Genticin (gentamicin) 40mg / ml injectable


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Genticin Injectable

Gentamicin 40 mg / ml Solution pour injection

2. Composition qualitative et quantitative

Chaque ampoule (2 ml) contient du sulfate de gentamicine équivalent à 80 mg de base de gentamicine.

Pour la liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Solution pour injection.

Chaque ampoule contient une solution stérile, limpide et incolore. La solution est sans conservateur.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Gentamicin est indiqué chez les adolescents, les enfants et les adultes pour ce qui suit:

Le traitement des infections systémiques dues à des bactéries sensibles telles que la bactériémie, la septicémie, les infections des voies urinaires et les infections sévères de la poitrine.

Une attention particulière devrait être accordée aux directives locales officielles sur l’utilisation appropriée des agents antibactériens.

4.2 Posologie et mode d’administration

Posologie

Adultes

La dose quotidienne recommandée chez les adultes ayant une fonction rénale normale est de 3 à 6 mg / kg de poids corporel par jour en une dose (de préférence) jusqu’à deux doses uniques.

Infections graves

Dans les infections potentiellement mortelles, la fréquence de la dose peut devoir être augmentée à 6 heures et la quantité de chaque dose peut également être augmentée à la discrétion du clinicien jusqu’à une dose totale de 5 mg / kg en 24 heures. Dans de tels cas, il est conseillé de surveiller les taux sériques de gentamicine.

Si la fonction rénale n’est pas altérée, 160 mg une fois par jour peuvent être utilisés dans certains cas.

Insuffisance rénale

En cas d’insuffisance rénale, une réduction de la fréquence de dosage est recommandée. Le tableau suivant est un guide des schémas posologiques recommandés:

Urée sanguine

(mg / 100 ml)

Clairance de la créatinine (DFG) (ml / min)

Dose et fréquence d’administration

<40

40 – 100

100 – 200

> 200

Hémodialyse intermittente deux fois par semaine

> 70

30 – 70

10 – 30

5 – 10

<5

80 mg † 8 heures

80 mg † 12 heures

80 mg † par jour

80 mg † toutes les 48 heures

80 mg † après la dialyse

† 60 mg si le poids corporel <60 kg

Population pédiatrique :

La dose quotidienne recommandée chez les enfants et les adolescents ayant une fonction rénale normale est de 3 à 6 mg / kg de poids corporel par jour en une dose (de préférence) jusqu’à deux doses uniques.

La dose quotidienne chez les nourrissons après le premier mois de vie est de 4,5-7,5 mg / kg de poids corporel par jour en un seul (de préférence) jusqu’à deux doses uniques.

La dose quotidienne chez les nouveau-nés est de 4 à 7 mg / kg de poids corporel par jour. En raison de la demi-vie plus longue, les nouveau-nés reçoivent la dose quotidienne requise en une seule dose.

Méthode d’administration :

La gentamicine est normalement administrée par voie intramusculaire, mais peut être administrée par voie intraveineuse sous la forme d’une injection intraveineuse lente pendant au moins 3 minutes ou d’une courte perfusion si nécessaire. La gentamicine ne doit pas être administrée en perfusion lente ou mélangée à d’autres médicaments avant utilisation (voir Incompatibilités).

Conseil de surveillance :

La surveillance de la concentration sérique de gentamicine est recommandée, en particulier chez les personnes âgées, chez les nouveau-nés et chez les patients présentant une insuffisance rénale. Les échantillons sont prélevés à la fin d’un intervalle de dosage (niveau minimal). Les concentrations résiduelles ne doivent pas dépasser 2 μg / ml en administrant de la gentamicine deux fois par jour et 1 μg / ml pour une dose une fois par jour.

L’utilisation prolongée doit être évitée et, dans la mesure du possible, le traitement ne doit pas dépasser 7 jours.

