Flacons amoxil pour injection 1g


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Flacons Amoxil pour injection 1 g

2. Composition qualitative et quantitative

Chaque flacon contient de l’amoxicilline sodique équivalente à 1 g d’amoxicilline

Excipient à effet connu

63 mg de sodium (2,74 mmol) par flacon.

Pour la liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Poudre pour solution injectable ou pour perfusion

Flacons contenant une poudre stérile blanche à blanc cassé.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Amoxil est indiqué pour le traitement des infections suivantes chez l’adulte et l’enfant (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1):

• Infections sévères de l’oreille, du nez et de la gorge (telles que la mastoïdite, les infections péri-amygdaliennes, l’épiglottite et la sinusite lorsqu’elles sont accompagnées de signes et de symptômes systémiques sévères)

• Exacerbations aiguës de la bronchite chronique

• Pneumonie acquise dans la communauté

• Cystite aiguë

• Pyélonéphrite aiguë

• Abcès dentaire sévère avec cellulite étalée

• Infections articulaires prothétiques

• Maladie de Lyme

• Méningite bactérienne

• Bactériémie associée ou soupçonnée d’être associée à l’une des infections énumérées ci-dessus

Amoxil est également indiqué pour le traitement et la prophylaxie de l’endocardite.

Une attention particulière devrait être accordée aux directives officielles sur l’utilisation appropriée des agents antibactériens.

4.2 Posologie et mode d’administration

Posologie

La dose d’Amoxil qui est sélectionnée pour traiter une infection individuelle doit prendre en compte:

• Les pathogènes attendus et leur susceptibilité probable aux agents antibactériens (voir rubrique 4.4)

• La gravité et le site de l’infection

• L’âge, le poids et la fonction rénale du patient; comme indiqué ci-dessous

La durée du traitement doit être déterminée par le type d’infection et la réponse du patient, et doit généralement être aussi courte que possible. Certaines infections nécessitent des périodes de traitement plus longues (voir rubrique 4.4 concernant les traitements prolongés).

Adultes et enfants ≥ 40 kg

Indication*

Dose*

Infections sévères de l’oreille, du nez et de la gorge (telles que les mastoïdites, les infections péri-amygdaliennes, l’épiglotte et la sinusite lorsqu’elles sont accompagnées de signes et de symptômes généraux sévères)

750 mg à 2 g toutes les 8 heures, ou 2 g toutes les 12 heures, maximum de 12 g / jour

Exacerbations aiguës de la bronchite chronique

Pneumonie acquise dans la communauté

Cystite aiguë

Pyélonéphrite aiguë

Abcès dentaire sévère avec cellulite étalée

Infections articulaires prothétiques

750 mg à 2 g toutes les 8 heures, ou 2 g toutes les 12 heures, maximum de 12 g / jour

Prophylaxie de l’endocardite

2 g dose unique 30 à 60 minutes avant l’intervention.

Le traitement de l’endocardite

1 g à 2 g toutes les 4 à 6 heures, maximum de 12 g / jour

Méningite bactérienne

1 g à 2 g toutes les 4 à 6 heures, maximum de 12 g / jour

Maladie de Lyme (voir rubrique 4.4)

Stade tardif (atteinte systémique): 2 g toutes les 8 heures

Bactériémie associée ou soupçonnée d’être associée à l’une des infections énumérées à la section 4.1

1 g à 2 g toutes les 4, 6 ou 8 heures, maximum de 12 g / jour

* Une attention particulière devrait être accordée aux directives de traitement officielles pour chaque indication.

Intramusculaire

Dose quotidienne maximale: 4 g / jour.

Dose unique maximale: 1 g.

Enfants <40 kg

Nourrissons et tout-petits> 3 mois et enfants <40 kg

Indication*

Dose*

Infections sévères de l’oreille, du nez et de la gorge (telles que les mastoïdites, les infections péri-amygdaliennes, l’épiglotte et la sinusite lorsqu’elles sont accompagnées de signes et de symptômes généraux sévères)

20 à 200 mg / kg / jour administrés en 2 à 4 doses égales allant jusqu’à 25 mg / kg ou des perfusions allant jusqu’à 50 mg / kg

Pneumonie acquise dans la communauté

Cystite aiguë

Pyélonéphrite aiguë

Abcès dentaire sévère avec cellulite étalée

Prophylaxie de l’endocardite

50 mg / kg dose unique 30 à 60 minutes avant l’intervention

Le traitement de l’endocardite

200 mg / kg / jour en 3 à 4 doses égales allant jusqu’à 25 mg / kg ou des perfusions allant jusqu’à 50 mg / kg

