Famiciclovir 250mg comprimés pelliculés (flèche)


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Famiciclovir 250mg comprimés pelliculés

2. Composition qualitative et quantitative

Chaque comprimé pelliculé contient 250 mg de famciclovir.

Pour une liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Tablette pelliculée

Comprimé blanc, rond et enrobé avec «FC» sur «250» d’un côté et «>» de l’autre.

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Infections par le virus varicelle-zona (VZV) – herpès zoster

Le famciclovir est indiqué pour

– le traitement du zona et du zona ophtalmique chez les adultes immunocompétents (voir rubrique 4.4)

– le traitement du zona chez les adultes immunodéprimés (voir rubrique 4.4)

Infections au virus de l’herpès simplex (HSV) – herpès génital

Le famciclovir est indiqué pour

– le traitement des premiers et récurrents épisodes d’herpès génital chez les adultes immunocompétents

– le traitement des épisodes récurrents d’herpès génital chez les adultes immunodéprimés

– la suppression de l’herpès génital récurrent chez les adultes immunocompétents et immunodéprimés

Des études cliniques n’ont pas été menées chez des patients infectés par le HSV immunodéprimés pour d’autres causes que l’infection par le VIH (voir rubrique 5.1).

4.2 Posologie et mode d’administration

Zona chez les adultes immunocompétents

500 mg trois fois par jour pendant sept jours.

Le traitement doit être initié dès que possible après un diagnostic de zona.

Zona chez les adultes immunodéprimés

500 mg trois fois par jour pendant dix jours.

Le traitement doit être initié dès que possible après un diagnostic de zona.

L’herpès génital chez les adultes immunocompétents

Premier épisode d’herpès génital: 250 mg trois fois par jour pendant cinq jours. L’initiation du traitement est recommandée dès que possible après le diagnostic du premier épisode de l’herpès génital.

Traitement épisodique de l’herpès génital récurrent: 125 mg deux fois par jour pendant cinq jours. L’initiation du traitement est recommandée dès que possible après l’apparition des symptômes prodromiques (picotements, démangeaisons, brûlures, douleurs) ou des lésions.

Herpès génital récurrent chez les adultes immunodéprimés

Traitement épisodique de l’herpès génital récurrent: 500 mg deux fois par jour pendant sept jours. L’initiation du traitement est recommandée dès que possible après l’apparition des symptômes prodromiques (picotements, démangeaisons, brûlures, douleurs) ou des lésions.

Suppression de l’herpès génital récurrent chez les adultes immunocompétents

250 mg deux fois par jour. Le traitement suppressif doit être interrompu après un maximum de 12 mois de traitement antiviral continu pour réévaluer la fréquence et la gravité des récurrences. La période minimale de réévaluation devrait inclure deux récurrences. Les patients qui continuent d’avoir une maladie significative peuvent reprendre le traitement suppressif.

Suppression de l’herpès génital récurrent chez les adultes immunodéprimés

500 mg deux fois par jour.

Patients atteints d’insuffisance rénale

Comme la clairance réduite du penciclovir est liée à la réduction de la fonction rénale, telle que mesurée par la clairance de la créatinine, une attention particulière doit être accordée aux doses chez les patients présentant une insuffisance rénale. Les recommandations de dose pour les patients adultes avec l’affaiblissement rénal sont fournies dans la Table 1.

Tableau 1 Recommandations de dose pour les patients adultes atteints d’insuffisance rénale

Indication et schéma posologique nominal

Clairance de la créatinine [ml / min]