La prudence est recommandée en cas d’obésité significative car la gentamicine est mal distribuée dans les tissus adipeux. Le calcul du dosage doit être basé sur une estimation du poids corporel maigre. Les concentrations sériques doivent être surveillées de près et la dose éventuellement ajustée (voir 4.4).

4.3 Contre-indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1 ou à d’autres aminoglycosides.

Myasthénie grave.

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Pour éviter les effets indésirables, une surveillance continue (avant, pendant et après) de la fonction rénale (créatininémie, clairance de la créatinine), un contrôle de la fonction du vestibule et de la cochlée ainsi que des paramètres hépatiques et de laboratoire sont recommandés.

Lorsque la fonction rénale est altérée par une maladie ou un âge avancé, la fréquence, mais non la quantité, de chaque dose doit être réduite en fonction du degré d’altération. La gentamicine est excrétée par simple filtration glomérulaire, et la fréquence de dosage peut être prédite en évaluant la créatinine sérique, les taux de clairance de la créatinine ou l’urée sanguine et en réduisant la fréquence en conséquence. Une déplétion volémique ou une hypotension et une maladie hépatique ont été rapportées comme facteurs de risque supplémentaires de néphrotoxicité. Chez certains patients présentant une altération de la fonction rénale, il y a eu une augmentation transitoire de l’azote uréique du sang qui est généralement revenue à la normale pendant ou après l’arrêt du traitement. Il est important d’ajuster la fréquence de dosage en fonction du degré de fonction rénale.

L’ototoxicité a été enregistrée après l’utilisation de la gentamicine. Une altération de la fonction hépatique ou de la fonction auditive, une bactériémie et une fièvre augmentent le risque d’ototoxicité. Les groupes à risque particulier comprennent les patients atteints d’insuffisance rénale, les nourrissons et peut-être les personnes âgées. Par conséquent, les fonctions rénale, auditive et vestibulaire doivent être surveillées chez ces patients et les taux sériques doivent être déterminés de manière à éviter les concentrations maximales supérieures à 10 mg / l et supérieures à 2 mg / l. Comme il existe des preuves que le risque d’ototoxicité et de néphrotoxicité est lié au niveau d’exposition totale, la durée du traitement doit être la plus courte possible compatible avec la récupération clinique.

La prudence est nécessaire dans le parkinsonisme et d’autres conditions caractérisées par une faiblesse musculaire.

En cas d’obésité significative, les concentrations sériques de gentamicine doivent être étroitement surveillées et une réduction de la dose doit être envisagée (voir rubrique 4.2).

Gentamicin ne doit être utilisé pendant la grossesse que si le médecin le juge essentiel (voir rubrique 4.6).

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

La gentamicine ne doit pas être utilisée en même temps que d’autres substances médicamenteuses potentiellement néphrotoxiques ou ototoxiques, sauf si elle est jugée essentielle par le médecin. La néphrotoxicité potentielle des autres aminoglycosides, de la vancomycine, de la ciclosporine, du cisplatine, de la fludarabine et de l’amphotéricine peut être augmentée en présence de gentamicine et le suivi de la fonction rénale est donc recommandé.

Toute néphrotoxicité potentielle des céphalosporines, et en particulier de la céphaloridine, peut également être augmentée en présence de gentamicine. Par conséquent, si cette combinaison est utilisée, il est conseillé de surveiller la fonction rénale.

Le furosémide (frusémide) et le pirétanide peuvent potentialiser l’ototoxicité de la gentamicine, et l’acide étacrynique, qui est lui-même ototoxique, devrait être évité avec la gentamicine.

Les aminoglycosides, y compris la gentamicine, peuvent induire un blocage neuromusculaire et une paralysie respiratoire et ne doivent donc être utilisés qu’avec une grande prudence chez les patients recevant des myorelaxants de type curare.

Les aminoglycosides antagonisent les effets des agents cholinergiques tels que la néostigmine et la pyridostigmine.

Il a été rapporté que l’indométacine augmente les concentrations plasmatiques d’aminoglycosides lorsqu’elle est administrée en concomitance.