Méningite bactérienne

100 à 200 mg / kg / jour en 3 à 4 doses égales allant jusqu’à 25 mg / kg ou des perfusions allant jusqu’à 50 mg / kg

Maladie de Lyme (voir rubrique 4.4)

Stade précoce: 25 à 50 mg / kg / jour en trois doses divisées pendant 10 jours (intervalle de 10 à 21 jours)

Stade tardif (atteinte systémique): 50 mg / kg / jour en trois prises

Bactériémie associée ou soupçonnée d’être associée à l’une des infections énumérées à la section 4.1

50 à 150 mg / kg / jour administrés en 3 doses égales allant jusqu’à 25 mg / kg ou des perfusions allant jusqu’à 50 mg / kg

* Une attention particulière devrait être accordée aux directives de traitement officielles pour chaque indication.

Nouveau-nés ≥ 4 kg et nourrissons jusqu’à 3 mois

Indication*

Dose*

La plupart des infections

Dose journalière habituelle de 20 à 150 mg / kg / jour, administrée en 3 doses égales allant jusqu’à 25 mg / kg ou en infusions jusqu’à 50 mg / kg

Le traitement de l’endocardite

150 mg / kg / jour administrés en 3 doses égales allant jusqu’à 25 mg / kg ou des perfusions allant jusqu’à 50 mg / kg

Méningite bactérienne

150 mg / kg / jour administrés en trois doses divisées

Maladie de Lyme (voir rubrique 4.4)

Stade précoce: 25 à 50 mg / kg / jour en trois doses divisées pendant 10 jours (intervalle de 10 à 21 jours)

Stade tardif (atteinte systémique): 50 mg / kg / jour en trois prises

Bactériémie associée ou soupçonnée d’être associée à l’une des infections énumérées à la section 4.1

Dose journalière habituelle de 50 à 150 mg / kg / jour, administrée en 3 doses égales jusqu’à 25 mg / kg ou en infusions jusqu’à 50 mg / kg

* Une attention particulière devrait être accordée aux directives de traitement officielles pour chaque indication.

Nouveau-nés prématurés <4 kg

Indication*

Dose*

La plupart des infections

Dose journalière habituelle de 20 à 100 mg / kg / jour administrée en 2 doses égales allant jusqu’à 25 mg / kg ou en perfusions allant jusqu’à 50 mg / kg

Le traitement de l’endocardite

100 mg / kg / jour administrés en deux doses divisées

Méningite bactérienne

100 mg / kg / jour administrés en deux doses divisées

Maladie de Lyme (voir rubrique 4.4)

Stade précoce: 25 à 50 mg / kg / jour en deux doses divisées pendant 10 jours (intervalle de 10 à 21 jours)

Stade tardif (atteinte systémique): 50 mg / kg / jour en deux prises

Bactériémie associée ou soupçonnée d’être associée à l’une des infections énumérées à la section 4.1

Dose journalière habituelle de 50 à 100 mg / kg / jour, administrée en 2 doses égales allant jusqu’à 25 mg / kg ou en perfusions jusqu’à 50 mg / kg

* Une attention particulière devrait être accordée aux directives de traitement officielles pour chaque indication.

Intramusculaire:

Dose quotidienne maximale: 120 mg / kg / jour en 2 à 6 doses égales.

Personnes âgées

Aucun ajustement nécessaire comme pour les adultes.

Insuffisance rénale

Adultes et enfants ≥ 40 kg

Enfants <40 kg

DFG (ml / min)

Intraveineux

Intramusculaire

Intraveineux

Intramusculaire

supérieur à 30

Aucun ajustement

Aucun ajustement

Aucun ajustement

Aucun ajustement

10 à 30

1g stat, puis 500 mg à 1 g deux fois par jour

500 mg toutes les 12 heures

25 mg / kg deux fois par jour

15 mg / kg toutes les 12 heures

moins de 10

1 g stat, puis 500 mg / jour

500 mg / jour administré en dose unique

25 mg / kg / jour administré en une seule dose

15 mg / kg / jour administré en dose unique

Chez les patients recevant une hémodialyse et une dialyse péritonéale

L’amoxicilline peut être retirée de la circulation par hémodialyse.

