pression artérielle et la normalisation de la fréquence cardiaque peuvent être accomplies en maintenant le patient dans une position couchée sur le dos. Si cette mesure est inadéquate, le choc doit d’abord être traité avec des expanseurs de volume et, si nécessaire, des vasopresseurs peuvent alors être utilisés. La fonction rénale doit être surveillée et des mesures de soutien générales doivent être appliquées au besoin. La dialyse peut ne pas être bénéfique puisque les données de laboratoire indiquent que la térazosine est fortement liée aux protéines.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Code ATC: G04CA03

Groupe pharmacothérapeutique: antagonistes des récepteurs alpha-adrénergiques

Mécanisme d’action

Bien que le mécanisme exact de l’action hypotensive ne soit pas établi, la relaxation des vaisseaux sanguins périphériques semble être produite principalement par l’antagonisme compétitif des récepteurs alpha-adrénergiques post-synaptiques. L’hytrine produit habituellement une diminution progressive initiale de la pression sanguine suivie d’une action antihypertensive prolongée.

Effets pharmacodynamiques

L’expérience clinique indique qu’une diminution de 2-5% de la concentration plasmatique totale de cholestérol et une diminution de 3-7% de la concentration plasmatique combinée de LDL C + VLDL C et de prétraitement sont associées à l’administration de doses thérapeutiques de térazosine.

Dans les essais cliniques, les concentrés plasmatiques de cholestérol total et de lipoprotéines combinées de faible et de très faible densité se sont avérés être légèrement réduits après l’administration de Hytrin. De plus, l’augmentation du cholestérol total observée avec d’autres agents hypertensifs ne s’est pas produite lorsque ceux-ci ont été utilisés en association avec Hytrin.

Des études suggèrent que l’antagonisme alpha-1-adrénergique est utile dans l’amélioration de l’urodynamique chez les patients souffrant d’obstruction chronique de la vessie, comme dans l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP).

Les symptômes de l’HBP sont principalement causés par la présence d’une hypertrophie de la prostate et par l’augmentation du tonus musculaire lisse de la vessie et de la prostate, régulée par les récepteurs alpha-1 -adrénergiques.

Dans des expériences in vitro , il a été démontré que la térazosine antagonise les contractions induites par la phényléphrine du tissu pro-statique humain. Dans les essais cliniques, il a été démontré que la térazosine améliore l’urodynamique et la symptomatologie chez les patients atteints d’HBP.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Absorption

La térazosine est bien absorbée (80-100%). La térazosine a un effet «premier passage» minimal et presque toute la dose de térazosine est systématiquement disponible. La concentration plasmatique de la molécule mère est d’environ un maximum d’une heure après l’administration et diminue avec une demi-vie d’environ 12 heures. La nourriture a peu ou pas d’effet sur la biodisponibilité.

Distribution

Environ 90-94% de la térazosine est liée aux protéines plasmatiques. La liaison aux protéines est indépendante des concentrations totales de substances actives.

Biotransformation

Les principaux métabolites de la térazosine sont causés par la déméthylation et la conjugaison.

Élimination

Environ 10% et 20% de la térazosine administrée par voie orale sont excrétés sous forme inchangée dans l’urine et dans les fèces, respectivement. Environ 40% de la dose administrée est éliminée dans l’urine et 60% dans les fèces. Le médicament est fortement lié aux protéines plasmatiques.

Linéarité / non-linéarité de la pharmacocinétique

Après l’administration par voie orale de l’ASC et de la C max de la térazosine, l’augmentation est proportionnelle à la dose dans l’intervalle de doses recommandé (2-10 mg).

5.3 Données de sécurité précliniques

Les données précliniques ne révèlent aucun risque particulier pour l’homme sur la base d’études conventionnelles de pharmacologie de sécurité.

Aucune preuve d’un effet génotoxique de la térazosine n’a été rapportée lors d’études in vitro et in vivo sur le potentiel mutagène de la substance.

Une diminution de la fertilité et une atrophie testiculaire ont été observées chez les rats lors de l’administration répétée de doses ≥ 20 à 30 fois plus élevées que la dose maximale recommandée chez l’humain. Des résorptions fœtales, une diminution du poids fœtal, une augmentation du nombre de côtes surnuméraires et une diminution de la survie postnatale ont été observées dans des études de toxicité sur la reproduction chez le rat et le lapin à des doses toxiques pour la mère (60-280 fois la dose maximale recommandée).

Chez les rats mâles, la térazosine a induit des tumeurs bénignes de la médullosurrénale à la dose administrée la plus élevée correspondant à 175 fois la dose humaine maximale.

Cancérogénicité: Chez les rats mâles, la térazosine a induit des tumeurs bénignes de la médullosurrénale à la dose administrée la plus élevée correspondant à 175 fois la dose humaine maximale. Aucune occurrence de ce type n’a été observée chez les rats femelles ou dans une étude similaire chez la souris. La pertinence de ces résultats par rapport à l’utilisation clinique du médicament chez l’homme est inconnue.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Lactose

Amidon de maïs

Amidon prégélatinisé

Talc purifié

Stéarate de magnésium

Eau purifiée

Colorant (oxyde de fer brûlé Sienna, E172)

6.2 Incompatibilités

N’est pas applicable.

6.3 Durée de conservation

36 mois.

6.4 Précautions particulières de conservation

Aucun.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Comprimés dans une plaquette thermoformée. Les comprimés de 5 mg sont fournis dans un paquet de 28 comprimés. Les ampoules sont emballées dans un carton avec un emballage.

Pack de démarrage pour BPH:

Comprimés dans une plaquette thermoformée. Le pack de démarrage se compose de 7 comprimés de 1 mg, 14 comprimés de 2 mg et 7 comprimés de 5 mg. Les blisters, en PVC / PVdC, sont thermoscellés avec une feuille d’aluminium trempé dur de 20 microns et emballés dans un carton avec un insert.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Pas d’exigences particulières.

7. Titulaire de l’autorisation

Amdipharm UK Limited

Maison de la capitale

85 rue King William

Londres

EC4N 7BL

Royaume-Uni

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

PL 20072/0030

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

23/12/1986

10. Date de révision du texte

18/02/2016