Schéma posologique ajusté

Zona chez les adultes immunocompétents

500 mg trois fois par jour pendant 7 jours

≥60

40 à 59

20 à 39

<20

Patients hémodialysés

500 mg trois fois par jour pendant 7 jours

500 mg deux fois par jour pendant 7 jours

500 mg une fois par jour pendant 7 jours

250 mg une fois par jour pendant 7 jours

250 mg après chaque dialyse pendant 7 jours

Zona chez les adultes immunodéprimés

500 mg trois fois par jour pour

10 jours

≥60

40 à 59

20 à 39

<20

Patients hémodialysés

500 mg trois fois par jour pendant 10 jours

500 mg deux fois par jour pendant 10 jours

500 mg une fois par jour pendant 10 jours

250 mg une fois par jour pendant 10 jours

250 mg après chaque dialyse pendant 10 jours

L’herpès génital chez les adultes immunocompétents – premier épisode d’herpès génital

250 mg trois fois par jour pendant 5 jours

≥40

20 à 39

<20

Patients hémodialysés

250 mg trois fois par jour pendant 5 jours

250 mg deux fois par jour pendant 5 jours

250 mg une fois par jour pendant 5 jours

250 mg après chaque dialyse pendant 5 jours

L’herpès génital chez les adultes immunocompétents – traitement épisodique de l’herpès génital récurrent

125 mg deux fois par jour pendant 5 jours

≥20

<20

Patients hémodialysés

125 mg deux fois par jour pendant 5 jours

125 mg une fois par jour pendant 5 jours

125 mg après chaque dialyse pendant 5 jours

L’herpès génital chez les adultes immunodéprimés-traitement épisodique de l’herpès génital récurrent

500 mg deux fois par jour pendant 7 jours

≥40

20 à 39

<20

Patients hémodialysés

500 mg deux fois par jour pendant 7 jours

500 mg une fois par jour pendant 7 jours

250 mg une fois par jour pendant 7 jours

250 mg après chaque dialyse pendant 7 jours

Suppression de l’herpès génital récurrent chez les adultes immunocompétents

250 mg deux fois par jour

≥40

20 à 39

<20

Patients hémodialysés

250 mg deux fois par jour

125 mg deux fois par jour

125 mg une fois par jour

125 mg après chaque dialyse

Suppression de l’herpès génital récurrent chez les adultes immunodéprimés

500 mg deux fois par jour

≥40

20 à 39

<20

Patients hémodialysés

500 mg deux fois par jour

500 mg une fois par jour

250 mg une fois par jour

250 mg après chaque dialyse

Patients insuffisants rénaux sous hémodialyse

Puisque l’hémodialyse de 4 h a entraîné une réduction de 75% des concentrations plasmatiques de penciclovir, le famciclovir doit être administré immédiatement après la dialyse. Les schémas posologiques recommandés pour les patients hémodialysés sont inclus dans le tableau 1.

Patients atteints d’insuffisance hépatique

Aucun ajustement de la dose n’est requis chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère ou modérée. Aucune donnée n’est disponible pour les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (voir rubriques 4.4 et 5.2).

Patients âgés (≥ 65 ans)

Une modification de dose n’est pas nécessaire à moins que la fonction rénale ne soit altérée.

Population pédiatrique

L’innocuité et l’efficacité du famciclovir chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n’ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites dans les sections 5.1 et 5.2.

Patients noirs

Une étude contrôlée contre placebo chez des patients noirs immunocompétents atteints d’herpès génital récurrent n’a montré aucune différence d’efficacité entre les patients recevant 1000 mg de famciclovir deux fois par jour pendant un jour et le placebo. Il n’y avait aucune découverte inattendue ou nouvelle de sécurité dans cet essai chez les patients noirs.

Ce manque d’efficacité dans le régime de traitement d’une journée ne peut pas être extrapolé au régime de traitement de cinq jours pour l’herpès génital récurrent (125 mg deux fois par jour pendant cinq jours) ou d’autres indications chez les patients noirs.

Méthode d’administration

Le famciclovir peut être pris sans égard aux repas (voir rubrique 5.2).

4.3 Contre-indications
• Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients.

• Hypersensibilité au penciclovir

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Utilisation chez les patients présentant une insuffisance rénale

Chez les patients présentant une insuffisance rénale, un ajustement de la dose est nécessaire (voir rubriques 4.2 et 4.9).