Hémodialyse

Dialyse péritonéale

Intraveineux

Intramusculaire

Intraveineux

Intramusculaire

Adultes et enfants ≥ 40 kg

1 g à la fin de la dialyse, puis 500 mg toutes les 24 heures

500 mg pendant la dialyse, 500 mg à la fin, puis 500 mg toutes les 24 heures

1 g stat, puis 500 mg / jour

500 mg / jour administré en dose unique

Enfants <40 kg

25 mg / kg stat et 12,5 mg / kg à la fin de la dialyse, puis 25 mg / kg / jour

15 mg / kg pendant et à la fin de la dialyse, puis 15 mg / kg toutes les 24 heures

25 mg / kg / jour administré en une seule dose

15 mg / kg / jour administré en dose unique

Méthode d’administration

La voie d’administration recommandée est l’injection intraveineuse ou la perfusion intraveineuse. L’administration intramusculaire ne doit être envisagée que lorsque la voie intraveineuse n’est pas possible ou moins appropriée pour le patient.

Intraveineux

Amoxil peut être administré soit par injection intraveineuse lente sur une période de 3 à 4 minutes directement dans une veine ou par un tube d’égouttement ou par perfusion sur 20 à 30 minutes.

Intramusculaire

La dose unique maximale est de 1 g chez les adultes et les enfants ≥ 40 kg.

Ne pas injecter plus de 60 mg / kg à la fois chez les enfants <40 kg.

4.3 Contre-indications

Hypersensibilité à la substance active, à l’une des pénicillines ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

Antécédents d’une réaction d’hypersensibilité immédiate sévère (par exemple anaphylaxie) à un autre agent bêta-lactame (par exemple une céphalosporine, carbapénème ou monobactam).

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Réactions d’hypersensibilité

Avant de commencer un traitement par l’amoxicilline, il convient de rechercher avec soin les réactions d’hypersensibilité antérieures aux pénicillines, aux céphalosporines ou à d’autres agents bêta-lactamines (voir rubriques 4.3 et 4.8).

Des réactions d’hypersensibilité graves et parfois fatales (y compris anaphylactoïdes et effets indésirables cutanés graves) ont été rapportées chez des patients sous traitement par pénicilline. Ces réactions sont plus susceptibles de se produire chez les personnes ayant des antécédents d’hypersensibilité à la pénicilline et chez les personnes atopiques. Si une réaction allergique se produit, le traitement par amoxicilline doit être interrompu et un traitement alternatif approprié doit être instauré.

Microorganismes non sensibles

L’amoxicilline ne convient pas au traitement de certains types d’infection, à moins que l’agent pathogène ne soit déjà documenté et que l’on sait qu’il est sensible ou qu’il existe une très forte probabilité que l’agent pathogène convienne à l’amoxicilline (voir rubrique 5.1). Ceci s’applique en particulier au traitement des patients présentant des infections des voies urinaires et des infections sévères de l’oreille, du nez et de la gorge.

Convulsions

Des convulsions peuvent survenir chez des patients présentant une insuffisance rénale ou chez ceux recevant des doses élevées ou chez des patients présentant des facteurs prédisposants (par exemple, antécédents de convulsions, épilepsie traitée ou troubles méningés) (voir rubrique 4.8).

Insuffisance rénale

Chez les patients atteints d’insuffisance rénale, la dose doit être ajustée en fonction du degré d’altération (voir rubrique 4.2).

Réactions cutanées

L’apparition à l’initiation du traitement d’un érythème fiévreux généralisé associé à des pustules peut être un symptôme de pustulose exanthématique généralisée aiguë (AGEP, voir rubrique 4.8). Cette réaction nécessite l’arrêt de l’amoxicilline et contre-indique toute administration ultérieure.

L’amoxicilline doit être évitée si une mononucléose infectieuse est suspectée, car l’apparition d’une éruption morbilliforme a été associée à cette affection après l’utilisation de l’amoxicilline.

Réaction de Jarisch-Herxheimer

La réaction de Jarisch-Herxheimer a été observée suite au traitement à l’amoxicilline de la maladie de Lyme (voir rubrique 4.8). Il résulte directement de l’activité bactéricide de l’amoxicilline sur les bactéries responsables de la maladie de Lyme, le spirochète Borrelia burgdorferi . Les patients devraient être rassurés que ceci est une conséquence commune et habituellement auto-limitante du traitement antibiotique de la maladie de Lyme.

Croissance excessive de micro-organismes non sensibles

Une utilisation prolongée peut occasionnellement entraîner la prolifération d’organismes non sensibles.