L’utilisation simultanée avec des anticoagulants oraux peut augmenter l’effet hypothrombinanaemic.

L’utilisation simultanée de bisphosphonates peut augmenter le risque d’hypocalcémie.

L’utilisation concomitante de la toxine botulique et de la gentamicine peut augmenter le risque de toxicité dû à l’augmentation du bloc neuromusculaire.

Les antibiotiques bactériostatiques peuvent donner une interaction antagoniste, mais dans certains cas (par exemple avec la clindamycine et la lincomycine) l’inconvénient de l’antagonisme peut être compensé par l’addition d’une activité contre les organismes anaérobies. Une action synergique a été démontrée avec la pénicilline. Cependant, si les pénicillines (telles que la ticarcilline) sont utilisées avec la gentamicine, les médicaments ne doivent pas être mélangés physiquement et les patients dont la fonction rénale est médiocre doivent être surveillés pour l’efficacité de la gentamicine. Une sensibilité croisée aux aminoglycosides peut survenir.

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

La sécurité d’utilisation pendant la grossesse n’a pas été établie. La gentamicine traverse le placenta et il y a un risque d’ototoxicité (lésions nerveuses auditives ou vestibulaires) chez le fœtus. La gentamicine ne doit être utilisée que lorsque la gravité de l’état de la mère justifie le risque et que son utilisation est considérée comme essentielle par le médecin. Dans de tels cas, la surveillance de la concentration de gentamicine sérique est essentielle. Certaines études chez l’animal ont montré un effet tératogène.

Allaitement maternel

La gentamicine est excrétée dans le lait maternel, mais il est peu probable qu’elle soit dangereuse pour le nourrisson, sauf en cas d’insuffisance rénale maternelle, lorsque l’allaitement doit être évité, car les taux dans le lait maternel augmentent alors sensiblement. En l’absence d’inflammation gastro-intestinale, il est peu probable que la quantité de gentamicine ingérée par le lait entraîne des taux sanguins significatifs chez les nourrissons allaités.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Ce médicament n’a aucune ou une influence négligeable sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8 Effets indésirables

Comme avec tous les aminoglycosides, à des niveaux critiques, la gentamicine présente une toxicité. Les effets indésirables suivants ont été rapportés pour la gentamicine. Les effets indésirables sont listés en fonction de leur fréquence:

Commun (≥1 / 100 à <1/10)

Peu fréquent (≥1 / 1000 à <1/100)

Rare (≥1 / 10000 à <1/1000)

Très rare (<1/10000)

Inconnu (ne peut être estimé à partir des données disponibles)

System Organ Class

La fréquence

Réaction indésirable

Troubles du système sanguin et lymphatique

Rare

Pas connu

Dyscrasies sanguines

Anémie

Troubles du système immunitaire

Très rare

Pas connu

Réaction anaphylactique

Hypersensibilité

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Rare

Troubles électrolytiques (p. Ex. Hypomagnésémie, hypocalcémie et hypokaliémie)

Troubles psychiatriques

Très rare

État confus, hallucination et dépression

Troubles du système nerveux

Commun

Très rare

Blocus neuromusculaire 1

Encéphalopathie, convulsion

Troubles de l’oreille et du labyrinthe

Pas connu

Perte auditive irréversible, surdité

Troubles vasculaires

Pas connu

Purpura

Problèmes gastro-intestinaux

Rare

Rare

Nausée, vomissement, stomatite.

Colite pseudomembraneuse 2

Troubles hépatobiliaires

Rare

L’aspartate / alanine aminotransférase a augmenté, la bilirubine sanguine a augmenté

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Pas connu

Téméraire

Troubles rénaux et urinaires

Pas connu

Neuropathie toxique 3 ,

Très rare

Insuffisance rénale aiguë, syndrome de type Fanconi chez les patients traités par un traitement prolongé

Troubles généraux et anomalies au site d’administration

Très rare

Léthargie

1 La gentamicine peut provoquer un blocage neuromusculaire qui peut démasquer ou aggraver la myasthénie grave et entraîner une détresse respiratoire postopératoire.