Utilisation chez les patients présentant une insuffisance hépatique

Le famciclovir n’a pas été étudié chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère. La conversion du famciclovir en son métabolite actif, le penciclovir, pourrait être altérée chez ces patients, ce qui se traduirait par une diminution des concentrations plasmatiques de penciclovir, ce qui pourrait entraîner une diminution de l’efficacité du famciclovir.

Utiliser pour le traitement du zona

La réponse clinique doit être étroitement surveillée, en particulier chez les patients immunodéprimés.

Le traitement antiviral intraveineux devrait être envisagé lorsque la réponse à un traitement par voie orale est jugée insuffisante.

Les patients présentant un herpès zoster compliqué, c’est-à-dire ceux qui ont une atteinte viscérale, un zona disséminé, des neuropathies motrices, une encéphalite et des complications cérébrovasculaires doivent être traités par un traitement antiviral intraveineux.

De plus, les patients immunodéprimés atteints de zona ophtalmique ou présentant un risque élevé de dissémination de la maladie et d’atteinte viscérale doivent être traités par un traitement antiviral intraveineux.

Transmission de l’herpès génital

On devrait conseiller aux patients d’éviter des rapports sexuels quand les symptômes sont présents même si le traitement avec un antiviral a été lancé. Au cours du traitement suppressif avec des agents antiviraux, la fréquence de l’excrétion virale est significativement réduite. Cependant, la transmission est toujours possible. Par conséquent, en plus de la thérapie avec le famciclovir, il est recommandé que les patients utilisent des pratiques sexuelles sûres.

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Effets d’autres médicaments sur le famciclovir

Aucune interaction cliniquement significative n’a été identifiée.

L’utilisation concomitante de probénécide peut entraîner une augmentation des concentrations plasmatiques du penciclovir, le métabolite actif du famciclovir, en concurrence pour l’élimination.

Par conséquent, les patients recevant le famciclovir à la dose de 500 mg trois fois par jour co-administrée avec le probénécide doivent faire l’objet d’une surveillance de la toxicité. Si les patients présentent des étourdissements, de la somnolence, de la confusion ou d’autres troubles du système nerveux central, une réduction de la dose de famciclovir à 250 mg trois fois par jour peut être envisagée.

Le famciclovir a besoin d’aldéhyde oxydase pour être transformé en penciclovir, son métabolite actif. Le raloxifène s’est avéré être un puissant inhibiteur de cette enzyme in vitro . L’administration concomitante de raloxifène pourrait affecter la formation de penciclovir et donc l’efficacité du famciclovir. Lorsque le raloxifène est co-administré avec le famciclovir, l’efficacité clinique du traitement antiviral doit être surveillée

4.6 Grossesse et allaitement

Grossesse

Il y a une quantité limitée de données (moins de 300 issues de grossesse) de l’utilisation de famciclovir dans les femmes enceintes. Sur la base de ces quantités limitées d’informations, l’analyse cumulative des cas de grossesse prospective et rétrospective n’a pas fourni de preuve indiquant que le produit cause un défaut fœtal ou une anomalie congénitale spécifique. Les études chez l’animal n’ont montré aucun effet embryotoxique ou tératogène avec le famciclovir ou le penciclovir (le métabolite actif du famciclovir). Le famciclovir ne doit être utilisé pendant la grossesse que lorsque les avantages potentiels du traitement l’emportent sur les risques potentiels.

Lactation

On ignore si le famciclovir est excrété dans le lait maternel humain. Des études animales ont montré l’excrétion du penciclovir dans le lait maternel. Si l’état de la femme impose un traitement par le famciclovir, l’interruption de l’allaitement peut être envisagée.

La fertilité

Les données cliniques n’indiquent pas d’impact du famciclovir sur la fertilité masculine après un traitement à long terme à une dose orale de 250 mg deux fois par jour (voir rubrique 5.3).

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Aucune étude sur les effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n’a été réalisée.