Des cas de colite associée aux antibiotiques ont été rapportés avec presque tous les agents antibactériens et leur gravité peut aller de légère à menaçante pour la vie (voir rubrique 4.8). Par conséquent, il est important d’envisager ce diagnostic chez les patients qui présentent une diarrhée pendant ou après l’administration de tout antibiotique. En cas de survenue d’une colite associée à un antibiotique, l’amoxicilline doit être immédiatement interrompue, un médecin doit être consulté et un traitement approprié doit être instauré. Les médicaments anti-péristaltiques sont contre-indiqués dans cette situation.

Thérapie prolongée

Évaluation périodique des fonctions du système des organes; y compris la fonction rénale, hépatique et hématopoïétique est conseillé lors d’un traitement prolongé. Des enzymes hépatiques élevées et des modifications de la numération sanguine ont été rapportées (voir rubrique 4.8).

Anticoagulants

Une prolongation du temps de prothrombine a été rarement rapportée chez les patients recevant de l’amoxicilline. Une surveillance appropriée doit être entreprise lorsque des anticoagulants sont prescrits de façon concomitante. Des ajustements de la dose d’anticoagulants oraux peuvent être nécessaires pour maintenir le niveau d’anticoagulation souhaité (voir rubriques 4.5 et 4.8).

Cristallurie

Chez les patients ayant une production d’urine réduite, une cristallurie a été observée très rarement, principalement avec un traitement parentéral. Pendant l’administration de fortes doses d’amoxicilline, il est conseillé de maintenir un apport hydrique et urinaire adéquat afin de réduire la possibilité de cristallisation de l’amoxicilline. Chez les patients porteurs de cathéters vésicaux, une surveillance régulière de la perméabilité doit être maintenue (voir rubriques 4.8 et 4.9).

Interférence avec les tests de diagnostic

Des niveaux sériques et urinaires élevés d’amoxicilline sont susceptibles d’affecter certains tests de laboratoire. En raison des fortes concentrations urinaires d’amoxicilline, les lectures faussement positives sont courantes avec les méthodes chimiques.

Il est recommandé de tester la présence de glucose dans l’urine pendant le traitement à l’amoxicilline en utilisant des méthodes enzymatiques de glucose oxydase.

La présence d’amoxicilline peut fausser les résultats d’analyse de l’œstriol chez la femme enceinte.

Informations importantes sur les excipients

Ce médicament contient 63 mg (2,74 mmol) de sodium par flacon. A prendre en considération par les patients suivant un régime contrôlé en sodium.

La lidocaïne peut être utilisée uniquement lors de l’administration d’amoxicilline par voie intramusculaire.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Probénécide

L’utilisation concomitante de probénécide n’est pas recommandée. Le probénécide diminue la sécrétion tubulaire rénale de l’amoxicilline. L’utilisation concomitante de probénécide peut entraîner une augmentation et une prolongation des taux sanguins d’amoxicilline.

Allopurinol

L’administration concomitante d’allopurinol pendant le traitement par l’amoxicilline peut augmenter la probabilité de réactions cutanées allergiques.

Tétracyclines

Les tétracyclines et d’autres médicaments bactériostatiques peuvent interférer avec les effets bactéricides de l’amoxicilline.

Anticoagulants oraux

Les anticoagulants oraux et les antibiotiques à base de pénicilline ont été largement utilisés dans la pratique sans rapport d’interaction. Cependant, dans la littérature, il existe des cas d’augmentation du rapport international normalisé chez les patients sous acénocoumarol ou warfarine et un traitement à base d’amoxicilline. Si l’administration concomitante est nécessaire, le temps de prothrombine ou le rapport international normalisé doivent être surveillés attentivement avec l’ajout ou le retrait d’amoxicilline. De plus, des ajustements de la dose d’anticoagulants oraux peuvent être nécessaires (voir rubriques 4.4 et 4.8).

Méthotrexate

Les pénicillines peuvent réduire l’excrétion du méthotrexate, ce qui pourrait entraîner une augmentation de la toxicité.

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

Les études chez l’animal n’indiquent pas d’effets nocifs directs ou indirects en ce qui concerne la toxicité pour la reproduction. Des données limitées sur l’utilisation de l’amoxicilline pendant la grossesse chez les humains n’indiquent pas un risque accru de malformations congénitales. L’amoxicilline peut être utilisée pendant la grossesse lorsque les avantages potentiels l’emportent sur les risques potentiels associés au traitement.

Allaitement maternel

L’amoxicilline est excrétée dans le lait maternel en petites quantités avec le risque possible de sensibilisation. Par conséquent, la diarrhée et l’infection fongique des muqueuses sont possibles chez le nourrisson allaité, de sorte que l’allaitement au sein pourrait devoir être interrompu. L’amoxicilline ne doit être utilisée pendant l’allaitement qu’après évaluation du rapport bénéfice / risque par le médecin responsable.

