Alli 60 mg gélules


Commander maintenant en ligne

Consultation médicale incluse


1. Nom du médicament

Alli 60 mg gélules

2. Composition qualitative et quantitative

Chaque gélule contient 60 mg d’orlistat.

Pour la liste complète des excipients, voir la section 6.1.

3. Forme pharmaceutique

Capsule dure

La capsule possède une bande centrale bleu foncé et un corps et une coiffe turquoise portant l’empreinte «alli».

4. Renseignements cliniques
4.1 Indications thérapeutiques

Alli est indiqué pour la perte de poids chez les adultes en surpoids (indice de masse corporelle, IMC, 28 kg / m 2 ) et doit être associé à un régime hypocalorique et à faible teneur en gras.

4.2 Posologie et mode d’administration

Posologie

Adultes

La dose de traitement recommandée est une capsule de 60 mg à prendre trois fois par jour. Pas plus de trois capsules de 60 mg doivent être prises dans les 24 heures.

L’alimentation et l’exercice sont des éléments importants d’un programme de perte de poids. Il est recommandé de commencer un programme d’alimentation et d’exercices avant de commencer un traitement avec alli.

Pendant la prise d’orlistat, le patient doit suivre un régime nutritionnellement équilibré et hypocalorique contenant environ 30% de calories provenant des graisses (par exemple, dans un régime de 2 000 kcal / jour, cela équivaut à <67 g de matières grasses). L’apport quotidien en graisses, en glucides et en protéines doit être réparti sur trois repas principaux.

Le programme de régime et d’exercice devrait continuer à être suivi quand le traitement avec alli est arrêté.

Le traitement ne doit pas dépasser 6 mois.

Si les patients ont été incapables de perdre du poids après 12 semaines de traitement par alli, ils devraient consulter leur médecin ou un pharmacien. Il peut être nécessaire d’interrompre le traitement.

Populations spéciales

Personnes âgées (≥ 65 ans)

Les données sur l’utilisation de l’orlistat chez les personnes âgées sont limitées. Cependant, comme l’orlistat est peu absorbé, aucun ajustement de la dose n’est nécessaire chez les personnes âgées.

Insuffisance hépatique et rénale

L’effet de l’orlistat chez les individus présentant une insuffisance hépatique et / ou rénale n’a pas été étudié (voir rubrique 4.4). Cependant, comme l’orlistat est peu absorbé, aucun ajustement posologique n’est nécessaire chez les personnes atteintes d’insuffisance hépatique et / ou rénale.

Population pédiatrique

L’innocuité et l’efficacité d’Alli chez les enfants de moins de 18 ans n’ont pas été établies. Aucune donnée disponible

Méthode d’administration

La capsule doit être prise avec de l’eau immédiatement avant, pendant ou jusqu’à 1 heure après chaque repas principal. Si un repas est manqué ou ne contient pas de graisse, la dose d’orlistat doit être omise.

4.3 Contre-indications

• Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1

• Traitement concomitant avec la ciclosporine (voir rubrique 4.5)

• Syndrome de malabsorption chronique

• Cholestase

• Grossesse (voir rubrique 4.6)

• Allaitement maternel (voir rubrique 4.6)

• Traitement concomitant avec de la warfarine ou d’autres anticoagulants oraux (voir rubriques 4.5 et 4.8)

4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Symptômes gastro-intestinaux

Les patients doivent être invités à respecter les recommandations diététiques qui leur sont données (voir rubrique 4.2). La possibilité de présenter des symptômes gastro-intestinaux (voir rubrique 4.8) peut augmenter lorsque l’orlistat est pris avec un repas individuel ou un régime riche en graisses.

Vitamines liposolubles

Le traitement par l’orlistat peut potentiellement altérer l’absorption des vitamines liposolubles (A, D, E et K) (voir rubrique 4.5). Pour cette raison, un supplément de multivitamines doit être pris au coucher.

Antidiabétiques

Comme la perte de poids peut s’accompagner d’un meilleur contrôle métabolique du diabète, les patients qui prennent un médicament contre le diabète devraient consulter un médecin avant de commencer un traitement par alli, au cas où il serait nécessaire d’ajuster la dose du médicament antidiabétique.