Cependant, les patients qui présentent des étourdissements, de la somnolence, de la confusion ou d’autres troubles du système nerveux central lorsqu’ils prennent des comprimés de Famciclovir doivent s’abstenir de conduire ou d’utiliser des machines.

4.8 Effets indésirables

Des maux de tête et des nausées ont été rapportés dans des études cliniques. Ceux-ci étaient généralement légers ou modérés et se produisaient à une fréquence similaire chez les patients recevant un traitement par placebo. Toutes les autres réactions défavorables ont été ajoutées pendant la post-commercialisation.

Au total, 1 587 patients ont reçu du famciclovir aux doses recommandées dans les études contrôlées contre placebo (n = 657) et actives (n = 930). Ces études cliniques ont été revues rétrospectivement pour obtenir une catégorie de fréquence pour tous les effets indésirables mentionnés ci-dessous. Pour les effets indésirables qui n’ont jamais été observés dans ces études, la limite supérieure de l’intervalle de confiance à 95% ne devrait pas être supérieure à 3 / X (selon la «règle des trois»), X représentant la taille totale de l’échantillon ( n = 1 587).

Les réactions indésirables (Tableau 2) sont classées sous des rubriques de fréquence, en utilisant la convention suivante: très fréquent (≥1 / 10); commun (≥1 / 100 à <1/10); peu fréquent (≥ 1/1 000 à <1/100); rare (≥ 1/10 000 à <1/1 000); très rare (<1/10 000)

Tableau 2 Réactions indésirables

Troubles du système sanguin et lymphatique

Rare:

Thrombocytopénie

Troubles psychiatriques

Rare:

Confusion.

Rare:

Hallucinations.

Troubles du système nerveux

Très commun:

Mal de tête.

Commun:

Vertiges, somnolence.

Problèmes gastro-intestinaux

Commun:

Nausées Vomissements.

Troubles hépatobiliaires

Commun:

Tests anormaux de la fonction hépatique.

Rare:

Ictère cholestatique.

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Commun:

Éruption cutanée, prurit.

Rare:

Urticaire, réactions cutanées graves * (par ex. Érythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique), œdème de Quincke (par exemple œdème de la face, œdème des paupières, œdème périorbitaire, œdème du pharynx).

* Jamais rapporté dans les essais cliniques; la catégorie est basée sur la “règle des trois”

Dans l’ensemble, les effets indésirables rapportés lors d’études cliniques avec des patients immunodéprimés étaient similaires à ceux rapportés dans la population immunocompétente. Des nausées, des vomissements et des tests anormaux de la fonction hépatique ont été signalés plus fréquemment, en particulier à des doses plus élevées.

4.9 Surdosage

L’expérience de surdosage avec le famciclovir est limitée. En cas de surdosage, un traitement de soutien et symptomatique doit être administré selon le cas. Une insuffisance rénale aiguë a été rarement rapportée chez des patients atteints d’insuffisance rénale sous-jacente, lorsque la dose de famciclovir n’a pas été réduite de manière appropriée pour le niveau de la fonction rénale. Le penciclovir est dialysable; les concentrations plasmatiques sont réduites d’environ 75% après 4 h d’hémodialyse.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Groupe pharmacothérapeutique: Nucléosides et nucléotides à l’exclusion des inhibiteurs de la transcriptase inverse

Code ATC: J05A B09

Mécanisme d’action

Le famciclovir est le promédicament oral du penciclovir. Le famciclovir est rapidement transformé in vivo en penciclovir, qui a une activité in vitro contre les virus de l’herpès simplex (HSV types 1 et 2), le virus varicelle-zona, le virus d’Epstein-Barr et le cytomégalovirus.