La fertilité

Il n’y a pas de données sur les effets de l’amoxicilline sur la fertilité chez les humains. Les études de reproduction chez les animaux n’ont montré aucun effet sur la fertilité.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Aucune étude sur les effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n’a été réalisée. Cependant, des effets indésirables peuvent survenir (par ex. Réactions allergiques, vertiges, convulsions), pouvant influencer l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines (voir rubrique 4.8).

4.8 Effets indésirables

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont la diarrhée, les nausées et les éruptions cutanées.

Les effets indésirables dérivés des études cliniques et de la surveillance post-commercialisation avec l’amoxicilline, présentés par la classe d’organes du système MedDRA, sont énumérés ci-dessous.

Les terminologies suivantes ont été utilisées afin de classer l’apparition d’effets indésirables.

Très commun (≥1 / 10)

Commun (≥1 / 100 à <1/10)

Peu fréquent (≥1 / 1000 à <1/100)

Rare (≥ 1/10 000 à <1/1 000)

Très rare (<1/10 000)

Inconnu (ne peut être estimé à partir des données disponibles)

Infections et infestations

Très rare

Candidose mucocutanée

Troubles du système sanguin et lymphatique

Très rare

Leucopénie réversible (y compris neutropénie sévère ou agranulocytose), thrombocytopénie réversible et anémie hémolytique.

Prolongation du temps de saignement et du temps de prothrombine (voir rubrique 4.4).

Troubles du système immunitaire

Très rare

Réactions allergiques sévères, y compris œdème angioneurotique, anaphylaxie, maladie sérique et vascularite d’hypersensibilité (voir rubrique 4.4).

Pas connu

Réaction de Jarisch-Herxheimer (voir rubrique 4.4).

Troubles du système nerveux

Très rare

Hyperkinésie, vertiges et convulsions (voir rubrique 4.4).

Problèmes gastro-intestinaux

Données d’essais cliniques

*Commun

Diarrhée et nausée

*Rare

Vomissement

Données post-commercialisation

Très rare

La colite associée aux antibiotiques (y compris la colite pseudo-membraneuse et la colite hémorragique, voir rubrique 4.4).

Troubles hépatobiliaires

Très rare

Hépatite et ictère cholestatique. Une augmentation modérée de l’AST et / ou de l’ALT.

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Données d’essais cliniques

*Commun

Démangeaison de la peau

*Rare

Urticaire et prurit

Données post-commercialisation

Très rare

Les réactions cutanées telles que l’érythème polymorphe, le syndrome de Stevens-Johnson, la nécrolyse épidermique toxique, la dermatite bulleuse et exfoliative, la pustulose aiguë exanthématique aiguë (AGEP) (voir rubrique 4.4) et les réactions médicamenteuses avec éosinophilie et symptômes systémiques (DRESS).

Troubles rénaux et urinaires

Très rare:

Néphrite interstitielle

Cristallurie (voir rubriques 4.4 et 4.9 Surdosage)

* L’incidence de ces effets indésirables a été établie à partir d’études cliniques portant sur un total d’environ 6 000 patients adultes et enfants prenant de l’amoxicilline.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Il permet un suivi continu du rapport bénéfice / risque du médicament. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le programme Carte Jaune sur: www.mhra.gov.uk/yellowcard ou en recherchant MHRA Yellow Card sur Google Play ou Apple App Store.

4.9 Surdosage

Les symptômes et les signes de surdosage

Les symptômes gastro-intestinaux (tels que les nausées, les vomissements et la diarrhée) et la perturbation des équilibres hydroélectrolytiques peuvent être évidents. Une cristallurie d’amoxicilline, dans certains cas conduisant à une insuffisance rénale, a été observée. Des convulsions peuvent survenir chez les patients présentant une insuffisance rénale ou chez ceux recevant des doses élevées (voir rubriques 4.4 et 4.8).

L’amoxicilline a précipité dans les cathéters vésicaux, principalement après l’administration intraveineuse de fortes doses. Une vérification régulière de la perméabilité doit être maintenue (voir rubrique 4.4)

Traitement de l’intoxication

Les symptômes gastro-intestinaux peuvent être traités de manière symptomatique, en tenant compte de l’équilibre hydro-électrolytique.

L’amoxicilline peut être éliminée de la circulation par hémodialyse.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: pénicillines à spectre étendu; Code ATC: J01CA04.