Médicaments contre l’hypertension ou l’hypercholestérolémie

La perte de poids peut être accompagnée d’une amélioration de la pression artérielle et du taux de cholestérol. Les patients qui prennent un médicament contre l’hypertension ou l’hypercholestérolémie doivent consulter un médecin ou un pharmacien lors de la prise d’alli, au cas où il serait nécessaire d’ajuster la dose de ces médicaments.

Amiodarone

Les patients qui prennent de l’amiodarone doivent consulter un médecin avant de commencer un traitement par alli (voir rubrique 4.5).

Saignement rectal

Des cas d’hémorragie rectale ont été rapportés chez des patients prenant de l’orlistat. Si cela se produit, le patient doit consulter un médecin.

Contraceptifs oraux

L’utilisation d’une méthode contraceptive supplémentaire est recommandée pour prévenir l’échec éventuel de la contraception orale qui pourrait survenir en cas de diarrhée sévère (voir rubrique 4.5).

Maladie rénale

Les patients atteints d’une maladie rénale doivent consulter un médecin avant de commencer un traitement par alli, car l’utilisation de l’orlistat peut être associée à une hyperoxalurie et à une néphropathie à l’oxalate entraînant parfois une insuffisance rénale. Ce risque est accru chez les patients présentant une insuffisance rénale chronique sous-jacente et / ou une déplétion volémique.

Levothyroxine

Une hypothyroïdie et / ou un contrôle réduit de l’hypothyroïdie peuvent survenir lorsque l’orlistat et la lévothyroxine sont co-administrés (voir rubrique 4.5). Les patients prenant de la lévothyroxine doivent consulter un médecin avant de commencer le traitement par alli, car l’orlistat et la lévothyroxine peuvent devoir être pris à des moments différents et la dose de lévothyroxine peut devoir être ajustée.

Médicaments antiépileptiques

Les patients prenant un médicament antiépileptique doivent consulter un médecin avant de commencer le traitement par alli, car ils doivent être surveillés afin de détecter d’éventuels changements dans la fréquence et la gravité des convulsions. Dans ce cas, l’administration d’orlistat et de médicaments antiépileptiques peut être envisagée à différents moments (voir rubrique 4.5).

Antirétroviraux pour le VIH

Les patients doivent consulter un médecin avant de prendre tout ce qui est concomitant avec des médicaments antirétroviraux. L’orlistat peut potentiellement réduire l’absorption des médicaments antirétroviraux contre le VIH et pourrait avoir un effet négatif sur l’efficacité des médicaments antirétroviraux contre le VIH (voir rubrique 4.5).

4.5 Interactions avec d’autres médicaments et autres formes d’interaction

Ciclosporine

Une diminution des taux plasmatiques de ciclosporine a été observée dans une étude d’interaction médicament-médicament et a également été rapportée dans plusieurs cas, lorsque l’orlistat était administré en concomitance. Cela pourrait potentiellement conduire à une diminution de l’efficacité immunosuppressive. L’utilisation concomitante d’alli et de ciclosporine est contre-indiquée (voir rubrique 4.3).

Anticoagulants oraux

Lorsque la warfarine ou d’autres anticoagulants oraux sont administrés en association avec l’orlistat, les valeurs du rapport normalisé international (INR) peuvent être affectées (voir rubrique 4.8). L’utilisation concomitante d’alli et de warfarine ou d’autres anticoagulants oraux est contre-indiquée (voir rubrique 4.3).

Contraceptifs oraux

L’absence d’interaction entre les contraceptifs oraux et l’orlistat a été démontrée dans des études spécifiques d’interaction médicament-médicament. Cependant, l’orlistat peut indirectement réduire la disponibilité des contraceptifs oraux et conduire à des grossesses inattendues dans certains cas individuels. Une méthode contraceptive supplémentaire est recommandée en cas de diarrhée sévère (voir rubrique 4.4).