La gentamicine a rarement été associée à la colite pseudomembraneuse et, dans ces cas, d’autres antibiotiques sont habituellement impliqués.

3 Une néphrotoxicité peut survenir, entraînant une réduction progressive de la clairance de la créatinine après plusieurs jours de traitement. Ceci est généralement réversible si le médicament est retiré. La néphrotoxicité est plus fréquente si les concentrations sériques minimales sont supérieures à 2 microgrammes / ml et s’il existe une maladie rénale préexistante ou un traitement concomitant avec d’autres agents néphrotoxiques.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté par le biais du programme Carte Jaune, www.mhra.gov.uk/yellowcard ou à rechercher une Carte Jaune MHRA sur Google Play ou Apple App Store.

4.9 Surdosage

Symptômes

Les symptômes comprennent des étourdissements, des vertiges et une perte auditive en cas de surdosage administré accidentellement par voie parentérale.

La gestion

Si la réaction est sévère, envisager l’hémodialyse comme traitement. La gentamicine peut être éliminée du corps par hémodialyse ou dialyse péritonéale. Les sels de calcium administrés par voie intraveineuse ont été utilisés pour contrer le blocage neuromusculaire causé par la gentamicine.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmaceutique: Antibactériens à usage systémique

Code ATC: J01GB03

Mécanisme d’action

La gentamicine est habituellement bactéricide en action. Bien que le mécanisme d’action exact n’ait pas été entièrement élucidé, le médicament semble inhiber la synthèse des protéines chez les bactéries sensibles en se liant de façon irréversible aux sous-unités ribosomales 30S.

En général, la gentamicine est active contre de nombreuses bactéries aérobies à Gram négatif et certaines bactéries aérobies à Gram positif. La gentamicine est inactive contre les champignons, les virus et la plupart des bactéries anaérobies.

In vitro, les concentrations de gentamicine de 1-8μg / ml inhibent les souches les plus sensibles d’ Escherichia coli , d’ Haemophilus influenzae , de Moraxella lacunata , de Neisseria , d’Indole positif et d’indole négatif Proteus , Pseudomonas (incluant la plupart des souches de Ps . Aeruginosa ), Staphylococcus aureus , S. epidermidis et Serratia . Cependant, différentes espèces et différentes souches de la même espèce peuvent présenter de grandes variations de sensibilité in vitro . De plus, la sensibilité in vitro n’est pas toujours en corrélation avec l’activité in vivo . La gentamicine est peu active contre les streptocoques .

La résistance naturelle et acquise à la gentamicine a été démontrée chez les bactéries Gram négatif et Gram positif. La résistance à la gentamicine peut être due à une perméabilité diminuée de la paroi cellulaire bactérienne, à une altération du site de liaison ribosomique ou à la présence d’un facteur de résistance médié par un plasmide qui est acquis par conjugaison. La résistance induite par un plasmide permet aux bactéries résistantes de modifier enzymatiquement le médicament par acétylation, phosphorylation ou adénylation et peut être transférée entre des organismes de la même espèce ou d’espèces différentes. La résistance à d’autres aminoglycosides et à plusieurs autres anti-infectieux (par exemple le chloramphénicol, les sulfamides, la tétracycline) peut être transférée sur le même plasmide.

Il existe une résistance croisée partielle entre la gentamicine et les autres aminoglycosides.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Absorption

La gentamicine est rapidement absorbée après l’injection intramusculaire, ce qui donne des concentrations plasmatiques maximales après 30 minutes – 1 heure. La concentration plasmatique efficace est de 4 à 8 μg / ml. Des concentrations efficaces sont toujours présentes 4 heures après l’injection. Une injection de 1 mg / kg de poids corporel entraîne une concentration plasmatique maximale d’environ 4 microgrammes / ml.