L’effet antiviral du famciclovir administré par voie orale a été démontré dans plusieurs modèles animaux: cet effet est dû à la conversion in vivo en penciclovir. Dans les cellules infectées par le virus, la thymidine kinase virale (TK) phosphoryle le penciclovir en une forme monophosphate qui, à son tour, est convertie en penciclovir triphosphate par des kinases cellulaires. Ce triphosphate persiste dans les cellules infectées pendant plus de 12 heures et inhibe l’élongation de la chaîne d’ADN viral par inhibition compétitive avec le désoxyguanosine triphosphate pour incorporation dans l’ADN viral en croissance, stoppant ainsi la réplication virale de l’ADN viral. Dans les cellules non infectées traitées par le penciclovir, les concentrations de penciclovir-triphosphate ne sont pratiquement pas décelables. Par conséquent, la probabilité de toxicité pour les cellules hôtes des mammifères est faible et il est peu probable que les cellules non infectées soient affectées par les concentrations thérapeutiques de penciclovir.

La résistance

Comme l’aciclovir, la forme de résistance la plus commune rencontrée parmi les souches HSV est une déficience dans la production de l’enzyme thymidine kinase (TK). De telles souches déficientes en TK devraient généralement présenter une résistance croisée au penciclovir et à l’aciclovir.

Les résultats de 11 études cliniques mondiales impliquant le penciclovir (formulations topiques ou intraveineuses) ou le famciclovir chez des patients immunocompétents ou immunodéprimés, incluant des études sur un traitement de 12 mois avec le famciclovir, ont montré une faible fréquence globale d’isolats résistants au penciclovir: 0,2% (2/913 ) chez les patients immunocompétents et 2,1% (6/288) chez les patients immunodéprimés. Les isolats résistants se retrouvaient principalement au début du traitement ou dans un groupe placebo, avec une résistance survenant pendant ou après le traitement par le famciclovir ou le penciclovir chez deux patients immunodéprimés.

Efficacité clinique

Dans les études contrôlées par placebo et à contrôle actif menées chez des patients immunocompétents et immunodéprimés présentant un zona non compliqué, le famciclovir a été efficace dans la résolution des lésions. Dans une étude clinique contrôlée par des agents actifs, le famciclovir s’est montré efficace dans le traitement du zona ophtalmique chez les patients immunocompétents.

L’efficacité du famciclovir chez les patients immunocompétents présentant un premier épisode d’herpès génital a été démontrée dans trois études contrôlées par un agent actif. Deux études contrôlées contre placebo chez des patients immunocompétents et une étude contrôlée en une seule étude chez des patients infectés par le VIH et présentant un herpès génital récidivant ont montré que le famciclovir était efficace.

Deux études de 12 mois contrôlées par placebo chez des patients immunocompétents atteints d’herpès génital récidivant ont montré que les patients traités par le famciclovir présentaient une réduction significative des récurrences par rapport aux patients traités par placebo. Des études contrôlées contre placebo et non contrôlées d’une durée allant jusqu’à 16 semaines ont montré que le famciclovir était efficace dans la suppression de l’herpès génital récurrent chez les patients infectés par le VIH; l’étude contrôlée contre placebo a montré que le famciclovir diminuait significativement la proportion de jours d’excrétion symptomatique et asymptomatique du VHS.

Population pédiatrique

Les granules oraux expérimentaux de Famciclovir ont été évalués chez 169 patients pédiatriques âgés de 1 mois à 12 ans. Cent de ces patients avaient entre 1 et 12 ans et ont été traités avec des granules oraux de famciclovir (doses comprises entre 150 mg et 500 mg) soit deux fois (47 patients infectés par le virus herpès simplex) soit trois fois (53 patients atteints de varicelle) tous les jours pendant 7 jours. Les 69 patients restants (18 patients de 1 à 12 mois, 51 patients de 1 à 12 ans) ont participé à des études de pharmacocinétique et d’innocuité à dose unique en utilisant des granules oraux de famciclovir (doses comprises entre 25 mg et 500 mg). Les doses basées sur le poids du famciclovir ont été choisies pour fournir une exposition systémique au penciclovir semblable à l’exposition systémique au penciclovir observée chez les adultes après l’administration de 500 mg de famciclovir. L’une de ces études comprenait un groupe témoin; par conséquent, une conclusion sur l’efficacité des régimes étudiés n’est pas possible. Le profil de sécurité était similaire à celui observé chez les adultes. Cependant, l’exposition systémique chez les nourrissons de moins de 6 mois était faible, ce qui exclut toute évaluation de l’innocuité du famciclovir dans ce groupe d’âge.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Caractéristiques générales