Levothyroxine

Une hypothyroïdie et / ou un contrôle réduit de l’hypothyroïdie peuvent survenir lorsque l’orlistat et la lévothyroxine sont pris en même temps (voir rubrique 4.4). Cela pourrait être dû à une diminution de l’absorption des sels d’iode et / ou de la lévothyroxine.

Médicaments antiépileptiques

Des convulsions ont été rapportées chez des patients traités simultanément par l’orlistat et des médicaments antiépileptiques, tels que le valproate, la lamotrigine, pour lesquels une relation causale avec une interaction ne peut être exclue. Orlistat peut diminuer l’absorption des médicaments antiépileptiques, conduisant à des convulsions.

Médicaments antirétroviraux

Sur la base de rapports issus de la littérature et de l’expérience post-commercialisation, l’orlistat pourrait potentiellement réduire l’absorption des médicaments antirétroviraux contre le VIH et pourrait affecter négativement l’efficacité du médicament antirétroviral contre le VIH (voir rubrique 4.4).

Vitamines liposolubles

Le traitement par orlistat peut potentiellement nuire à l’absorption des vitamines liposolubles (A, D, E et K).

La grande majorité des sujets recevant jusqu’à 4 années complètes de traitement avec l’orlistat dans les études cliniques avaient des niveaux de vitamine A, D, E et K et de bétacarotène qui sont restés dans la plage normale. Cependant, il faut conseiller aux patients d’utiliser un complément multivitaminique au coucher pour aider à assurer un apport adéquat en vitamines (voir rubrique 4.4).

Acarbose

En l’absence d’études d’interactions pharmacocinétiques, alli n’est pas recommandé chez les patients recevant l’acarbose.

Amiodarone

Une diminution des taux plasmatiques d’amiodarone, administrée en dose unique, a été observée chez un nombre limité de volontaires sains ayant reçu simultanément l’orlistat. La pertinence clinique de cet effet chez les patients recevant un traitement par amiodarone reste inconnue. Les patients qui prennent l’amiodarone devraient consulter un docteur avant de commencer le traitement avec alli. La dose d’amiodarone peut devoir être ajustée pendant le traitement avec alli.

Antidépresseurs, antipsychotiques (y compris le lithium) et benzodiazépines

Il y a quelques rapports de cas d’efficacité réduite des antidépresseurs, des antipsychotiques (y compris le lithium) et des benzodiazepines coïncidant avec l’initiation du traitement d’orlistat dans les patients auparavant bien contrôlés. Par conséquent, le traitement par orlistat ne doit être initié qu’après un examen attentif de l’impact possible chez ces patients.

4.6 Fertilité, grossesse et allaitement

Femmes en âge de procréer / Contraception chez les hommes et les femmes

L’utilisation d’une méthode contraceptive supplémentaire est recommandée pour prévenir une éventuelle défaillance de la contraception orale pouvant survenir en cas de diarrhée sévère (voir rubriques 4.4 et 4.5).

Grossesse

Pour l’orlistat, aucune donnée clinique sur les grossesses exposées n’est disponible. Les études chez l’animal n’indiquent pas d’effets nocifs directs ou indirects sur la grossesse, le développement embryonnaire / fœtal, la parturition ou le développement postnatal (voir rubrique 5.3).

alli est contre-indiqué pendant la grossesse (voir rubrique 4.3).

Allaitement maternel

Comme on ne sait pas si l’orlistat est sécrété dans le lait maternel, alli est contre-indiqué pendant l’allaitement (voir rubrique 4.3).

La fertilité

Les études chez l’animal n’indiquent pas d’effets nocifs sur la fertilité.

4.7 Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Orlistat n’a aucun effet ou qu’un effet négligeable sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8 Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité

Les réactions indésirables à l’orlistat sont en grande partie de nature gastro-intestinale et liées à l’effet pharmacologique du médicament sur la prévention de l’absorption des graisses ingérées.