Mécanisme d’action

L’amoxicilline est une pénicilline semisynthétique (antibiotique bêta-lactame) qui inhibe une ou plusieurs enzymes (souvent appelées protéines liant la pénicilline, PBP) dans la voie de biosynthèse du peptidoglycane bactérien, qui est un composant structurel intégral de la paroi cellulaire bactérienne. L’inhibition de la synthèse du peptidoglycane conduit à un affaiblissement de la paroi cellulaire, qui est habituellement suivi par la lyse cellulaire et la mort.

L’amoxicilline est sensible à la dégradation par les bêta-lactamases produites par les bactéries résistantes et, par conséquent, le spectre d’activité de l’amoxicilline seule n’inclut pas les organismes qui produisent ces enzymes.

Relation pharmacocinétique / pharmacodynamique

Le temps au-dessus de la concentration minimale inhibitrice (T> MIC) est considéré comme le principal déterminant de l’efficacité de l’amoxicilline.

Mécanismes de résistance

Les principaux mécanismes de résistance à l’amoxicilline sont:

• Inactivation par des bêta-lactamases bactériennes.

• L’altération des PBP, qui réduisent l’affinité de l’agent antibactérien pour la cible.

L’imperméabilité des bactéries ou des mécanismes de pompe à efflux peut provoquer ou contribuer à la résistance bactérienne, en particulier chez les bactéries à Gram négatif.

Points d’arrêt

Les points de cassure MIC pour l’amoxicilline sont ceux du Comité Européen de Contrôle de la Susceptibilité aux Antimicrobiens (EUCAST) version 5.0.

Organisme

Point de cassure MIC (mg / L)

Sensible ≤

Résistant>

Enterobacteriaceae

8 1

8

Staphylococcus spp.

Note 2

Note 2

Enterococcus spp. 3

4

8

Groupes de streptocoques A, B, C et G

Note 4

Note 4

Streptococcus pneumoniae

Note 5

Note 5

Viridans groupe steprococci

0.5

2

Haemophilus influenzae

2 6

2 6

Moraxella catarrhalis

Note 7

Note 7

Neisseria meningitidis

0,125

1

Anaérobies à Gram positif sauf Clostridium difficile 8

4

8

Anaérobies Gram négatif 8

0.5

2

Helicobacter pylori

0,125 9

0,125 9

Pasteurella multocida

1

1

Points de rupture non liés à l’espèce 10

2

8

1 Les entérobactéries de type sauvage sont classées comme sensibles aux aminopénicillines. Certains pays préfèrent catégoriser les isolats sauvages d’ E. Coli et P. mirabilis comme intermédiaires. Lorsque c’est le cas, utilisez le point de rupture MIC S ≤ 0,5 mg / L

2 La plupart des staphylocoques sont des producteurs de pénicillinase, qui sont résistants à l’amoxicilline. Les isolats résistants à la méthicilline sont, à quelques exceptions près, résistants à tous les agents bêta-lactamines.

3 La susceptibilité à l’amoxicilline peut être déduite de l’ampicilline

4 La susceptibilité des streptocoques des groupes A, B, C et G aux pénicillines est déduite de la susceptibilité à la benzylpénicilline.

5 Les points de rupture ne concernent que les isolats autres que la méningite. Pour les isolats catégorisés comme intermédiaires à l’ampicilline, éviter le traitement oral avec l’amoxicilline. Susceptibilité déduite de la CMI de l’ampicilline.

6 Les points de rupture sont basés sur l’administration intraveineuse. Les isolats positifs à la bêta-lactamase devraient être résistants.

7 Les producteurs de bêta-lactamases devraient être déclarés résistants

8 La susceptibilité à l’amoxicilline peut être déduite de la benzylpénicilline.

9 Les seuils reposent sur les valeurs limites épidémiologiques (ECOFF), qui distinguent les isolats de type sauvage de ceux présentant une sensibilité réduite.

10 Les seuils non liés à l’espèce sont basés sur des doses d’au moins 0,5 gx 3 ou 4 doses par jour (1,5 à 2 g / jour).

La prévalence de la résistance peut varier géographiquement et avec le temps pour certaines espèces, et des informations locales sur la résistance sont souhaitables, en particulier lors du traitement d’infections sévères. Si nécessaire, des conseils d’experts devraient être recherchés lorsque la prévalence locale de la résistance est telle que l’utilité de l’agent dans au moins certains types d’infections est discutable.