Absorption

Le famciclovir est le promédicament oral du composé antiviral penciclovir. Après l’administration orale, le famciclovir est rapidement et largement absorbé et transformé en penciclovir.

La biodisponibilité du penciclovir après l’administration orale de famciclovir était de 77%. La concentration plasmatique maximale moyenne de penciclovir, après administration orale de 125 mg, 250 mg, 500 mg et 750 mg de famciclovir, était respectivement de 0,8 microgramme / ml, 1,6 microgramme / ml, 3,3 microgrammes / ml et 5,1 microgrammes / ml. à une durée médiane de 45 minutes après l’administration.

Les courbes concentration plasmatique-temps du penciclovir sont similaires à la suite de l’administration d’une dose unique et répétée (tid et bid), ce qui indique qu’il n’y a pas d’accumulation de penciclovir après administration répétée de famciclovir.

L’étendue de la disponibilité systémique (ASC) du penciclovir du famciclovir oral n’est pas affectée par les aliments.

Distribution

Le penciclovir et son précurseur 6-désoxy sont faiblement (<20%) liés aux protéines plasmatiques.

Métabolisme et élimination

Le famciclovir est principalement éliminé sous forme de penciclovir et de son précurseur 6-désoxy, qui sont excrétés dans l’urine. Aucun famciclovir inchangé n’a été détecté dans l’urine. La sécrétion tubulaire contribue à l’élimination rénale du penciclovir.

La demi-vie plasmatique terminale du penciclovir après une administration unique et une administration répétée de famciclovir était d’environ 2 heures.

Les résultats d’études précliniques n’ont montré aucun potentiel d’induction des enzymes du cytochrome P450 et d’inhibition du CYP3A4.

Caractéristiques dans des populations particulières

Les patients atteints d’infection par le zona

L’infection simple par le zona ne modifie pas significativement la pharmacocinétique du penciclovir mesurée après l’administration orale de famciclovir. La demi-vie plasmatique terminale du penciclovir chez les patients atteints d’herpès zoster était de 2,8 h et de 2,7 h, respectivement, après une dose unique et répétée de famciclovir.

Sujets atteints d’insuffisance rénale

La clairance plasmatique apparente, la clairance rénale et la constante du taux d’élimination plasmatique du penciclovir ont diminué de façon linéaire avec des réductions de la fonction rénale, à la fois après une administration unique et répétée. Un ajustement de la dose est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale (voir rubrique 4.2).

Sujets atteints d’insuffisance hépatique

L’insuffisance hépatique légère et modérée n’a eu aucun effet sur l’étendue de la disponibilité systémique du penciclovir après l’administration orale de famciclovir. Aucun ajustement posologique n’est recommandé chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère ou modérée (voir rubriques 4.2 et 4.4). La pharmacocinétique du penciclovir n’a pas été évaluée chez les patients atteints d’insuffisance hépatique grave. La conversion du famciclovir en son métabolite actif, le penciclovir, pourrait être altérée chez ces patients, ce qui se traduirait par une diminution des concentrations plasmatiques de penciclovir, et donc possiblement une diminution de l’efficacité du famciclovir.

Patients âgés (≥ 65 ans)

Sur la base de comparaisons croisées, l’ASC moyenne du penciclovir était environ 30% plus élevée et la clairance rénale du penciclovir environ 20% inférieure après l’administration orale de famciclovir chez les volontaires âgés (65-79 ans) par rapport aux volontaires plus jeunes. En partie, cette différence peut être due à des différences dans la fonction rénale entre les deux groupes d’âge. Aucun ajustement posologique basé sur l’âge n’est recommandé, sauf si la fonction rénale est altérée (voir rubrique 4.2).