Les effets indésirables gastro-intestinaux observés lors des essais cliniques avec l’orlistat 60 mg, d’une durée de 18 mois à 2 ans, étaient généralement légers et transitoires. Ils se sont généralement produits tôt dans le traitement (dans les 3 mois) et la plupart des patients ont connu un seul épisode. La consommation d’un régime pauvre en graisses diminuera la probabilité de subir des réactions gastro-intestinales indésirables (voir rubrique 4.4).

Liste tabulée des effets indésirables

Les effets indésirables sont listés ci-dessous par classe de système d’organe et par fréquence. Les fréquences sont définies comme: très commun (1/10), commun (1/100 à <1/10), peu commun (1/1000 à <1/100), rare (1/10 000 à <1/1 000), très rare (<1/10 000) et inconnu (ne peut être estimé à partir des données disponibles).

Les fréquences des effets indésirables identifiés au cours de l’utilisation de l’orlistat après la commercialisation ne sont pas connues car ces réactions ont été rapportées volontairement à partir d’une population de taille incertaine.

Dans chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.

Classe d’organe de système et fréquence

Réaction indésirable

Troubles du système sanguin et lymphatique

Pas connu

Diminution de la prothrombine et augmentation de l’INR (voir rubriques 4.3 et 4.5)

Troubles du système immunitaire

Pas connu

Les réactions d’hypersensibilité, y compris l’anaphylaxie, le bronchospasme, l’œdème de Quincke, le prurit, les éruptions cutanées et l’urticaire

Troubles psychiatriques

Commun

Anxiété†

Problèmes gastro-intestinaux

Très commun

Commun

Pas connu

Taches huileuses

Flatus avec décharge

Urgence fécale

Tabouret gras gras

Évacuation huileuse

Flatulence

Tabourets mous

Douleur abdominale

Incontinence fécale

Selles liquides

Défécation accrue

Diverticulite

Pancréatite

Saignement rectal léger (voir rubrique 4.4)

Troubles rénaux et urinaires

Pas connu

Néphropathie à oxalate pouvant entraîner une insuffisance rénale

Troubles hépatobiliaires

Pas connu

Hépatite qui peut être sérieuse. Certains cas mortels ou nécessitant une transplantation hépatique ont été rapportés.

Cholélithiase

Augmentation des transaminases et de la phosphatase alcaline

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés

Pas connu

Éruption bulleuse

† Il est plausible que le traitement par l’orlistat puisse entraîner de l’anxiété en prévision ou à la suite d’effets indésirables gastro-intestinaux.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La notification des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est un moyen important de surveiller en permanence le bénéfice, l’équilibre des risques du médicament dans les conditions réelles d’utilisation. Les professionnels de la santé sont invités à signaler tout effet indésirable suspecté via le système de carte jaune, www.mhra.gov. uk / yellowcard.

4.9 Surdosage

Des doses uniques de 800 mg d’orlistat et des doses multiples allant jusqu’à 400 mg trois fois par jour pendant 15 jours ont été étudiées chez des sujets de poids normal et obèses sans signes cliniques significatifs. De plus, des doses de 240 mg trois fois par jour ont été administrées à des patients obèses pendant 6 mois. La majorité des cas de surdosage à l’orlistat reçus au cours de la période post-commercialisation ont rapporté soit aucune réaction indésirable, soit des effets indésirables similaires à ceux rapportés avec les doses recommandées d’orlistat.

En cas de surdosage, un avis médical doit être demandé. En cas de surdosage important d’orlistat, il est recommandé d’observer le patient pendant 24 heures. Sur la base d’études chez l’homme et chez l’animal, tout effet systémique attribuable aux propriétés d’inhibition de la lipase de l’orlistat devrait être rapidement réversible.

5. Propriétés pharmacologiques
5.1 Propriétés pharmacodynamiques

Classe pharmacothérapeutique: préparations anti-obésité, excl. produits diététiques, produits anti-obésité à action périphérique, code ATC A08AB01.