Sensibilité in vitro des micro-organismes à l’amoxicilline

Espèces communément sensibles

Aérosols à Gram positif:

Enterococcus faecalis

Streptocoques bêta-hémolytiques (Groupes A, B, C et G)

Listeria monocytogenes

Espèces pour lesquelles la résistance acquise peut poser problème

Aérosols à Gram négatif:

Escherichia coli

Haemophilus influenzae

Helicobacter pylori

Proteus mirabilis

Salmonella typhi

Salmonella paratyphi

Pasteurella multocida

Aérosols à Gram positif:

Staphylocoque à coagulase négative

Staphylococcus aureus £

Streptococcus pneumoniae

Groupe de Viridans streptococcus

Anaérobies à Gram positif:

Clostridium spp.

Anaérobies Gram négatif:

Fusobacterium spp.

Autre:

Borrelia burgdorferi

Organismes intrinsèquement résistants

Aérosols à Gram positif:

Enterococcus faecium

Aérosols à Gram négatif:

Acinetobacter spp.

Enterobacter spp.

Klebsiella spp.

Pseudomonas spp.

Anaérobies Gram négatif:

Bacteroides spp. (de nombreuses souches de Bacteroides fragilis sont résistantes).

Autres:

Chlamydia spp.

Mycoplasma spp.

Legionella spp.

Sensibilité intermédiaire naturelle en l’absence de mécanisme de résistance acquis.

£ Presque tous les S. aureus sont résistants à l’amoxilcilline en raison de la production de pénicillinase. En outre, toutes les souches résistantes à la méthicilline sont résistantes à l’amoxicilline.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Les résultats pharmacocinétiques pour les études dans lesquelles l’amoxicilline a été administrée à des groupes de volontaires sains administrés en bolus par voie intraveineuse sont présentés ci-dessous.

Paramètres pharmacocinétiques moyens

Bolus injection intraveineuse

Dose administrée

Concentration maximale de sérum (μg / ml)

T 1/2 (h)

ASC (μg.h / ml)

Récupération urinaire (%, 0 à 6 h)

500 mg

32,2

1,07

25,5

66.5

1000 mg

105,4

0,9

76,3

77,4

Distribution

Environ 18% de l’amoxicilline plasmatique totale est liée aux protéines et le volume de distribution apparent est d’environ 0,3 à 0,4 l / kg.

Après l’administration intraveineuse, l’amoxicilline a été retrouvée dans la vésicule biliaire, le tissu abdominal, la peau, la graisse, les tissus musculaires, les liquides synoviaux et péritonéaux, la bile et le pus. L’amoxicilline ne distribue pas adéquatement dans le liquide céphalo-rachidien.

D’après des études sur des animaux, il n’y a aucune preuve de rétention tissulaire significative de matériel dérivé de médicament. L’amoxicilline, comme la plupart des pénicillines, peut être détectée dans le lait maternel (voir rubrique 4.6).

Biotransformation

L’amoxicilline est partiellement excrétée dans l’urine sous forme d’acide pénicilloïque inactif en quantité équivalente à 10 à 25% de la dose initiale.

Élimination

La principale voie d’élimination de l’amoxicilline est le rein

L’amoxicilline a une demi-vie d’élimination moyenne d’environ une heure et une clairance totale moyenne d’environ 25 l / heure chez les sujets sains. Environ 60 à 70% de l’amoxicilline sont excrétés sous forme inchangée dans l’urine au cours des 6 premières heures suivant l’administration d’une dose unique de 250 mg ou de 500 mg d’amoxicilline. Diverses études ont trouvé que l’excrétion urinaire était de 50 à 85% pour l’amoxicilline sur une période de 24 heures.

L’utilisation concomitante de probénécide retarde l’excrétion de l’amoxicilline (voir rubrique 4.5).

Le genre

Après l’administration orale d’amoxicilline à des hommes et des femmes en bonne santé, le sexe n’a pas d’impact significatif sur la pharmacocinétique de l’amoxicilline.

Âge

La demi-vie d’élimination de l’amoxicilline est similaire chez les enfants âgés de 3 mois à 2 ans et chez les enfants plus âgés et les adultes. Pour les très jeunes enfants (y compris les nouveau-nés prématurés) au cours de la première semaine de vie, l’intervalle d’administration ne doit pas dépasser deux fois par jour l’administration en raison de l’immaturité de la voie d’élimination rénale. Étant donné que les patients âgés sont plus susceptibles d’avoir une fonction rénale diminuée, des précautions doivent être prises lors de la sélection de la dose, et il peut être utile de surveiller la fonction rénale.

Insuffisance rénale

La clairance sérique totale de l’amoxicilline diminue proportionnellement à la diminution de la fonction rénale (voir rubrique 4.2).