Population pédiatrique

L’administration orale répétée de famciclovir (250 ou 500 mg trois fois par jour) à des patients pédiatriques (6-11 ans) infectés par l’hépatite B n’a pas eu d’effet notable sur la pharmacocinétique du penciclovir par rapport aux données de dose unique. Il n’y avait pas d’accumulation de penciclovir.

Chez les enfants (1-12 ans) atteints d’une infection par le virus de l’herpès simplex ou de la varicelle ayant reçu des doses uniques de famciclovir par voie orale (voir rubrique 5.1), la clairance apparente du penciclovir augmente avec le poids corporel de manière non linéaire. La demi-vie d’élimination plasmatique du penciclovir a tendance à diminuer avec l’âge, passant d’une moyenne de 1,6 heure chez les patients âgés de 6 à 12 ans à 1,2 heure chez les patients âgés de moins de deux ans.

Le genre

De petites différences dans la clairance rénale du penciclovir entre les femelles et les mâles ont été rapportées et ont été attribuées aux différences entre les sexes dans la fonction rénale. Aucun ajustement de dose basé sur le sexe n’est recommandé.

5.3 Données de sécurité précliniques

Toxicité générale

Les études sur la pharmacologie de sécurité et la toxicité à doses répétées ne révèlent aucun risque particulier pour les humains.

Génotoxicité

Le famciclovir n’a pas été reconnu génotoxique dans une batterie complète de tests in vivo et in vitro conçus pour détecter la mutation génique, les lésions chromosomiques et les lésions réparables de l’ADN. Il a été démontré que le penciclovir, en commun avec d’autres substances de cette classe, provoque des lésions chromosomiques, mais n’induit pas de mutation génique dans les systèmes cellulaires bactériens ou de mammifères, ni de réparation accrue de l’ADN in vitro.

Cancérogénicité

À des doses élevées chez les rats femelles, il y avait une incidence accrue d’adénocarcinome mammaire, une tumeur couramment observée dans la souche de rats utilisés dans l’étude de cancérogénicité. Il n’y avait aucun effet sur l’incidence de la néoplasie chez les rats mâles ou chez les souris des deux sexes.

Toxicité pour la reproduction

Une altération de la fertilité (y compris des modifications histopathologiques du testicule, une altération de la morphologie des spermatozoïdes, une réduction de la concentration et de la motilité des spermatozoïdes et une fertilité réduite) a été observée chez des rats mâles recevant 500 mg / kg / jour. De plus, des changements dégénératifs de l’épithélium testiculaire ont été notés dans les études de toxicité générale. Cette découverte était réversible et a également été observée avec d’autres substances de cette classe. Les études chez l’animal n’ont indiqué aucun effet négatif sur la fertilité féminine.

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Noyau de comprimé:

Glycolate d’amidon sodique (type A)

La cellulose microcristalline

Hydroxypropylcellulose

Stéarate de magnésium

Tablette

Alcool polyvinylique

Dioxyde de titane (E-171)

Macrogol 3350

Talc

6.2 Incompatibilités

N’est pas applicable.

6.3 Durée de conservation

30 mois

6.4 Précautions particulières de conservation

Stocker dans l’emballage d’origine.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Plaquettes thermoformées en PVC / PVDC / aluminium contenant 15, 21, 30 et 56 comprimés pelliculés.

Toutes les présentations ne peuvent pas être commercialisées.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Pas d’exigences particulières.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

7. Titulaire de l’autorisation

Arrow Génériques Limited

Unité 2, Eastman Way

Stevenage

Hertfordshire

SG1 4SZ

Royaume-Uni

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

PL 18909/0226

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

14-10-2008

10. Date de révision du texte

29-07-2011