L’orlistat est un inhibiteur puissant, spécifique et à long terme des lipases gastro-intestinales. Il exerce son activité thérapeutique dans la lumière de l’estomac et de l’intestin grêle en formant une liaison covalente avec le site sérine actif des lipases gastriques et pancréatiques. L’enzyme inactivée n’est donc pas disponible pour hydrolyser les graisses alimentaires, sous forme de triglycérides, en acides gras libres assimilables et en monoglycérides. Des études cliniques, il a été estimé que l’orlistat 60 mg pris trois fois par jour bloque l’absorption d’environ 25% des graisses alimentaires. L’effet de l’orlistat entraîne une augmentation de la graisse fécale 24 à 48 heures après l’administration. À l’arrêt du traitement, la teneur en graisse fécale revient aux niveaux de prétraitement, habituellement dans les 48 à 72 heures.

Deux études à double insu, randomisées et contrôlées contre placebo chez des adultes ayant un IMC de 28 kg / m 2 confirment l’efficacité de l’orlistat 60 mg administré trois fois par jour en association avec un régime alimentaire hypocalorique à faible teneur en gras. Le paramètre principal, changement du poids corporel par rapport à la base (temps de randomisation), a été évalué pour le poids corporel au cours du temps (Tableau 1) et le pourcentage de sujets ayant perdu 5% ou 10% du poids corporel (Tableau 2). Bien que la perte de poids ait été évaluée pendant 12 mois de traitement dans les deux études, la perte de poids s’est surtout produite au cours des 6 premiers mois.

Tableau 1: Effet du traitement de 6 mois sur le poids corporel mesuré au départ

Groupe de traitement

N

Changement moyen relatif (%)

Changement moyen (kg)

Étude 1

Placebo

Orlistat 60 mg

204

216

3,24

5,55

3,11

5,20 a

Étude 2

Placebo

Orlistat 60 mg

183

191

1,17

3,66

1,05

3,59 a

Données poolées

Placebo

Orlistat 60 mg

387

407

2,20

4,60

2,09

4,40 a

un p <0,001 versus placebo

Tableau 2: Analyse du répondeur à 6 mois

Perdu 5% du poids corporel de base

(%)

Perdu 10% du poids corporel de référence

(%)

Placebo

Orlistat 60 mg

Placebo

Orlistat 60 mg

Étude 1

30,9

54,6 a

10,3

21,3 b

Étude 2

21,3

37,7 a

2,2

10.5 b

Données poolées

26,4

46,7 a

6.5

16.2 a

Comparaison versus placebo: p <0,001; b p <0,01

La perte de poids induite par l’orlistat 60 mg a conféré d’autres avantages importants pour la santé après 6 mois de traitement en plus de la perte de poids. La variation relative moyenne du cholestérol total était de 2,4% pour l’orlistat 60 mg (valeur initiale de 5,20 mmol / l) et de + 2,8% pour le placebo (valeur de référence de 5,26 mmol / l). La variation relative moyenne du cholestérol LDL était de 3,5% pour l’orlistat 60 mg (valeur initiale de 3,30 mmol / l) et de + 3,8% pour le placebo (valeur initiale de 3,41 mmol / l). Pour le tour de taille, la variation moyenne était de 4,5 cm pour l’orlistat 60 mg (valeur de départ de 103,7 cm) et de 3,6 cm pour le placebo (valeur de départ de 103,5 cm). Toutes les comparaisons avec le placebo étaient statistiquement significatives.

5.2 Propriétés pharmacocinétiques

Absorption

Des études chez des volontaires obèses et de poids normal ont montré que l’absorption de l’orlistat était minime. Les concentrations plasmatiques de l’orlistat intact étaient non mesurables (<5 ng / ml) 8 heures après l’administration orale d’orlistat à 360 mg.

En général, à des doses thérapeutiques, la détection de l’orlistat intact dans le plasma était sporadique et les concentrations étaient extrêmement faibles (<10 ng / ml ou 0,02 μmol), sans signe d’accumulation, ce qui est compatible avec une absorption minimale.

Distribution

Le volume de distribution ne peut pas être déterminé parce que la substance active est peu absorbée et n’a pas de pharmacocinétique systémique définie. In vitro, l’orlistat est lié à plus de 99% aux protéines plasmatiques (les lipoprotéines et l’albumine sont les principales protéines de liaison). Orlistat se partitionne au minimum en érythrocytes.