Insuffisance hépatique

Les patients présentant une insuffisance hépatique doivent être traités avec prudence et la fonction hépatique doit être surveillée à intervalles réguliers.

5.3 Données de sécurité précliniques

Les données non cliniques issues des études de pharmacologie de sécurité, toxicologie en administration répétée, génotoxicité et toxicité pour la reproduction et le développement n’ont pas révélé de risque particulier pour l’homme.

Aucune étude de cancérogénicité n’a été menée avec l’amoxicilline.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Aucun

6.2 Incompatibilités

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments à l’exception de ceux mentionnés dans la rubrique 6.6.

Amoxil ne doit pas être mélangé avec des produits sanguins, d’autres fluides protéiniques tels que les hydrolysats de protéines ou avec des émulsions lipidiques intraveineuses. En cas de prescription concomitante avec un aminoglycoside, les antibiotiques ne doivent pas être mélangés dans la seringue, dans le flacon de liquide intraveineux ou dans le kit en raison de la perte d’activité de l’aminoglycoside dans ces conditions.

Les solutions Amoxil ne doivent pas être mélangées avec des perfusions contenant du dextran ou du bicarbonate.

6.3 Durée de conservation

Poudre en flacons: 3 ans

Flacons reconstitués (pour injection intraveineuse ou avant dilution pour perfusion): voir rubrique 6.6.

D’un point de vue microbiologique, la solution reconstituée et diluée doit être utilisée immédiatement.

6.4 Précautions particulières de conservation

Ne pas stocker au-dessus de 25 ° C.

Pour les conditions de stockage après reconstitution du médicament, voir rubrique 6.3.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Amoxil 1 g de poudre pour solution injectable ou pour perfusion est conditionné dans du Ph.Eur transparent. Flacon en verre de type I ou de type III de 25 ml, avec un bouchon en caoutchouc chlorobutyle (Ph.Eur. Type I) et une bague d’étanchéité inviolable.

Paquets de 1, 10 ou 30 flacons

Toutes les présentations ne peuvent pas être commercialisées.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Administration intraveineuse

Ampoule

Diluant (ml)

1 g

20

L’eau pour préparations injectables est le diluant normal.

Une coloration rose transitoire peut ou peut ne pas se développer pendant la reconstitution. Les solutions reconstituées sont normalement incolores ou de couleur paille pâle. Toutes les solutions doivent être agitées vigoureusement avant l’injection.

Si l’amoxicilline 1 g doit être administrée par injection directe, elle doit être administrée dans les 20 minutes suivant la reconstitution.

Préparation des perfusions intraveineuses et stabilité: ajouter sans délai la solution reconstituée de 1 g (telle que préparée ci-dessus) à 100 ml de liquide de perfusion (par exemple en utilisant un mini-sac ou une burette en ligne).

L’amoxicilline intraveineuse peut être administrée dans une gamme de différents liquides intraveineux. Les concentrations d’antibiotiques satisfaisantes sont conservées à 20 ° C dans les volumes recommandés des liquides de perfusion suivants:

Solution intraveineuse

Période de stabilité à 20 ° C

Eau pour injection Ph. Eur.

6 h

Chlorure de sodium BP 0,9% w / v

4 h

Chlorure de sodium composé BPC 1959 (solution de Ringer)

2 h

Lactate de sodium composé BP (Ringer-Lactate: solution de Hartmann)

30 minutes

5% de Dextrose Injection BP

20 min

0,18% p / v de chlorure de sodium plus 4% de dextrose BP

30 minutes

Si reconstitué et maintenu à la température de pièce, les perfusions devraient être accomplies dans les temps indiqués.

Administration intramusculaire

Ampoule

Diluant

1 g

2,5 ml de solution de chlorhydrate de lidocaïne

La dose unique maximale est de 1 g.

Toutes les solutions doivent être vigoureusement secouées avant l’injection et administrées immédiatement après reconstitution.

Toute solution antibiotique résiduelle doit être jetée.

Pour usage unique seulement.

7. Titulaire de l’autorisation

Beecham Group plc

Great West Road, Brentford, Middlesex TW8 9GS

Trading comme GlaxoSmithKline Royaume-Uni, Stockley Park Ouest, Uxbridge, Middlesex UB11 1BT

Et / ou

Bencard ou SmithKline Beecham Pharmaceuticals à Mundells Welwyn Garden City, Hertfordshire AL7 1 EY

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

PL 00038/0225

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

Date de première autorisation: 14 septembre 1977

Date du dernier renouvellement: 11 juin 2008

10. Date de révision du texte

09 janvier 2018