La gentamicine est liée à 70-85% à l’albumine plasmatique après administration.

T½ = 2 – 3 heures chez les individus ayant une fonction rénale normale, mais peut être augmentée chez les individus souffrant d’insuffisance rénale.

Distribution

Le volume de distribution de la gentamicine est à peu près équivalent au volume d’eau extracellulaire. Dans le nouveau-né, l’eau représente 70 à 75% du poids corporel, contre 50 à 55% chez l’adulte. Le compartiment d’eau extracellulaire est plus grand (40% du poids corporel comparé à 25% du poids corporel chez les adultes). Par conséquent, le volume de distribution de gentamicine par kg de poids corporel est affecté et diminue avec l’âge de 0,5 à 0,7 L / kg pour un nouveau-né prématuré à 0,25 L / kg pour un adolescent. Le plus grand volume de distribution par kg de poids corporel signifie que pour une concentration sanguine maximale suffisante, une dose plus élevée par kg de poids corporel doit être administrée. Le volume de distribution (VD) est de 0,3 l / kg.

Élimination

La gentamicine n’est pas métabolisée dans le corps mais est excrétée inchangée sous forme microbiologiquement active principalement par les reins. Chez les patients ayant une fonction rénale normale, la demi-vie d’élimination est d’environ 2 à 3 heures.

> 90% La gentamicine est excrétée inchangée dans l’urine par filtration glomérulaire. Chez les nouveau-nés, le taux d’élimination est réduit en raison de la fonction rénale immature. La demi-vie d’élimination moyenne est d’environ 8 heures chez les nouveau-nés à l’âge gestationnel de 26 à 34 semaines comparativement à environ 6,7 heures chez les nouveau-nés à l’âge gestationnel de 35 à 37 semaines.

En conséquence, les valeurs de clairance augmentent d’environ 0,05 L / h chez les nouveau-nés à l’âge gestationnel de 27 à 0,2 L / h chez les nouveau-nés à l’âge gestationnel de 40 semaines.

La constante de vitesse d’élimination est;

0,02 Hr -1 pour les patients anuriques *

0,30 Hr -1 normal

* Par conséquent, chez les personnes atteintes d’anurie, il faut faire attention.

5.3 Données de sécurité précliniques

Il n’y a pas de données précliniques pertinentes pour le prescripteur qui s’ajoutent à celles déjà incluses dans d’autres sections du RCP.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Eau pour injection

Acide sulfurique

6.2 Incompatibilités

En général, il est déconseillé de mélanger ce produit avec d’autres médicaments avant l’administration. En particulier, les substances suivantes sont incompatibles en solution mixte: les pénicillines, les céphalosporines, l’érythromycine, le lipiphysan, les héparines et le bicarbonate de sodium. Dans ce dernier cas, le dioxyde de carbone peut être libéré lors de l’addition des deux solutions. Normalement, cela se dissout dans la solution, mais dans certaines circonstances de petites bulles peuvent se former.

La dilution dans le corps élimine le risque d’incompatibilité physique et chimique et permet à ce produit d’être administré en même temps que les médicaments énumérés ci-dessus soit sous la forme d’un bolus dans le tube d’égouttement avec rinçage adéquat, soit sur des sites distincts. Cependant, dans le cas de la carbénicilline et de la gentamicine, ils ne doivent être administrés que sur des sites distincts.

6.3 Durée de conservation

4 années

6.4 Précautions particulières de conservation

Ne pas stocker au-dessus de 25 ° C. Ne pas congeler.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Ce produit est disponible en ampoules de verre de type I incolore contenant 2 ml, dans des boîtes de 10 ampoules.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Jeter toute partie du contenu restant après utilisation.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

7. Titulaire de l’autorisation

Amdipharm UK Limited

Maison de la capitale, 85 King William Street,

Londres EC4N 7BL, Royaume-Uni

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

PL 20072/0056

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

20/12/1994

10. Date de révision du texte

19/04/2018