Biotransformation

Basé sur des données animales, il est probable que le métabolisme de l’orlistat se produit principalement dans la paroi gastro-intestinale. Sur la base d’une étude chez des patients obèses, de la fraction minimale de la dose absorbée par voie systémique, deux métabolites majeurs, M1 (anneau de 4 lactones hydrolysées) et M3 (fragment M1 avec fragment de Nformyl leucine clivé), représentaient environ 42% du total. concentration plasmatique.

M1 et M3 ont un cycle bêta-lactone ouvert et une activité inhibitrice de la lipase extrêmement faible (1000 et 2,500 fois moins que l’orlistat, respectivement). Compte tenu de cette faible activité inhibitrice et des faibles taux plasmatiques à des doses thérapeutiques (moyenne de 26 ng / ml et 108 ng / ml, respectivement), ces métabolites sont considérés comme pharmacologiquement sans conséquence.

Élimination

Des études chez des sujets de poids normal et obèses ont montré que l’excrétion fécale de la substance active non absorbée était la principale voie d’élimination. Environ 97% de la dose administrée a été excrétée dans les fèces et 83% dans l’orlistat inchangé.

L’excrétion rénale cumulée des matières totales associées à l’orlistat était inférieure à 2% de la dose administrée. Le temps nécessaire pour atteindre l’excrétion complète (fécale et urinaire) était de 3 à 5 jours. La disposition de l’orlistat a semblé être similaire entre le poids normal et les volontaires obèses. Orlistat, M1 et M3 sont tous sujets à l’excrétion biliaire.

5.3 Données de sécurité précliniques

Les données non cliniques ne révèlent aucun risque particulier pour l’homme d’après les études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, de toxicité à doses répétées, de génotoxicité, de potentiel carcinogène et de toxicité pour la fertilité, la reproduction et le développement.

L’utilisation médicinale de l’orlistat est peu susceptible de représenter un risque pour l’environnement aquatique ou terrestre. Cependant, tout risque éventuel doit être évité (voir rubrique 6.6).

6. Mentions pharmaceutiques
6.1 Liste des excipients

Contenu de la capsule

Cellulose microcristalline (E460)

Glycolate d’amidon sodique (type A)

Povidone (E1201) (Kvalue 30)

Laurylsulfate de sodium

Talc

Capsule

Gélatine

Carmin d’indigo (E132)

Dioxyde de titane (E171)

Laurylsulfate de sodium

Monolaurate de sorbitan

Encre à imprimer

Gomme laque

Oxyde de fer noir (E172)

Propylène glycol

Capsule

Gélatine

Polysorbate 80

Carmin d’indigo (E132)

6.2 Incompatibilités

N’est pas applicable.

6.3 Durée de conservation

2 ans.

Stocké dans la mallette de transport: 1 mois.

6.4 Précautions particulières de conservation

Ne pas stocker au-dessus de 25 ° C.

Conserver le récipient hermétiquement fermé afin de le protéger de l’humidité.

6.5 Nature et contenu de l’emballage

Bouteille en polyéthylène haute densité (HDPE) avec fermeture à l’épreuve des enfants contenant 42, 60, 84, 90 ou 120 gélules. La bouteille contient également deux boîtes scellées contenant du dessiccant de gel de silice.

Une mallette de transport en résine polystyrène / polyuréthane (navette) pouvant contenir 3 capsules est incluse dans chaque emballage.

Toutes les présentations ne peuvent pas être commercialisées.

6.6 Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

7. Titulaire de l’autorisation

Groupe Glaxo Limitée

980 Great West Road

Brentford

Middlesex

TW8 9GS

Royaume-Uni

8. Numéro (s) d’autorisation de mise sur le marché

EU / 1/07/401/007011

9. Date de première autorisation / renouvellement de l’autorisation

Date de première autorisation: 23 juillet 2007

Date du dernier renouvellement: 29 juin 2017

10. Date de révision du texte

29 juin 2017

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site internet de l’Agence européenne des médicaments: http://www.ema.europa.eu